Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad !

Les pdf de math dans les ebooks

Les pdf de math dans les ebooks

Si cet article vous intéresse, il existe une suite : Dyslexique, elle va au lycée sans cahier mais avec un iPad ! qui évoque également des améliorations qui peuvent convenir au collège 😉 

Comme je l’avais indiqué en début d’année scolaire, l’une de mes filles atteinte de dyslexie peut cette année utiliser son iPad au collège. Elle est la seule dans la classe (du collège) à être équipé d’une tablette. Les autres élèves restent au papier – crayon…

Aussi, j’avais promis de faire un retour de cette « expérience » de l’utilisation de l’iPad en classe !

En fin d’année dernière, en 4e, nous avions demandé la mise en place d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) ainsi que pour les examens suite à son « handicap », à sa dyslexie.

Aussi, la veille de la rentrée, j’appelle la directrice de l’établissement pour savoir si nous pouvons déjà mettre en place l’usage de la tablette Apple dès le 1er jour de la rentrée scolaire.

La décision est vite prise… la réponse est : «il vaut mieux qu’elle démarre dès le début de l’année !» Au collège, on sait que je travaille dans « l’informatique » et donc, les problèmes techniques et l’apprentissage de l’outil sont à ma charge 😉 L’un des freins à cette décision est levé.

En effet, cela fait plusieurs mois que nous testons des outils pour une utilisation en classe. Côté manipulation, je pense que ma fille est plus habituée que moi désormais au maniement de sa tablette… Nous échangeons nos astuces d’utilisation.

D’ailleurs côté outil, j’ai laissé Yseult choisir ses propres outils !

Rapidement, elle s’est déterminé pour employer Evernote, un logiciel de mind mapping : SimpleMind et à l’occasion, elle use d’un logiciel de dessin : Jotter Notes ou encore, manie son iPad comme un appareil photo.

L’iPad en classe côté collégiens
prise de note en classe sur l'iPad - SimpleMind

prise de note en classe sur l’iPad – SimpleMind

À son arrivé en classe, évidemment l’apparition de l’iPad à fait son effet (les enseignants avaient été prévenus par la principale).

Côté élèves, c’est la surprise… et les réactions sont diverses : «Tu n’as pas le droit». La plupart râlent qu’ils n’ont pas le droit de venir avec leur portable en cours. Certains menacent de sortir leur portable lors des contrôles ou d’autres réagissent en lui disant : «t’as bien écrit pendant 3 ans, tu pourrais écrire une 4e année».

D’autres personnes lui demandent si elle aura toute l’année son iPad et pour d’autres, ils restent « baba » qu’elle possède un « vrai » iPad.

Bref, étonnement et jalousie dans un premier temps. Mais, c’était attendu. Par contre, personne n’a demandé à manipuler ou à toucher la tablette…

Rapidement, les élèves de sa classe sont plus intéressé par elle et son iPad que par le cours. Ils regardent ce qu’elle fait ! Elle se fait charrier : «t’as plus de batteries, etc.», mais aussi conseiller (on lui évoque les risques de vol, tu ne l’auras pas au brevet mais aussi d’aller jouer ou de consulter son Facebook) et une copine lui demande pour voir le contenu « privé » de l’appareil.

D’ailleurs, la conséquence de cet intérêt à l’iPad des camarades de classe est rapide. Yseult prend la décision de modifier chaque jour son code Pin. Quelques semaines plus tard, moins sous « surveillance », elle continue de le faire par habitude, mais la « pression » est moins forte !

Dès le premier jour, des élèves lui demandent qu’elle mette ses prises de note dans Facebook afin qu’ils puissent réviser ! (avec le recul, je me dis que c’est une bonne solution également pour ceux qui sont malades !) Mais ce sont les mêmes qui dans la cour de récréation disent qu’«elle apporte son iPad pour se la péter.»

À la première récréation, le bruit qu’Yseult utilise un iPad en classe se propage! Et à nouveau des question : savoir si la tablette lui appartient réellement, combien ça coûte (ce sera également une question d’un enseignant pendant une séance de travail), depuis quand elle l’a… et aussi s’il était 3G 😉

Pour la 3G, c’est motus et bouche cousu (la plupart des collégiens pensent : « « de toute façon, y’a pas de 3G sur l’iPad») car cela évite que d’autres camarades l’incitent à aller sur Facebook ou d’autres réseaux pendant le cours 😉 Au fil du temps, en cas de besoin, elle sait qu’elle peut s’en servir !

Elle doit fournir également des explications sur le pourquoi elle utilise son iPad ! Au passage, certains veulent faire croire qu’ils sont handicapés pour pouvoir utiliser eux aussi un iPad en classe ! Elle explique un peu ce qu’est la dyslexie. Toutefois, elle demandera plus tard à son prof. Principal, lors d’une heure de vie scolaire qu’il explique en cours la dyslexie, le handicap, la raison de l’iPad en classe).

Une question parallèle : a-t-elle due acheter d’autres équipement comme des cahiers… pour la classe !

Yseult note également un changement de comportement de certains élèves autour d’elle. Ils « fayottent » pour devenir amis avec la personne qui possède un « engin extraordinaire ».

Cela se ressent également pendant les cours. Des élèves « friment » d’être à la table de l’iPad (ils sont voisins d’Yseult dans la classe).

Mais, la sensation de l’iPad s’atténue rapidement au fil des jours. Dès la troisième journée, l’iPad n’est plus l’objet de tous les regards… même si, par Facebook, on lui demande si elle vient encore aujourd’hui avec son iPad !

Un iPad en classe, les enseignants
plus traditionnelle, la prise de notes sur Evernote sur l'iPad en classe

la prise de notes sur Evernote sur l’iPad en classe

Et côté enseignants… Pour la grande majorité d’entre eux, l’arrivée de l’iPad ne change rien à leur cours en apparence même si un professeur propose de donner son cours sous forme électronique, mais sans effet derrière !

Mais là aussi, comme pour les élèves, les réactions peuvent être ambiguës. Le même enseignant dit qu’il attent les « aménagements» officiels mais demande s’il ne va pas trop vite pour la saisie par l’engin électronique.

Exception, l’enseignante de mathématique. Sa première question est de savoir si le livre de math est disponible sur l’iPad. Et petit clin d’oeil, dans son premier cours, cette enseignante doit distribuer des calculettes aux élèves qui ne l’avaient pas sur eu. Pas besoin avec l’iPad.

Rapidement, le professeur fait parvenir son cours au format Pdf. De même pour les DM, Yseult reçoit le Pdf et elles se sont mis d’accord, l’enseignante et Yseult sur la date et heure d’envoi du devoir.

Pour en avoir discuter l’enseignante, je sais qu’elle s’est rapprochée de son inspecteur pour en savoir un peu plus sur l’emploi de l’iPad au brevet par exemple.

D’ailleurs, c’est dans cette matière, les mathématiques que se pose le plus de problèmes pour la prise de notes, pour les DM et les DS.

En effet, côté saisie… l’écriture des fractions, des x (multiplication), des √ n’est pas native. D’ailleurs, si vous avez une solution simple, on est preneur 😉

On évoquait également avec l’enseignante, la difficulté de la correction orthographique, important, y compris en mathématique. Il existe une aide à la saisie (l’iPad propose des mots lors de la saisie) mais pas d’outil de correction orthographique comme dans Open Office ou Word !

Second soucis plus général, la récupération des documents pour les DS.

Ce dépôt ou la réception de fichiers pendant les cours, lors des DS pourrait être résolu par l’emploi d’une Dropbox (avec la connexion 3G depuis l’iPad), ou avec l’autorisation de se brancher sur le réseau du collège. L’iPad ne possède pas de connexion USB, il n’y a donc pas la solution de la clef USB).

Elle utilise un iPad en classe
le dessin exploité en prise de note via Jotter notes sur l'iPad en classe

le dessin exploité en prise de note via Jotter notes sur l’iPad en classe

Comment fonctionne Miss iPad (surnom qu’on lui a donné au collège) avec son iPad et l’intérêt pour elle d’avoir cet équipement au bout de quelques semaines de cours.

Le premier point est qu’elle peut prendre note de ces cours sous différentes formes. Elle passe aussi bien par une carte heuristique (beaucoup de ses camarades de sa classe lui ont dit : «c’est quoi ?», à de la saisie traditionnelle (nous avons ajouté une coque avec un clavier intégré) ou encore, elle prend le tableau en photo

La prise de vue résout la difficulté de prendre l’ensemble des notes, notamment en fin de cours, Cependant, selon les enseignants, ce contenu du tableau est plus ou moins exploitable : pression de la craie sur le tableau, écriture « lisible » ou non…

Les contraintes de l’écriture à la main dans un cahier : bout de ligne, ajouts… sont désormais du passé. Plus surprenant peut-être, lorsque j’en discute avec ma fille, elle me dit mieux et plus facilement hiérarchiser l’information en pouvant choisir son mode de prise de note !

L’utilisation de l’iPad abouti même parfois à un gain de temps sur la saisie par rapport aux autres membres de la classe. On regarde sur son iPad pour connaître la suite de ce qu’a dit l’enseignant.

L’un des plus importants avantage de l’utilisation de l’iPad est à la relecture… Ce n’est pas écrit «torchon». Mais, mieux encore, le zoom avec les doigts permet de régler le niveau de grossissement et de mettre au besoin en évidence par exemple une équation mathématique par exemple.

Par contre, nous sommes « déçus » car en Français, nous espérions trouver les livres sous forme Pdf… de plus, l’un d’eux doit être dans une collection spécifique. » Nous avons dû rechercher des versions sonores des livres 🙁

Petit détail… auquel je n’aurais pas pensé. Yseult a l’heure pendant les contrôles. Qui possède encore une montre dans les élèves ? Personne ou quasiment… Ils ont tous leur montre sur leur téléphone portable. Et les téléphones doivent être au fond du cartable ! Donc, autre avantage de l’iPad… il fait montre 😉

Autre avantage mis en avant par ma fille, l’iPad est moins lourd que l’ensemble des cahiers ou même qu’un ordinateur portable. Elle fait aussi remarquer que son autonomie est un plus. Pas besoin d’une prise de courant en cours de journée…

Des effets secondaires sont aussi apparus en classe qui dépasse le cadre de ma fille puisque dans le cours de math, d’autres élèves demandent eux aussi à recevoir les DM au format Pdf. Ils savent ainsi où se trouve leur DM !

une photo du tableau, habituel en réunion… pas au collège

une photo du tableau, habituel en réunion… pas au collège

Cet envoi de PDF offre un autre avantage… Il permet à Yseult de suivre les cours même si elle est absente comme c’est souvent le cas ces derniers temps pour des soucis de santé. La continuité pédagogique est de mise dans ce cours de mathématique… et c’est l’arrivé de l’iPad qui en est le générateur.

Notre apprentissage (car pour nous aussi nous —Yseult et ses parents) devons remettre en question nos manières de fonctionner, de réviser… continue.

Actuellement, nous regardons ce qu’il est possible de faire pour « écouter » plutôt que de « lire » ! C’est possible de « faire lire » l’iPad. De même, pour l’instant, elle n’a pas intégré la possibilité d’enregistrer le cours ou une partie du cours ! Mais, des solutions de transcription comme Dragon Dictation ne sont pas encore idéales.

De son côté Yseult, envisage de demander l’avis des enseignants pour savoir si elle peut diffuser les notes de cours issus de son iPad dans un groupe sur Facebook auprès des élèves de sa classe !

Mais, là, dans l’immédiat… vendredi nous avons une réunion pour la mise en place du PPS. En cours de trimestre, nous avons eu un appel de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) pour savoir ce qui avait déjà été mis en place dans la perspective de ce PPS !

L’arrivée de l’iPad au sein de la classe a apporté quelques changements, mais surtout, et c’était le but facilite la vie de la collégienne au quotidien.

Et puis, des élèves se renseignent auprès d’Yseult pour en connaître un peu plus sur la tablette car il souhaite passer commande d’un iPad pour Noël ou comme cadeau de réussite du brevet des collèges !

Quelques mise à jour (nuit du 20 au 21 nov.) :

Merci aux nombreux visiteurs de ce billet et à ceux qui nous fournissent des liens divers et variés. J’ai l’impression que le sujet intéresse pas mal de monde au vu des réactions des uns et des autres, professionnels de la dyslexie, passionnés de tablettes, parents concernés…

Pour répondre à quelques questions reçues dans Facebook, Twitter ou Google, le choix de l’iPad n’est que secondaire. J’aurais dû employer le terme de tablette, mais qui aurait lu l’article 😉 Par contre, je ne pense pas qu’un portable aurait eu le même apport que la tablette Apple !

je voudrais également ajouter quelques liens :

Enfin, iWorks n’apporte pas la solution pour les équations mathématiques sur iPad (pas de modules complémentaires comme sur Mac). Par contre, nous avons peut-être trouvé l’outil qui manquait ! Mince, son iPad est verrouillé… et je n ‘ai pas le mot de passe… Je vous dit cela demain 😉  Il s’agit de MathBot

Laisser un commentaire

  1. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Tout sur les tablettes tactiles | Scoop.it

  2. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Tout sur les tablettes tactiles | Scoop.it

  3. Quel avantage de lui avoir confié un iPad plutôt qu’un engin plus polyvalent comme un netbook ?
    J’imagine que ce n’est pas seulement pour le tactile ? (Puisqu’elle doit tout de même « taper » ses notes)

  4. Quel avantage de lui avoir confié un iPad plutôt qu’un engin plus polyvalent comme un netbook ?
    J’imagine que ce n’est pas seulement pour le tactile ? (Puisqu’elle doit tout de même « taper » ses notes)

  5. Pour répondre à Pierre, nous avons aussi des portables à la maison… et curieusement pour moi, elle est plus à l’aise (et rapide) avec les claviers tactiles… Nous lui avons ajouté un clavier « en dur », mais elle alterne entre l’un et l’autre naturellement en fonction de ce qu’elle fait. Cela ne lui pose aucun problème !
    La seconde raison est tactile cette fois… c’est pour les cartes heuristiques. Moi même, je trouve plus agréable pour de petite carte de les gérer en tactile sur mon iPhone ! Donc, je peux comprendre qu’elle soit plus à l’aise à ce niveau là également.
    Enfin, nous lui avons laissé le choix de l’outil ! Autant privilégié l’outil où elle se sent le plus à l’aise.
    Pourquoi l’un plutôt que l’autre. Chaque solution à ses défenseurs. Pour ma part, je pense que l’avenir est aux tablettes donc, quelque part, elle prend un temps d’avance dans le domaine. Mais, je sais aussi que cela aurait été plus simple du point de vue des enseignants par exemple si cela avait été un portable !
    mais promis, je lui pose la question : pourquoi l’iPad plutôt qu’un MacBook Air par exemple (désolé, c’est ce que l’on a de dispo à la maison ! 😉
    Comme je l’ai indiqué dans des commentaires dans Google+, le choix de l’iPad comme tablette c’est fait un peu par hasard. Elle avait « commandé » un iPad pour Noël de l’année dernière. On a juste « négocier » pour attendre la version 2. Donc, l’objet de l’article n’est pas être en cours avec l’iPad mais avec une tablette… Je préfère le préciser n’ayant pas pensé à cet aspect des choses pendant la rédaction de l’article 🙂

  6. Pour répondre à Pierre, nous avons aussi des portables à la maison… et curieusement pour moi, elle est plus à l’aise (et rapide) avec les claviers tactiles… Nous lui avons ajouté un clavier « en dur », mais elle alterne entre l’un et l’autre naturellement en fonction de ce qu’elle fait. Cela ne lui pose aucun problème !
    La seconde raison est tactile cette fois… c’est pour les cartes heuristiques. Moi même, je trouve plus agréable pour de petite carte de les gérer en tactile sur mon iPhone ! Donc, je peux comprendre qu’elle soit plus à l’aise à ce niveau là également.
    Enfin, nous lui avons laissé le choix de l’outil ! Autant privilégié l’outil où elle se sent le plus à l’aise.
    Pourquoi l’un plutôt que l’autre. Chaque solution à ses défenseurs. Pour ma part, je pense que l’avenir est aux tablettes donc, quelque part, elle prend un temps d’avance dans le domaine. Mais, je sais aussi que cela aurait été plus simple du point de vue des enseignants par exemple si cela avait été un portable !
    mais promis, je lui pose la question : pourquoi l’iPad plutôt qu’un MacBook Air par exemple (désolé, c’est ce que l’on a de dispo à la maison ! 😉
    Comme je l’ai indiqué dans des commentaires dans Google+, le choix de l’iPad comme tablette c’est fait un peu par hasard. Elle avait « commandé » un iPad pour Noël de l’année dernière. On a juste « négocier » pour attendre la version 2. Donc, l’objet de l’article n’est pas être en cours avec l’iPad mais avec une tablette… Je préfère le préciser n’ayant pas pensé à cet aspect des choses pendant la rédaction de l’article 🙂

  7. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Mind Mapping | Scoop.it

  8. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Mind Mapping | Scoop.it

  9. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | TICE et langues | Scoop.it

  10. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | TICE et langues | Scoop.it

  11. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Logicamp | Scoop.it

  12. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Logicamp | Scoop.it

  13. bonjour,
    Moi aussi je reste perplex sur l’utilisation d’une tablette plutôt qu’un portable/Netbook, désolé je ne comprends pas l’utilité du mode tactile tellement à la mode ces derniers temps.
    J’ai bien lu que ta fille est plus à l’aise, cependant comment fait-elle pour écrire plus rapidement que avec un clavier ? Ne lui faudrait-il pas plutôt un stylet genre tablette graphique afin d’apporter une rapidité, un précision dans ses schémas ?
    Je ne sais pas non plus quelles gênes apportent cet handicap ?
    A suivre durant cette année…
    Merci de tes éclaircissements.

  14. bonjour,
    Moi aussi je reste perplex sur l’utilisation d’une tablette plutôt qu’un portable/Netbook, désolé je ne comprends pas l’utilité du mode tactile tellement à la mode ces derniers temps.
    J’ai bien lu que ta fille est plus à l’aise, cependant comment fait-elle pour écrire plus rapidement que avec un clavier ? Ne lui faudrait-il pas plutôt un stylet genre tablette graphique afin d’apporter une rapidité, un précision dans ses schémas ?
    Je ne sais pas non plus quelles gênes apportent cet handicap ?
    A suivre durant cette année…
    Merci de tes éclaircissements.

  15. Merci pour le lien Guillaume-Nicolas, j’avais moi-même relayé l’existence de cette police dans Twitter en juillet http://graphism.fr/dyslexie-typographie-comment-simplifier-la-lecture-aux-dislexiques-par-la-typographie

    Je n’ai pas encore tenté de modifier les polices, mais on peut le faire… http://www.iphoneruler.net/most-downloaded-iphone-fonts par exemple.

    Pour répondre à
    voici par exemple 37 Signes Révélateurs De La Dyslexie. La plupart des dyslexiques manifeste une dizaine des signes et des comportements listés ci-dessous. Ces caractéristiques peuvent varier d’un jour à l’autre et même d’une minute à l’autre. Le paradoxe des dyslexiques est la cohérence au sein de leurs incohérences.

    Renseignement pris… elle assure préférer la saisie sur son iPad que sur un clavier traditionnelle et me dit par exemple, gagner plus de temps pour trouver ses caractères en passant d’un « clic » d’un clavier à un autre plutôt que de faire des combinaisons de touches compliqué sur l’iPad.

    Read more:

  16. Merci pour le lien Guillaume-Nicolas, j’avais moi-même relayé l’existence de cette police dans Twitter en juillet http://graphism.fr/dyslexie-typographie-comment-simplifier-la-lecture-aux-dislexiques-par-la-typographie

    Je n’ai pas encore tenté de modifier les polices, mais on peut le faire… http://www.iphoneruler.net/most-downloaded-iphone-fonts par exemple.

    Pour répondre à
    voici par exemple 37 Signes Révélateurs De La Dyslexie. La plupart des dyslexiques manifeste une dizaine des signes et des comportements listés ci-dessous. Ces caractéristiques peuvent varier d’un jour à l’autre et même d’une minute à l’autre. Le paradoxe des dyslexiques est la cohérence au sein de leurs incohérences.

    Renseignement pris… elle assure préférer la saisie sur son iPad que sur un clavier traditionnelle et me dit par exemple, gagner plus de temps pour trouver ses caractères en passant d’un « clic » d’un clavier à un autre plutôt que de faire des combinaisons de touches compliqué sur l’iPad.

    Read more:

  17. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | L'actualité pédagogique et du monde de la formation | Scoop.it

  18. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | L'actualité pédagogique et du monde de la formation | Scoop.it

  19. Bonjour;

    pour les problèmes de corrections et autres, sans doute que iWork peut grandement aider Yseult. Je ne sais pas si les équations mathématiques sont possibles dans pages. Sur un Mac avec Mathtype c’est possible, mais sur ipad ?

  20. Bonjour;

    pour les problèmes de corrections et autres, sans doute que iWork peut grandement aider Yseult. Je ne sais pas si les équations mathématiques sont possibles dans pages. Sur un Mac avec Mathtype c’est possible, mais sur ipad ?

  21. Ping : Une jeune dyslexique utilise l’iPad au collège : retour d’experience et apps utilisées | Actualité Apple

  22. Ping : Une jeune dyslexique utilise l’iPad au collège : retour d’experience et apps utilisées | Actualité Apple

  23. Merci pour ce retour d’expérience précieux ! Votre fille défriche et ça ne doit pas être facile au début.

    Je pense que l’enseignement va évoluer vers le tout numérique d’ici 10 à 20 ans (le temps que le système se renouvelle de lui même).

    Je vous souhaite une bonne continuation.

    Courage Yseult ta différence fait ta force !
    Pierre

  24. Merci pour ce retour d’expérience précieux ! Votre fille défriche et ça ne doit pas être facile au début.

    Je pense que l’enseignement va évoluer vers le tout numérique d’ici 10 à 20 ans (le temps que le système se renouvelle de lui même).

    Je vous souhaite une bonne continuation.

    Courage Yseult ta différence fait ta force !
    Pierre

  25. Ping : Dyslexie. Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad !, Éric Delcroix | Troubles du langage et orthophonie | Scoop.it

  26. Ping : Dyslexie. Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad !, Éric Delcroix | Troubles du langage et orthophonie | Scoop.it

  27. Je ne suis pas vraiment convaincu que le fond de la discussion réside dans la vitesse de frappe ou dans le fait qu’elle utilise une tablette iOS ou Android ou un NetBook ou un portable, par contre qu’Yseult apprenne, imagine des stratégies d’adaptation, d’apprentissage dans ce qu’elle vit comme différence, comme difficulté et des lors acquiert une confiance en elle au fur et à mesure de plus en plus confortable….. C’est peut ëtre prioritaire…. Non!?

  28. Je ne suis pas vraiment convaincu que le fond de la discussion réside dans la vitesse de frappe ou dans le fait qu’elle utilise une tablette iOS ou Android ou un NetBook ou un portable, par contre qu’Yseult apprenne, imagine des stratégies d’adaptation, d’apprentissage dans ce qu’elle vit comme différence, comme difficulté et des lors acquiert une confiance en elle au fur et à mesure de plus en plus confortable….. C’est peut ëtre prioritaire…. Non!?

  29. Bonjour,
    Je lis cet article avec beaucoup d’intérêt car j’ai un fils en 5ème, dyslexique et dysorthographique (la dysorthographie est sévère, la dyslexie « moyenne »)

    Lui est sur ordinateur portable.
    Voici des aménagements autorisés/encouragés par les profs:

    – le professeur de sciences, lui même dyslexique (et du coup très sensible aux problèmes de Félix et en même temps celui qui se montre le plus exigeant) a proposé à Félix de rendre certains projets par « voice thread ». Un logiciel qui permet de télécharger des photos auxquelles sur lesquelles on enregistre un commentaire. Il a ainsi rendu une recherche « illustrée et commentée » sur les récifs corailiens récemment.

    – d’accord pour les maths!!! C’est galère! Parfois, pour les maths, l’écran prend plus de temps que la saisie manuelle. Au fait, Félix utilise un stylet.

    – Les profs sont très tolérants pour l’orthographe. Felix (qui réinvente l’orthographe de chaque mot à chaque fois qu’il l’écrit, et même au cours d’un même texte, c’est comme ça) a bien sûr recours au correcteur d’orthographe. Cette année, on introduit progressivement « Dragon », un logiciel de dictée vocale.
    C’est dur. Le logiciel ne comprend pas toujours correctement Félix (au début, il ne le comprenait quasiment jamais). Il faut beaucoup de calibrage. En ce moment, Felix a un rejet vis à vis du logiciel, précisément quand d’ailleurs celui-ci devient de plus en plus précis. J’espère que c’est passager car c’est un outil fantastique, et qui lui permettra une vraie autonomie par la suite (aujourd’hui, sa stratégie est plutôt: comment vais je exprimer ma pensée avec le moins de mots possibles pour avoir le moins de mots à épeler ?). Pour le motiver, une de ses profs a recherché sur youtube des vidéos d’utilisateurs de Dragon, satisfaits, impressionnants.

    – La prise de note, chez lui, est un problème aussi. Je n’avais jamais pensé à la photo du tableau d’ailleurs! Mais, dans notre école (une école internationale de cursus IB, International Baccalaureat), 2 points très positifs.
    En maths, l’école utilise un site (libre d’accès je crois), appelé Khan academy, où les élèves peuvent visionner des leçons et faire des exercices. C’est en anglais, l’école est anglophone, mais ça doit exister en Français.
    Les profs utilisent un portail appelé Haiku où ils postent textes de devoirs, de leçons etc …

    – Pour l’instant, Felix n’utilise pas les logiciels de lecture (je crois qu’il y en a un intégré à Dragon). Il faut avouer que pour les recherches etc, c’est souvent moins qui finit par faire logiciel de lecture pour Félix. Je ne sais pas chez vous, mais moi j’ai une implication phénoménale dans la scolarité et les devoirs de mon fils!!!! Les deux autres (j’en ai 3), c’est débrouillez vous et vogue la galère!
    Mais je pense que ça serait pas mal d’y venir. D’un autre côté, je trouve que Felix progresse constament (lentement certes), donc je me dis que plus il lit, plus ça renforce sa lecture.

    – Pour les révisions et l’apprentissage, on utilise un logiciel appelé « quizzlet », allez y faire un tour, je crois que ça fonctionne en français aussi. On crée des « flashcards » vocabulaire, définitions, puis le logiciel propose des tas d’exercices pour réviser. Rigolos en plus (certains pas adaptés aux dyslexiques, mais d’autres parfait). Je ne sais pas pour votre fille, mais les concepts ne posent pas de problème à Félix, retenir le nom attaché au concept, si!

    Je crois à fond à la technologie pour soutenir les enfants comme les notres. Je pense complètement qu’avec les outils existants (et les futurs), ils pourront gérer leur handicap quel que soit leur profession. Le hic, entre temps, ce sont les examents. J’espère, mon fils étant en 5ème, que d’ici à sa terminale, les examinateurs accepteront les textes ecrits sous dictée vocale!!!! Je répète souvent que personne n’attendrait d’un enfant mal voyant qu’il se mette à « bien voir », et qu’on adapte. La dyslexie, c’est pareil…

  30. Bonjour,
    Je lis cet article avec beaucoup d’intérêt car j’ai un fils en 5ème, dyslexique et dysorthographique (la dysorthographie est sévère, la dyslexie « moyenne »)

    Lui est sur ordinateur portable.
    Voici des aménagements autorisés/encouragés par les profs:

    – le professeur de sciences, lui même dyslexique (et du coup très sensible aux problèmes de Félix et en même temps celui qui se montre le plus exigeant) a proposé à Félix de rendre certains projets par « voice thread ». Un logiciel qui permet de télécharger des photos auxquelles sur lesquelles on enregistre un commentaire. Il a ainsi rendu une recherche « illustrée et commentée » sur les récifs corailiens récemment.

    – d’accord pour les maths!!! C’est galère! Parfois, pour les maths, l’écran prend plus de temps que la saisie manuelle. Au fait, Félix utilise un stylet.

    – Les profs sont très tolérants pour l’orthographe. Felix (qui réinvente l’orthographe de chaque mot à chaque fois qu’il l’écrit, et même au cours d’un même texte, c’est comme ça) a bien sûr recours au correcteur d’orthographe. Cette année, on introduit progressivement « Dragon », un logiciel de dictée vocale.
    C’est dur. Le logiciel ne comprend pas toujours correctement Félix (au début, il ne le comprenait quasiment jamais). Il faut beaucoup de calibrage. En ce moment, Felix a un rejet vis à vis du logiciel, précisément quand d’ailleurs celui-ci devient de plus en plus précis. J’espère que c’est passager car c’est un outil fantastique, et qui lui permettra une vraie autonomie par la suite (aujourd’hui, sa stratégie est plutôt: comment vais je exprimer ma pensée avec le moins de mots possibles pour avoir le moins de mots à épeler ?). Pour le motiver, une de ses profs a recherché sur youtube des vidéos d’utilisateurs de Dragon, satisfaits, impressionnants.

    – La prise de note, chez lui, est un problème aussi. Je n’avais jamais pensé à la photo du tableau d’ailleurs! Mais, dans notre école (une école internationale de cursus IB, International Baccalaureat), 2 points très positifs.
    En maths, l’école utilise un site (libre d’accès je crois), appelé Khan academy, où les élèves peuvent visionner des leçons et faire des exercices. C’est en anglais, l’école est anglophone, mais ça doit exister en Français.
    Les profs utilisent un portail appelé Haiku où ils postent textes de devoirs, de leçons etc …

    – Pour l’instant, Felix n’utilise pas les logiciels de lecture (je crois qu’il y en a un intégré à Dragon). Il faut avouer que pour les recherches etc, c’est souvent moins qui finit par faire logiciel de lecture pour Félix. Je ne sais pas chez vous, mais moi j’ai une implication phénoménale dans la scolarité et les devoirs de mon fils!!!! Les deux autres (j’en ai 3), c’est débrouillez vous et vogue la galère!
    Mais je pense que ça serait pas mal d’y venir. D’un autre côté, je trouve que Felix progresse constament (lentement certes), donc je me dis que plus il lit, plus ça renforce sa lecture.

    – Pour les révisions et l’apprentissage, on utilise un logiciel appelé « quizzlet », allez y faire un tour, je crois que ça fonctionne en français aussi. On crée des « flashcards » vocabulaire, définitions, puis le logiciel propose des tas d’exercices pour réviser. Rigolos en plus (certains pas adaptés aux dyslexiques, mais d’autres parfait). Je ne sais pas pour votre fille, mais les concepts ne posent pas de problème à Félix, retenir le nom attaché au concept, si!

    Je crois à fond à la technologie pour soutenir les enfants comme les notres. Je pense complètement qu’avec les outils existants (et les futurs), ils pourront gérer leur handicap quel que soit leur profession. Le hic, entre temps, ce sont les examents. J’espère, mon fils étant en 5ème, que d’ici à sa terminale, les examinateurs accepteront les textes ecrits sous dictée vocale!!!! Je répète souvent que personne n’attendrait d’un enfant mal voyant qu’il se mette à « bien voir », et qu’on adapte. La dyslexie, c’est pareil…

  31. Ping : Une jeune dyslexique utilise l’iPad au collège : retour d’experience et apps utilisées | Jobbr fr

  32. Ping : Une jeune dyslexique utilise l’iPad au collège : retour d’experience et apps utilisées | Jobbr fr

  33. Bonjour,

    Bravo pour cet article fort utile et pour cette démarche de modernisation de l’éducation française. J’imagine que sortir un iPad en cours est loin d’être facile et pourtant, c’est loin d’être quelque chose de superflus. Bon courage!

    Pour les opérations mathématiques, avez-vous essayé Tex Touch? LaTex est une syntaxe très utile pour écrire des formules mathématique et avec un peu d’entrainement, on l’utilise facilement.

    Voici un site qui permet de se faire une idée de LaTex.
    http://www.codecogs.com/latex/eqneditor.php

  34. Bonjour,

    Bravo pour cet article fort utile et pour cette démarche de modernisation de l’éducation française. J’imagine que sortir un iPad en cours est loin d’être facile et pourtant, c’est loin d’être quelque chose de superflus. Bon courage!

    Pour les opérations mathématiques, avez-vous essayé Tex Touch? LaTex est une syntaxe très utile pour écrire des formules mathématique et avec un peu d’entrainement, on l’utilise facilement.

    Voici un site qui permet de se faire une idée de LaTex.
    http://www.codecogs.com/latex/eqneditor.php

  35. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! – Macternelle.fr

  36. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! – Macternelle.fr

  37. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Tablettes numériques | Scoop.it

  38. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Tablettes numériques | Scoop.it

  39. Merci « Bombay Magic » pour ce témoignage et les informations que vous fournissez… Nous nous retrouvons (parents et soeur) dans votre témoignage 🙂 notamment dans l’implication dans la scolarité et les devoirs.
    Sa soeur parfois en souffre… nous devons lui expliquer assez régulièrement, surtout comme c’est le cas en ce moment si Yseult est absente de l’école pour d’autres raisons de santé.
    De plus, c’est peut être d’autant plus difficile pour elle, car elle est très brillante au niveau scolaire.

    En France, le système des aménagements autorisés/encouragés par (pour) les profs doit passer par le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) qui est souvent assez long à mettre en place…

    Dans le prochain épisode, je ferais le point sur ce sujet ! Je pense que là aussi, il y a de bonne surprises à attendre 😉 Mais, attendons pour voir !

    Yseult réinvente elle aussi régulièrement l’orthographe y compris dans un même texte.

    Je ne l’ai pas indiqué dans l’article, car elle l’employait avant l’iPad sur l’ordinateur, mais Yseult notamment pour le vocabulaire de langue ou les règles de grammaire utilise des applications flashcard. Cependant, elle n’a jamais retrouvé (selon ses voeux) jusqu’ici le pendant de ProVoc (qui n’est plus développé !). Elle adorait ProVoc et j’attends le prochain coup de foudre 😉

    Je vais lui proposer Quizzlet que je ne connaissais pas. Ce sera peut-être celui là !

    Idem que pour Félix, pour Yseult, les concepts ne posent pas de problème, par contre le nom « réel » du concept c’est une autre paire de manches.

    Pour les examens, nous sommes en train de voir pour qu’elle puisse utiliser son iPad ! Ce n’est pas gagné. Mais, lors de la proposition de PPS, la directrice nous a conseillé de demandé qu’elle puisse demander l’aide d’un secrétaire ! Cela est envisageable en cas de dyslexie dysorthographie (Yseult est à l’inverse de Félix : dysorthographie moyenne, dyslexie sévère !

    Au passage, si cela peut aider Félix, la soeur d’Yseult est en 5e et pour certaines leçons, elle transforme son cours en carte heuristique. Il n’y a pas de problèmes pour lui faire parvenir 🙂

  40. Merci « Bombay Magic » pour ce témoignage et les informations que vous fournissez… Nous nous retrouvons (parents et soeur) dans votre témoignage 🙂 notamment dans l’implication dans la scolarité et les devoirs.
    Sa soeur parfois en souffre… nous devons lui expliquer assez régulièrement, surtout comme c’est le cas en ce moment si Yseult est absente de l’école pour d’autres raisons de santé.
    De plus, c’est peut être d’autant plus difficile pour elle, car elle est très brillante au niveau scolaire.

    En France, le système des aménagements autorisés/encouragés par (pour) les profs doit passer par le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) qui est souvent assez long à mettre en place…

    Dans le prochain épisode, je ferais le point sur ce sujet ! Je pense que là aussi, il y a de bonne surprises à attendre 😉 Mais, attendons pour voir !

    Yseult réinvente elle aussi régulièrement l’orthographe y compris dans un même texte.

    Je ne l’ai pas indiqué dans l’article, car elle l’employait avant l’iPad sur l’ordinateur, mais Yseult notamment pour le vocabulaire de langue ou les règles de grammaire utilise des applications flashcard. Cependant, elle n’a jamais retrouvé (selon ses voeux) jusqu’ici le pendant de ProVoc (qui n’est plus développé !). Elle adorait ProVoc et j’attends le prochain coup de foudre 😉

    Je vais lui proposer Quizzlet que je ne connaissais pas. Ce sera peut-être celui là !

    Idem que pour Félix, pour Yseult, les concepts ne posent pas de problème, par contre le nom « réel » du concept c’est une autre paire de manches.

    Pour les examens, nous sommes en train de voir pour qu’elle puisse utiliser son iPad ! Ce n’est pas gagné. Mais, lors de la proposition de PPS, la directrice nous a conseillé de demandé qu’elle puisse demander l’aide d’un secrétaire ! Cela est envisageable en cas de dyslexie dysorthographie (Yseult est à l’inverse de Félix : dysorthographie moyenne, dyslexie sévère !

    Au passage, si cela peut aider Félix, la soeur d’Yseult est en 5e et pour certaines leçons, elle transforme son cours en carte heuristique. Il n’y a pas de problèmes pour lui faire parvenir 🙂

  41. Ping : Utilisation de l’iPad par/pour les étudiants | Blog de Florent Bertiaux - Webmarketing & médias sociaux 2.0

  42. Ping : Utilisation de l’iPad par/pour les étudiants | Blog de Florent Bertiaux - Webmarketing & médias sociaux 2.0

  43. J’ai trouvé votre article particulièrement intéressant. Pour moi, il fait écho à un projet qui n’en est encore qu’à l’état de réflexion embryonnaire : j’aimerais beaucoup faire travailler mes élèves avec ce type de support qu’est l’iPad. Je ne sais pas si j’arriverais à convaincre grand monde (tout particulièrement pour subventionner cela), mais je voudrais, j’essaie de développer un site entièrement exploitable à partir d’un ordinateur ou mieux d’une tablette. À ce propos, puis-je vous demander ce que vous aimeriez trouver dans la matière qui est la mienne (le français) sur iPad ? Au fait, Yseult utilise-t-elle des logiciels comme Antidote ou le Petit Robert (toujours sur iPad bien sûr) ? Il existe d’ailleurs une kyrielle de dictionnaires en tout genre (Citations, BordasPièges, Synonymes, Littré, TLFi, etc.). Pour les rédactions, comment fait-elle ?

  44. J’ai trouvé votre article particulièrement intéressant. Pour moi, il fait écho à un projet qui n’en est encore qu’à l’état de réflexion embryonnaire : j’aimerais beaucoup faire travailler mes élèves avec ce type de support qu’est l’iPad. Je ne sais pas si j’arriverais à convaincre grand monde (tout particulièrement pour subventionner cela), mais je voudrais, j’essaie de développer un site entièrement exploitable à partir d’un ordinateur ou mieux d’une tablette. À ce propos, puis-je vous demander ce que vous aimeriez trouver dans la matière qui est la mienne (le français) sur iPad ? Au fait, Yseult utilise-t-elle des logiciels comme Antidote ou le Petit Robert (toujours sur iPad bien sûr) ? Il existe d’ailleurs une kyrielle de dictionnaires en tout genre (Citations, BordasPièges, Synonymes, Littré, TLFi, etc.). Pour les rédactions, comment fait-elle ?

  45. pour les maths, tu parles de MathBot, ce qui veut dire coder les maths en latex, ce qui est surement une statégie longue et pénible, mais qui ne peut que marcher…
    par contre je conseil latexit, qui fonctionne sous mac,
    http://chachatelier.fr/latexit/latexit-home.php?lang=fr
    ca genere des images a partir du code, c’est tres facile d’installation, et d’utilisation, et les images se collent ensuite partout
    Bon courage
    merci pour ce retour d’expérience

  46. pour les maths, tu parles de MathBot, ce qui veut dire coder les maths en latex, ce qui est surement une statégie longue et pénible, mais qui ne peut que marcher…
    par contre je conseil latexit, qui fonctionne sous mac,
    http://chachatelier.fr/latexit/latexit-home.php?lang=fr
    ca genere des images a partir du code, c’est tres facile d’installation, et d’utilisation, et les images se collent ensuite partout
    Bon courage
    merci pour ce retour d’expérience

  47. Merci Arthur pour ta suggestion, mais le codage en Latex dans MathBot est transparent ! Pas besoin d’apprendre à coder en Latex 😉 De plus, nous avions besoin d’une application sur l’iPad, pas sur le Mac. Je n’ai pas l’impression que latexit existe sur la tablette !

  48. Merci Arthur pour ta suggestion, mais le codage en Latex dans MathBot est transparent ! Pas besoin d’apprendre à coder en Latex 😉 De plus, nous avions besoin d’une application sur l’iPad, pas sur le Mac. Je n’ai pas l’impression que latexit existe sur la tablette !

  49. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Mindmapping | Scoop.it

  50. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Mindmapping | Scoop.it

  51. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | TICE et langues vivantes | Scoop.it

  52. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | TICE et langues vivantes | Scoop.it

  53. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | TICE et langues vivantes | Scoop.it

  54. Bonjour,très bel article. Pour la clé usb il existe aujourd’hui un adaptateur pour pouvoir insérer de l’usb.par contre je ne sais pas si le fichier pdf sera directement consultable. Autre solution ( que j’utilise personnellement) : le disque dur wifi wi-drive de Kingston. Il se charge sur usb et fonctionne comme une clé standard mais peut délivrer son contenu en wifi.
    Bonne journée.

  55. Bonjour,très bel article. Pour la clé usb il existe aujourd’hui un adaptateur pour pouvoir insérer de l’usb.par contre je ne sais pas si le fichier pdf sera directement consultable. Autre solution ( que j’utilise personnellement) : le disque dur wifi wi-drive de Kingston. Il se charge sur usb et fonctionne comme une clé standard mais peut délivrer son contenu en wifi.
    Bonne journée.

  56. Bonjour,très bel article. Pour la clé usb il existe aujourd’hui un adaptateur pour pouvoir insérer de l’usb.par contre je ne sais pas si le fichier pdf sera directement consultable. Autre solution ( que j’utilise personnellement) : le disque dur wifi wi-drive de Kingston. Il se charge sur usb et fonctionne comme une clé standard mais peut délivrer son contenu en wifi.
    Bonne journée.

  57. Bonjour, j’ai trouvé votre article très intéressant et instructif.
    En effet, étant étudiant en 2ème année d’Informatique, j’ai récemment fait l’acquisition d’un iPad (moins d’un mois), et je ne vous cacherai pas que j’ai bien l’intention de remplacer en grande partie l’utilisation de mon ordinateur portable, par cette tablette.
    Plus d’autonomie, moins d’encombrement, sur le papier ça laisse rêveur, et puis la saisie tactile en mode paysage n’est pas désagréable.
    Au niveau des logiciels je me suis orienté vers Pages, Noteshelf, Textastic, Whiteboard HD, couplée à un jailbreak pour avoir un Terminal et une machine virtuelle Java, on verra bien ce que cela donnera en condition réelle lors de la reprise des cours.
    Reste le problème des Maths et de la Physique… Comment saisir facilement des formules mathématiques ?
    Ordinateur et Tablettes même soucis…

  58. Bonjour, j’ai trouvé votre article très intéressant et instructif.
    En effet, étant étudiant en 2ème année d’Informatique, j’ai récemment fait l’acquisition d’un iPad (moins d’un mois), et je ne vous cacherai pas que j’ai bien l’intention de remplacer en grande partie l’utilisation de mon ordinateur portable, par cette tablette.
    Plus d’autonomie, moins d’encombrement, sur le papier ça laisse rêveur, et puis la saisie tactile en mode paysage n’est pas désagréable.
    Au niveau des logiciels je me suis orienté vers Pages, Noteshelf, Textastic, Whiteboard HD, couplée à un jailbreak pour avoir un Terminal et une machine virtuelle Java, on verra bien ce que cela donnera en condition réelle lors de la reprise des cours.
    Reste le problème des Maths et de la Physique… Comment saisir facilement des formules mathématiques ?
    Ordinateur et Tablettes même soucis…

  59. Bonjour, j’ai trouvé votre article très intéressant et instructif.
    En effet, étant étudiant en 2ème année d’Informatique, j’ai récemment fait l’acquisition d’un iPad (moins d’un mois), et je ne vous cacherai pas que j’ai bien l’intention de remplacer en grande partie l’utilisation de mon ordinateur portable, par cette tablette.
    Plus d’autonomie, moins d’encombrement, sur le papier ça laisse rêveur, et puis la saisie tactile en mode paysage n’est pas désagréable.
    Au niveau des logiciels je me suis orienté vers Pages, Noteshelf, Textastic, Whiteboard HD, couplée à un jailbreak pour avoir un Terminal et une machine virtuelle Java, on verra bien ce que cela donnera en condition réelle lors de la reprise des cours.
    Reste le problème des Maths et de la Physique… Comment saisir facilement des formules mathématiques ?
    Ordinateur et Tablettes même soucis…

  60. Ping : Numérique et école | Pearltrees

  61. Ping : Numérique et école | Pearltrees

  62. Ping : Numérique et école | Pearltrees

  63. Bonjour,
    Je suis orthophoniste en France, Canada et Polynésie. Je travaille beaucoup avec le iPad auprès de mes patients dyslexiques, dysorthographiques ou ayant un trouble d’apprentissage.
    À la question « pourquoi plus un iPad qu’un ordi? », il y a au moins 2 arguments :
    – le poids léger par rapport à un ordinateur. ( ce qui est non négligeable vu le poids des cartables)
    – l’autonomie: le iPad peut être utilisé pendant 10 heures sans être rechargé,
    – à cela se rajoute l’ergonomie, la facilité d’accès aux applications etc
    Merci pour ce blog que je vais partager.

  64. Bonjour,
    Je suis orthophoniste en France, Canada et Polynésie. Je travaille beaucoup avec le iPad auprès de mes patients dyslexiques, dysorthographiques ou ayant un trouble d’apprentissage.
    À la question « pourquoi plus un iPad qu’un ordi? », il y a au moins 2 arguments :
    – le poids léger par rapport à un ordinateur. ( ce qui est non négligeable vu le poids des cartables)
    – l’autonomie: le iPad peut être utilisé pendant 10 heures sans être rechargé,
    – à cela se rajoute l’ergonomie, la facilité d’accès aux applications etc
    Merci pour ce blog que je vais partager.

  65. Bonjour,
    Je suis orthophoniste en France, Canada et Polynésie. Je travaille beaucoup avec le iPad auprès de mes patients dyslexiques, dysorthographiques ou ayant un trouble d’apprentissage.
    À la question « pourquoi plus un iPad qu’un ordi? », il y a au moins 2 arguments :
    – le poids léger par rapport à un ordinateur. ( ce qui est non négligeable vu le poids des cartables)
    – l’autonomie: le iPad peut être utilisé pendant 10 heures sans être rechargé,
    – à cela se rajoute l’ergonomie, la facilité d’accès aux applications etc
    Merci pour ce blog que je vais partager.

  66. Bonjour!

    Je suis orthophoniste au Canada et j’ai trouvé votre article et votre cheminement très intéressants. Bravo de soutenir votre fille de façon si admirable. Comme le disait l’un de vos correspondants, elle développe, au-delà des outils précis choisis, un tel sentiment de compétence et d’accomplissement, ce sont là les véritables outils dont elle aura besoin toute sa vie.

    Je vous incite à suivre les visites de ma collègue Géraldine, qui écrivait sur votre blog, pour ses formations iPad qu’elle propose en France de temps en temps.

    Je me permets quelques suggestions d’apps pour faciliter la prise de notes, le traitement de texte, ainsi que des choses à surveiller pour les dys:

    http://itunes.apple.com/ca/app/showme-interactive-whiteboard/id445066279?l=fr&mt=8

    Showme Interactive Whiteboard est certes en anglais, mais c’est un tableau blanc sur lequel l’élève écrit pendant que l’App enregistre l’audio du cours. On peut après ré entendre ce qui était enseigné pendant qu’on notait.

    Sur le même principe mais en prise de notes clavier: Pear Note:

    http://itunes.apple.com/ca/app/pear-note/id460167120?l=fr&mt=8

    Pour le traitement de texte, une bonne solution à considérer est le iA Write, plus convivial que Pages:

    http://itunes.apple.com/ca/app/ia-writer/id392502056?l=fr&mt=8

    Une option intéressante aussi est le WritePad, qui reconnaît l’écriture manuscrite pour le transformer en texte (OK, pas 100% miraculeux.. mais pas mal!!!)

    http://itunes.apple.com/ca/app/writepad/id293033512?l=fr&mt=8

    Finalement, que ce soit pour la prédiction orthographique ou pour corriger les textes, il n’y a pas encore de bonne solution en français, comme celles disponibles sur PC ou sur Mac (WordQ, Antidote). Par contre, WordQ indique qu’ils préparent une version iPad (… en fait, annoncée pour « bientôt » depuis très longtemps…). Pas encore de bon traitement de texte avec correction à l’horizon…

    Dernière mention:

    http://itunes.apple.com/ca/app/typ-o-hd-writing-is-for-everybody!/id372971659?l=fr&mt=8

    TypO

    Allie reconnaissance vocale, saisie au clavier et prédiction orthographique… une merveille en anglais, sauf que c’est pas encore en français. J’ai échangé avec le développeur cette semaine, ils pensent travailler sur une version française dans l’année… environ..

    En espérant que ces quelques suggestions pourront vous aider!!!

    Yvon

  67. Bonjour!

    Je suis orthophoniste au Canada et j’ai trouvé votre article et votre cheminement très intéressants. Bravo de soutenir votre fille de façon si admirable. Comme le disait l’un de vos correspondants, elle développe, au-delà des outils précis choisis, un tel sentiment de compétence et d’accomplissement, ce sont là les véritables outils dont elle aura besoin toute sa vie.

    Je vous incite à suivre les visites de ma collègue Géraldine, qui écrivait sur votre blog, pour ses formations iPad qu’elle propose en France de temps en temps.

    Je me permets quelques suggestions d’apps pour faciliter la prise de notes, le traitement de texte, ainsi que des choses à surveiller pour les dys:

    http://itunes.apple.com/ca/app/showme-interactive-whiteboard/id445066279?l=fr&mt=8

    Showme Interactive Whiteboard est certes en anglais, mais c’est un tableau blanc sur lequel l’élève écrit pendant que l’App enregistre l’audio du cours. On peut après ré entendre ce qui était enseigné pendant qu’on notait.

    Sur le même principe mais en prise de notes clavier: Pear Note:

    http://itunes.apple.com/ca/app/pear-note/id460167120?l=fr&mt=8

    Pour le traitement de texte, une bonne solution à considérer est le iA Write, plus convivial que Pages:

    http://itunes.apple.com/ca/app/ia-writer/id392502056?l=fr&mt=8

    Une option intéressante aussi est le WritePad, qui reconnaît l’écriture manuscrite pour le transformer en texte (OK, pas 100% miraculeux.. mais pas mal!!!)

    http://itunes.apple.com/ca/app/writepad/id293033512?l=fr&mt=8

    Finalement, que ce soit pour la prédiction orthographique ou pour corriger les textes, il n’y a pas encore de bonne solution en français, comme celles disponibles sur PC ou sur Mac (WordQ, Antidote). Par contre, WordQ indique qu’ils préparent une version iPad (… en fait, annoncée pour « bientôt » depuis très longtemps…). Pas encore de bon traitement de texte avec correction à l’horizon…

    Dernière mention:

    http://itunes.apple.com/ca/app/typ-o-hd-writing-is-for-everybody!/id372971659?l=fr&mt=8

    TypO

    Allie reconnaissance vocale, saisie au clavier et prédiction orthographique… une merveille en anglais, sauf que c’est pas encore en français. J’ai échangé avec le développeur cette semaine, ils pensent travailler sur une version française dans l’année… environ..

    En espérant que ces quelques suggestions pourront vous aider!!!

    Yvon

  68. Ping : tablettes & liseuses | Pearltrees

  69. Ping : tablettes & liseuses | Pearltrees

  70. Excellent article, très intéressant !
    Par contre, attention à ce lien donné en fin d’article (37 signes…). C’est n’importe quoi ce site ! Tout le monde peut facilement se retrouver dans ces signes, Davis est un guignol avéré.

  71. Excellent article, très intéressant !
    Par contre, attention à ce lien donné en fin d’article (37 signes…). C’est n’importe quoi ce site ! Tout le monde peut facilement se retrouver dans ces signes, Davis est un guignol avéré.

  72. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Actualités eLearning | Scoop.it

  73. Ping : Elle va en cours sans cahier mais avec un iPad ! | Actualités eLearning | Scoop.it

  74. Tout ça semble génial. Au boulot, on m’a passé un ipad, et la conclusion : bof! Bof! A part se sentir comme dans Atlantis, je vois pas les avantages… Et je ne me risquerai pas de faire comme Mac-Kay, le lancer sur mon bureau…

  75. Tout ça semble génial. Au boulot, on m’a passé un ipad, et la conclusion : bof! Bof! A part se sentir comme dans Atlantis, je vois pas les avantages… Et je ne me risquerai pas de faire comme Mac-Kay, le lancer sur mon bureau…

  76. Ping : Dyslexie : le brevet, la triple peine et sans iPad

  77. Ping : Dyslexie : le brevet, la triple peine et sans iPad

  78. Ping : Prof geek | Pearltrees

  79. Ping : Prof geek | Pearltrees

  80. Ping : application pour ipad | Pearltrees

  81. Ping : application pour ipad | Pearltrees

  82. Bonsoir
    Je suis prof d’histoire et j’aimerai savoir comment les profs de votre fille ont pu adapter le contenu de leur cours à l’utilisation de l’Ipad. Ont-ils simplement fourni des pdfs pour les DM et les DST ou sont-ils allés plus loin?
    Je suis assez intrigué par l’utilisation de cet objet en classe. D’autre part a-elle pu aussi bénéficier du manuel numérique? comment l’exploitait-elle?
    Elle doit être en seconde depuis septembre. Bénéficie-t-elle toujours de cette possibilité au lycée?

    Cordialement

  83. Bonsoir
    Je suis prof d’histoire et j’aimerai savoir comment les profs de votre fille ont pu adapter le contenu de leur cours à l’utilisation de l’Ipad. Ont-ils simplement fourni des pdfs pour les DM et les DST ou sont-ils allés plus loin?
    Je suis assez intrigué par l’utilisation de cet objet en classe. D’autre part a-elle pu aussi bénéficier du manuel numérique? comment l’exploitait-elle?
    Elle doit être en seconde depuis septembre. Bénéficie-t-elle toujours de cette possibilité au lycée?

    Cordialement

  84. Bonjour et bonne année,

    Je me permets de vous écrire afin d’avoir le retour de votre fille sur son expérience après une année scolaire. Nous sommes dans les démarches avec la MDPH pour mon fils qui doit faire sa rentrée au collège en septembre et nous ne savons pas du tout comment nous organiser.
    Il vaut savoir que notre petit bonhomme a de très grandes difficultés pour écrire si bien que je pense contourner ce problème par une tablette dont les logiciels font des propositions de mots.

    Vos avis et conseils sont les bien venus et je vous prie d’accepter touts mes voeux.
    Fred

  85. Bonjour et bonne année,

    Je me permets de vous écrire afin d’avoir le retour de votre fille sur son expérience après une année scolaire. Nous sommes dans les démarches avec la MDPH pour mon fils qui doit faire sa rentrée au collège en septembre et nous ne savons pas du tout comment nous organiser.
    Il vaut savoir que notre petit bonhomme a de très grandes difficultés pour écrire si bien que je pense contourner ce problème par une tablette dont les logiciels font des propositions de mots.

    Vos avis et conseils sont les bien venus et je vous prie d’accepter touts mes voeux.
    Fred

  86. Ping : Tablette | Pearltrees

  87. Ping : Tablette | Pearltrees

  88. Ping : Handicap | Pearltrees

  89. Ping : Handicap | Pearltrees

  90. Ping : conférences Parents, enfants, Internet - Génération Z ou C, qui sont-ils

  91. Ping : Des conseils pour les dys et leurs enseignants - Génération Z ou C, qui sont-ils

  92. Non Bertrand, je pense de mémoire qu’elle n’a pas eu d’ordinateur pour l’examen. Seul son 1/3 temps a été pris en compte et la dictée fautive ! Les ordis en plus sont livrés par l’académie dans ce cas et je ne pense pas qu’il y ait antidote d’installer. Le mieux serait de prendre contact avec les services de l’Académie où vous résidez car la décision est « académique » 😉

  93. Ping : Elle remplace ses cahiers d’école par un ipad | Miscellanées

  94. Ping : Bac blanc ? Se changer les idées 5 astuces – Pure Génération Z