Trouver le Beep

Pour une fois, j’organise un petit jeu…

Dans le train qui me conduisait à Paris, j’ai mis à profit comme de coutume mon temps libre pour lire un des nombreux livres qui m’attendent.

L’introduction de ce livre m’a interpellé… Allez savoir pourquoi 🙂 Je la reproduis sans citer le domaine dont il est question. À vous de me dire quel mot vous mettriez à la place des Beeps (Beep remplace à la fois le terme et l’article) ! Le texte d’origine comporte quelques oublis qui vous mettraient sur la voix trop facilement et les pronoms personnels sont remplacés par il systématiquement (il au lieu de il, elle, ils ou elles) 🙂

La réponse : titre du livre, etc. dans une semaine, même lieu, même heure (peut-être pas pour l’heure) 🙂

Introduction

L’Internet est devenu un média à part entière. L’ordinateur est aujourd’hui son support unique, mais ce ne sera plus le cas de demain. Les objets personnels comme ceux appartenant à l’univers du foyer (réseau local, TV, four…) en seront le relais. L’Internet ne sera alors que pur service.

Digne du rêve d’un concepteur de jeu dont le fantasme consisterait à voir ses créations se connecter directement aux nerfs oculaires et sensitifs du joueur sans transiter par les boucliers que sont les yeux et les mains, l’Internet va se connecter à nous, et non plus à lui.

Que restera-t-il de l’Internet que nous connaissons aujourd’hui ? Les pages web perdront sans doute de l’importance pour laisser la place aux traitements informatiques dynamiques qu’elles matérialisaient, traitement qui seront transmis à l’homme ou aux supports réseaux sous forme de messages. Aussi, il y a fort à parier que Beep tel que nous les connaissons aujourd’hui restent encore longtemps d’actualité. Nous l’observerons tout au long de cet ouvrage, Beep aura une place à tenir, même s’il évoluera au gré des protocoles, des bandes passantes et des technologies.

Cet ouvrage se donne pour projet de dresser l’état des lieux de l’usage commercial de Beep dans le cadre de son exploitation par l’entreprise. Il n’a pas vocation à synthétiser tous les spectres de connaissances auquel Beep fait appel : la communication de la marque, le datawarehouse, le marketing direct… Au contraire, il se fait l’écho d’un support de communication novateur et changeant à travers lequel chaque lecteur pourra parfaire le savoir qu’il détient déjà dans ces disciplines.

Que feront les hommes de cet instrument économique et social ? Si ce livre vient donner des éléments de réponse pour ce qui concerne le seul usage de Beep à des fins économiques, reste effectivement le social. Une personne déclarait que notre société n’a jamais eu autant d’occasions de communication et si peu de choses intéressantes à dire. C’est sans doute vrai… À chacun d’y remédier !

Vous avez trouvé ce dont on vante les mérites dans ce texte 😉

6 comments for “Trouver le Beep

  1. 11 novembre 2007 at 6 h 24 min

    Google.

  2. 11 novembre 2007 at 6 h 48 min

    L' »Email Marketing » par mister Claude Palenque ! L’unique.. Je crois qu’il en était le co-auteur, avec Cyril Esnault, non ?!

  3. eric delcroix
    11 novembre 2007 at 7 h 47 min

    Tricheur :-))

    Quand j’ai lu cela, je trouvais que ce texte s’appliquait également aux réseaus sociaux :-)) d’où le jeu :-(((

  4. 11 novembre 2007 at 12 h 16 min

    Je trouve aussi… cela pourrait également s’appliquer au merchandising sur Second Life, au marketing de newsletter, à a publicité via RSS et à tout autre domaine où une marque interagit (avec ou sans son consentement) avec l’internaute !

  5. eric delcroix
    11 novembre 2007 at 12 h 20 min

    Petit détail, comme nous le disions entre Mike et moi en privée, ce qui est amusant : le livre est daté 2001 ! Une éternité… et pourtant, ce texte reste actuel 🙂

  6. 11 novembre 2007 at 14 h 31 min

    C’est marrant, j’étais parti sur le Filofax…

Laisser un commentaire