livres sur le mind mapping, la communication, les metiers web, le e-learning…

J’ai mis à profit ces deux week-ends pour me mettre à jour dans mes lectures, principalement Écrire et manager sa communication Web et Organisez votre vie avec le Mind-Mapping. Je profite de l’occasion pour mentionner la brochure de l’AWT sur les métiers du Web et le numéro 12 de l’observ@toire !

Écrire et manager sa communication web

Couverture du livre Écrire et manager sa communication webJe commence par le plus vieux livre que j’ai en ma possession 🙂 Ils se sont mis à cinq pour l’écrire : Alex Adam, Marina Aubert, Aurélien Coussement, François Meuleman et Tanguy Pay (Tanguy avait d’ailleurs dans le blog de Charles son retour de la journée Idemmatic : Un avenir pour le journalisme. Charles vient de terminer son livre avec Mischaël Modrikamen : Fortis, jusqu’au bout). Oui, je connais effectivement la plupart des auteurs, car ils sont membres de e-criture, l’association professionnelle francophone des métiers de l’écriture web.

Il est toujours difficile de parler des livres écrits par les personnes que l’on connaît « bien » car nous n’aurions pas abordé le sujet de la même manière, peu être pas écrit les mêmes choses (ou sous une forme différente…).

C’est vrai que la partie l’e-criture pour fonctionner en entreprise ne m’a pas passionné, soyons francs. J’ai trouvé le discours sur le courrier électronique discutable pour des personnes « averties ». Par contre, le débutant pourra peut-être y trouver un intérêt, mais cette partie ressemble trop aux anciens livres qui avaient pour thème : comment écrire un courrier… pour que cela me plaise. La fin de partie sur structurer et partager son savoir avec les outils collaboratifs m’interpelle davantage. On s’en serait douté 🙂

La partie 2 : l’e-criture pour être vraiment visible est celle qui me fait conseiller l’achat du livre… Rien que pour la Méthode des Mondes qui suit l’indispensable établir sa politique éditoriale, achetez ce livre si vous ne pouvez pas participer à une formation à Technofutur, en Belgique ! La méthode des mondes : technique globale de conception et d’écriture Web. Pour être honnête, ce n’est que quelques chapitres plus loin que j’ai repris mes esprits 😉 avec les explications, très marketing, mais l’écriture web, c’est aussi cela, des bénéfices des blogs, des FAQ, des forums… et de l’appel vers la réputation en ligne !

Ce livre, Écrire et manager, sa communication web paru chez Edipro (ISBN : 978-2-87496-034-5) est disponible sur Amazon. Le prix est assez élevé pour les 210 pages : 37,05 euro. Pourquoi ne pas avoir fait une version PDF ? Malgré tout, si vous êtes confrontés à des problèmes de communication sur le web, débutant ou personnes confirmées, y compris les rédacteurs web, lisez ce livre 😉

Organisez votre vie avec le Mind-mapping, côté tête et côté coeur

couverture Organisez votre vie avec le Mind-mapping Second ouvrage reçu en service de presse quelques jours avant sa parution, Organisez votre vie avec le Mind-mapping de Pierre Mongin et Xavier Delengaigne fait un peu suite à Organisez vos Idées avec le Mind Mapping, dont Pierre était déjà l’un des auteurs.

Comme pour l’ouvrage précédent, j’avais un peu peur de lire ce livre, car outre le sujet : le mind-mapping dans la vie de tous les jours, Pierre et Xavier ont publié dernièrement un autre livre sur le Mind mapping : Boostez votre efficacité avec FreeMind !

Mais, lecture faite, je suis rassuré… Organisez votre vie avec le Mind-Mapping – Côté tête et côté coeur (ISBN : 2729609547) ne cannibalise pas Boostez votre efficacité avec FreeMind. C’est déjà un bon point.

Le danger de parler du mind-mapping dans la vie courante est de tomber dans le piège d’insister lourdement pour dire que le Mind-Mapping est l’outil incontournable, la pierre de Rosette de notre vie… Les deux auteurs ont évité ce travers. Voici ce qu’ils disent : «Nous avons tendance à l’utiliser pour tout… …Mais parfois, ce n’est pas forcément la meilleure méthode à utiliser…» (j’aurais également ajouté un paragraphe sur les dangers de vouloir aller trop loin dans la réalisation d’une carte !) Malgré tout, les personnes qui s’intéressent au Mind-mapping pourront lire ce livre qui s’adresse aussi bien aux néophytes qu’aux professionnels.

Le nombre important d’encadrés et de notions à la limite du Mind-mapping n’est pas pour rien dans cette lecture pour tous : la méthode des Loci, le Brainbloom, les portulans, l’exemple de Schopenhauer, l’oméga mapping, la méthode MAP, la métaphore du casseur de cailloux, les lois du temps, le jeu des 7 pourquoi, les cartes QQOQCCP, les cartes de variation de points, d’extension du libellé, Spidermap, le clustering (dites moi si je me trompe, mais CmapsTools, c’est du clustering, non ?) de vue le nombre d’astuces comme celle ci : «Limitez le nombre de branches à neuf, maximum si vous souhaitez utiliser votre carte comme aide-mémoire…» et quelques surprises dont l’école des aveugles de San Francisco.

Des regrets ? oui, quelques-uns, mineurs : j’ai eu beaucoup de mal sur la gestion du temps ! Même si beaucoup de personnes pensent que la gestion du temps est l’une des possibilités du Mind Mapping, je pense que les auteurs n’ont pas été assez loin dans leur réflexion sur le domaine. La méthode Eisenhower et le GTD, cela fait un peu redite et/ou dans l’air du temps ! J’aurais aimé plus d’informations sur les liaisons possibles entre gestion du temps, gestion de projets… pour un mélange des genres… On en rediscutera entre nous 🙂 ; les cartes heuristiques (je sais, c’est un bouquin sur le Mind Mapping, mais les cartes d’entrées de chapitre sur deux pages séparée par un blanc, ce n’est pas des plus faciles à lire… 🙁 et puis, disons le net, mais c’est un avis personnel, ne l’oublions pas, je n’aime pas leur graphisme ; et enfin, mais je l’ai déjà dit aux auteurs et cela devrait être rapidement résolu, aucun lien ne permet de télécharger les structures des cartes proposées…

Bon, comme moi, après lecture de ce livre, vous pourrez résumer un article ou un livre, travailler avec vos enfants à l’aide du MindMapping (voir le billet Mind mapping pour les exposés et l’apprentissage des leçons) ou encore réaliser une carte que vous intitulerez par exemple Ma vie future (réalisée suite à mes soucis de santé de l’année dernière).

Vous pouvez aussi ajouter facilement à la lecture du livre l’organisation : de vos départs en vacances, de votre déménagement, d’un mariage, de l’achat d’une voiture, la recherche d’un logement, aménager votre jardin, écrire votre CV, préparer votre retraite, préparer dissertation ou concours, voir une thèse…

Et puis, comme je suis curieux et que je lis les livres que je vous propose de la première à la dernière lettre, je vous corrige l’erreur de la page 45… Symbol.net n’existe pas… Il s’agit de Symbols.net 🙂

Mise à jour le 24 mai : Pierre Mongin a enfin son site 😉 Le site du mindmanagement sous titré le Mindmapping pour tous 😉
J’ai appris l’infos sur la collectivité numérique, le blog de Xavier 😉

Des métiers pour le multimédia

couverture Des métiers pour le multimédiaL’AWT (prononcer aouaité, c’est Belge), l’Agence Wallonne des Télécommunications propose un guide des métiers pour le mutimédia : 36 métiers, 36 profils de compétences dans le monde du multimédia pour mieux comprendre les métiers u web.

Les métiers dont répartis en cinq catégories, représentatives des étapes qui permettent à un produit, ou à un service multimédia, de prendre vie, depuis la décision de production, jusqu’à sa réalisation et sa diffusion.

Dans la pratique, une même personne peut exercer simultanément plusieurs métiers… et je mets en gras les métiers accessibles depuis le master pro IDEMM 😉

  • Métiers de la conduite de projet
    • Producteur
    • Chef de projet
    • Veilleur ou Spécialiste en intelligence multimédia, Analyste stratégique
    • Technico-commercial
    • Juriste
    • Ergonome
    • Rédacteur-testeur ou Spécialiste en évaluation
  • Métiers de la scénarisation et de la conception
    • Auteur
    • Scénariste ou Concepteur interactif, Interacteur, (en anglais) Script developer
    • Concepteur-réalisateur multimédia ou Concepteur médiatique
    • Concepteur texte ou Illustrateur textuel, Dialoguiste
    • Concepteur graphique
    • Concepteur sonore
    • Concepteur photo
    • Concepteur vidéo
  • Métiers de la mise en oeuvre et de la réalisation graphiques et artistiques
    • Directeur artistique
    • Infographiste
    • Web designer
    • Spécialiste en image de synthèse
    • Spécialiste 3D
    • Animateur 2D/3D
  • Métiers du développement informatique et technique
    • Directeur technique
    • Développeur / Programmeur
    • Administrateur de base de données
    • Développeur animation interactive
    • Intégrateur / Monteur multimédia
    • Expert en sécurité
  • Métiers de la valorisation et du soutien du multimédia
    • Rédacteur multimédia ou Journaliste multimédia
    • Webmaster ou Administrateur Web ou Webmestre
    • Modérateur-animateur multimédia ou Animateur de forum
    • Référenceur ou Netsurfeur, Netsurfer
    • Traducteur-adaptateur ou Localisateur
    • Documentaliste multimédia ou Bibliothécaire multimédia, Cyberdocumentaliste
    • Technicien hotline ou Technicien help desk, Télé-assistant, Hotliner
    • Spécialiste e-marketing ou Spécialiste Buzz marketing
    • Spécialiste e-learning ou Formateur en e-apprentissage

Vous pouvez consulter ses fiches métiers depuis Internet ou demander à recevoir la version papier du guide « Des métiers pour le multimédia ».

le E-dico : dictionnaire de l’e-learning

couverture du dictionnaire de l'e-learning e-dicoDes métiers du web à l’e-learning, il n’y a qu’un pas vite franchi. Je le saute… Effectivement, annoncé comme « technico-ludique » le E-dico : dictionnaire de l’e-learning proposé par la société Amplitudes m’a intéressé et fait sourire…

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques unes des définitions :

  • Budget : Toujours trop élevé pour le client, et trop serré pour le prestataire, par définition !
  • Classe virtuelle : Dispositif technique permettant à un formateur de s’adresser à une salle dispersée aux quatre coins du monde. On peut dire, en quelque sorte, que c’est du présentiel sans présence ! Peut se mixer avec des programmes e-learning qui sont ensuite commentés ou approfondis. Du coup, on se retrouve dans une démarche de « Blended learning » dont la partie présentielle se déroulerait à distance ! Vous suivrez ?
  • Ramer qui se termine par : «En fait, d’ailleurs, en l’occurence, c’est l’apprenant qui rame !»

Mais j’aime aussi les définitions qui sont données pour Changement, Cible, Comité de pilotage, Conception, Contenu pour rester dans la lettre C ! Sinon, j’ai un faible pour leur définition de l’autoformation 🙂

Bon, j’arrêtes là sinon, je vais citer la centaine d’entrées de ce E-dico offert par Amplitudes (un vieux de la vieille dans le e-learning qui sait de quoi il cause, rappelez vous l’animation : L’e-learning du Moyen-Âge à nos jours !).

Pour recevoir le E-dico de l’e-learning, un mail, et c’est tout ! Attention, pour le bon acheminement postal du « dictionnaire », n’oubliez pas d’indiquer votre nom, prénom et fonction, le nom de votre entreprise, et son adresse postale complète. Pouvez aussi ajouter que vous avez eu l’information sur les z’ed 🙂

L’Observ@toire n° 12

Observ@toire 12J’avais râlé en son temps au sujet de la publication de l’Observ@toire. Je me devais d’en parler… et je suis en retard 🙁

L’édition numéro 12 de l’Observ@toire est parue en mars. Elle est consacrée aux chiffres clés TIC 2008 en Région Nord – Pas de Calais. Son sous-titre : 368 créations d’entreprises TIC en Nord – Pas de Calais.

C’est un bon point de départ pour comprendre l’enjeu des TIC en Région Nord – Pas de Calais : saviez-vous que la région comporte 1 820 000 internautes au 30 juin 2008, qu’ils sont 2,5 fois plus à posséder un abonnement de téléphonie mobile, que 56,8 % des ménages internautes du Nord – Pas de Calais ont déjà réalisé un achat en ligne…

Vous trouverez l’Observ@toire N° 12 en ligne sur le site de Digiport !

0 comments for “livres sur le mind mapping, la communication, les metiers web, le e-learning…

  1. 11 mai 2009 at 9 h 09 min

    Bonjour Eric,

    Merci pour ton billet.

    Pour répondre à ta question, Cmaptools est, comme tu le sais, un logiciel pour réaliser des cartes conceptuelles.

    Mais alors quelles différences entre le clustering et la carte conceptuelle ?

    Dans la carte conceptuelle, il est indispensable de nommer les liens entre les concepts alors que dans le clustering non.

    Par ailleurs, leur utilisation diffère également. De manière générale, le clustering s’utilise plus dans des sessions de brainstorming voire de freewriting alors que la carte conceptuelle se prête particulièrement bien à la synthèse d’informations complexes.

    Ces deux outils font partie de la grande famille des organisateurs graphiques.

    Néanmoins, il est tout à fait possible d’utiliser CmapTools pour s’adonner au clustering 🙂

  2. eric delcroix
    11 mai 2009 at 10 h 10 min

    Merci pour ce complément Xavier 🙂 Je connais maintenant la différence 😉

  3. 3 juin 2009 at 5 h 40 min

    Pour « Ecrire et manager sa communication web », une partie du livre est publiée sur Google Books.

Laisser un commentaire