citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans

Vous le savez tous, l’une de mes filles utilise un iPad en cours… mais, l’activité de ma progéniture ne s’arrête pas là ! Alors, oui, je sais, vous ne pouvez vous empêcher de penser… C’est normal, leur père les aide, les conseille, les encadre…

Bien sûr elles baignent depuis leur plus tendre enfance dans un environnement privilégié, mais je n’impose rien, n’oppose pas d’interdictions particulières…

Ce n’est pas moi qui, comme je l’indiquais dans une conférence dernièrement leur dit d’employer Pearltrees pour collecter des liens sur le tricot ou la couture ; ce n’est pas moi qui leur ai dit de créer un compte Twitter qu’elles utilisent comme elles l’entendent, ce n’est pas moi qui ai décidé du choix des amis de la plus grande qui peut posséder son compte Facebook (je respecte autant que je peux les interdictions légales les concernant).

Par contre, je ne nie pas que le dialogue au sujet d’internet, des réseaux et des médias sociaux est constant entre nous. Par exemple, l’un des sujet de discussion actuel est quelle « thématique » doit-elle prendre pour son blog ou comment seront les commerces de demain !

Rien donc de surprenant lors de la genèse de leur projet que je sois présent… C’est « à cause » de la plus jeune (12 ans et demi) qui est très impliquée dans la vie de son collège : déléguée de classe, représentante des élèves au CA, membre du conseil de discipline… De retour de son établissement, dès le goûter, elle nous informe qu’elle veut participer au Prix du CDJ. Ce Prix du Conseil Départemental des Jeunes du Nord consiste à mener une action citoyenne dans le cadre du collège.

Sa soeur est vite intéressée et la réflexion est de courte durée… Je pense qu’en une demi-heure le projet était sur ses bases !

Rapidement les questions arrivent  :

Les filles — est-ce que Facebook ça peut-être citoyen

Moi — oui ! Tous les réseaux sociaux

Les filles — Tu crois que la citoyenneté dans les réseaux sociaux ça peut le faire ?

Moi — oui, c’est un bon sujet à mon avis…  mais vous voulez parler de quoi !

Les filles — de ce que l’on peut faire ou pas dans les réseaux… mais on veut choisir qui en parle, pas que l’on nous dise que ce n’est pas bien les réseaux sociaux, qu’il ne faut pas y aller…

Tu peux venir faire une conférence ?

Moi – oui, si voulez !

Les filles — tu crois que Yann et Émilie viendraient ? (NDLR : elles entretiennent déjà leur réseau icon smile citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans

Moi – Posez-leur la question… Vous les avez en contact dans Facebook, non ? Mais vous pouvez aussi un peu élargir sur le citoyenneté, sur la politique…

Les filles — tu peux nous dire pourquoi ?  et tu sais qui pourrait intervenir…

 j’peux demander à Charles (Brickmann, ancien journaliste politique pour le journal Le Soir mais qui intervient toujours dans le « journalisme » politique en Belgique !) ?

Voilà, vous avez à peu près l’intégralité de l’échange que nous avons eu.

Rapidement, elles préviennent la principale du collège de leur projet, envoient le dossier d’inscription et depuis début décembre je pense, elles affinent leur projet…

Résultat, elles ont tout préparé seules, en faisant le point régulièrement avec un « contact » au collège et avec moi (je posais quelques questions pour savoir où elles en étaient…)

Donc, voilà, à la rentrée des vacances de février, le 12 mars, au collège Descartes de Mons en Baroeul, la journée sera consacrée aux réseaux sociaux…

Émilie Ogez, (10 mars : Émilie vient de prévenir qu’elle ne pourra venir !) l’une des meilleures spécialiste de l’identité numérique en France ;Yann Kervarec, l’expert du monde du e-commerce notamment pour Euratechnologies ; Bruno Lestienne, fondateur du Blog de Roubaix, Marc Vasseur (bloggueur et Twitter politique), Charles Brickman (journaliste politique belge) ainsi que moi-même avons donné notre accord pour nous retrouver le 12 mars au collègue. Signalons que Guillaume Delbar avait accepté également de venir, mais la date ne convenait pas !

Voici donc le programme icon wink citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans

Capture d’écran 2012 02 19 à 16.46.58 citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans

Le programme de la journée citoyenneté dans les réseaux sociaux

Bon, maintenant, avant de partir en vacances, elles ont prévu d’inviter quelques personnalités icon smile citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans et comme j’estime qu’elles ont « bien travaillé », je leur ai promis d’avertir quelques journalistes icon wink citoyenneté dans les réseaux sociaux, les organisatrices ont 13 ans

Donc, rendez-vous au 12 mars… et moi, ce qui me surprend c’est que ce sont 2 filles de 12 ans et demi et 14 ans qui se substituent à l’Éducation Nationale !

Au fait, ce ne sera pas leur seule actualité en mars. Elles ont répondu toutes les 2 à une interview pour le livre Mémoriser sans peine… avec le Mind Mapping de Xavier Delengaigne chez Dunod qui sortira ce même mois.

Mise à jour : un grand merci à Bertrand Formet @ticechampagnole.

Laisser un commentaire