Journées du contenu web — Idemmatic : retours

Cette année, nous avions modifié la formule de la journée Idemmatic qui devenait ainsi les journées du contenu web. Historiquement, nous sommes passés d’une demi-journée à une journée de conférence pour arriver à la formule actuelle de 2 jours consacrés au contenu web ! De plus, nous avons changé de lieu. De l’université nous sommes passés à Euratechnologies, le « temple » régional des TIC (Un grand merci à eux au passage).

Une chose est sûre, nous voulons conserver l’état d’esprit qui est celui de ces rencontres sur le contenu web depuis le début c’est à dire une rencontre d’échanges conviviaux où spécialistes côtoient les débutants, où chacun peut prendre le temps de s’exprimer… et surtout sans côté commercial et « m’as tu vu ». Et puis, comme le mentionnaient certains participants, il existe enfin des journées sur le contenu web en France !

Point de vue de l’organisation des journées du contenu web

Comme organisateur et coordinateur de ces journées autour de Blog en Nord, il me semble important de me poser quelques questions sur l’organisation de cet événement pour les années futures.

Le nombre de participants total est en constante évolution… mais la répartition en demi-journée thématique est à double tranchant. Visuellement, nous avons l’impression d’être moins nombreux ! Mais, d’un autre côté, nous avons constaté la venue de personnes de grandes entreprises grâce à cette segmentation. C’est un bien. Côté négatif, la synergie qu’apporte le mélange des conférences met en évidence les « parents pauvres » du contenu web et les échanges, je pense notamment entre rédacteur et photographe, rédacteur et référenceurs… n’ont pas lieu, chacun venant pour ses conférences, même si des rencontres ont pu avoir lieu en coulisse :-). Rares sont les personnes qui ont participé aux deux jours.

L’image dans le web est l’exemple parfait ! L’ensemble des inscrits n’est pas venu et donc, le public était clairsemé ! Dommage… Cette partie est à revoir… Seule demi-journée sans partenariat, un rapprochement avec l’UPP (Ex. UPC) est en pourparlé 🙂 D’autres structures (ADBS ou autres sont également les bienvenues, y compris dans le domaine de la vidéo !).

Une déception pour moi, l’annulation de la soirée sur le journalisme par manque d’inscriptions ! La thématique était peut-être mal intégrée 🙁 C’est donc une partie entièrement à revoir.

Autre aspect positif, selon moi, l’organisation des thématiques confiées à différentes structures : e-criture, SEO Camp et Web Analytics Lille. Cela apporte du sang neuf à notre organisation 🙂 La participation des Ed de l’Alambic était également un plus (j’espère qu’ils seront de nouveau présents l’année prochaine 🙂

Le lien journées du contenu web et les étudiants d’IDEMM (UFR IDIST de Lille 3) est également au cœur de mes préoccupations. Je penche vers  l’organisation intégré à ces journées du contenu web d’un colloque scientifique sur les contenus web (ce qui permettrait de conserver le nom Idemmatic) dont les étudiants seraient entre autres en charge.

La question à se poser également est la date ! Mais, difficile de la déplacer le temps que nous privilégions la relation entreprise – université… Cela cloture pour ainsi dire l’année des étudiants de Master IDEMM pour qui avait été mise en place ces journées.

Par contre, nous devons absolument commencer à préparer plus tôt ces journées… et ne pas recevoir certains programmes aussi tard !  Dans ce but, après la refonte du site de Blog en Nord, dès la rentrée de septembre, je vous reparlerai de ces rencontres. Mais si d’ici là, vous avez des idées, des souhaits… (Certains se sont déjà proposés d’intervenir l’année prochaine :-). N’hésitez pas à me contacter 🙂

Au passage, j’en profite également pour vous annoncer que, toujours en relation avec l’UFR IDIST, les rencontres que nous avions mis en place sur l’identité numérique seront pérennisées pour l’année prochaine (normalement, vers le début octobre) et nous avons ajouté un autre rendez-vous en partenariat avec le weboff sur le web temps réel sur lequel nous travaillons.

Des compléments et des comptes rendus sur les journées du contenu web

Les étudiants du Master IDEMM étaient en charge de faire des comptes rendus des ateliers… Certains ateliers ont « fusionnés » en cours de journée… Il s’acquittent correctement de leur tâche sur leur blog :

Mais, ils ne sont pas les seuls 🙂 Voici en vrac, au fil de mes découvertes, les interventions des uns et des autres sur la toile !

Si vous aussi vous avez mis en ligne un compte rendu de l’un des ateliers, n’hésitez pas à nous le signaler 🙂

Les journées du contenu web sur Twitter

Voici quelques extraits de Twitter pendant ces journées :

Les journées du contenu web, en direct d’Euratechnologies sur #idemmatic (via @Promidee)

  • Le métier de référencement c’est savoir critiquer l’existant, et d’afficher les problèmes
  • Référencement: on ne peut savoir quel sera la budget. Il doit être fait en fonction de la mission. Pa de forfaits
  • Avoir une vision à long terme
  • Il ne faut pas miser que sur un réseau à la fois. Les tendances changent.
  • causes de cette dépendance: ils ne vous appartiennent pas et il faut être actif en permanence sur les réseaux sociaux
  • Réseaux sociaux, ils sont devenus incontournables. La France est encore en retard
  • trop dépendre des réseaux sociaux peut être fatal!!
  • Il faut garder son site. Les réseaux sociaux doivent aider à développer l’existant.
  • le site est une base sûr mais les réseaux sociaux peuvent être un plus
  • Les sites de marques perdent du trafic sur leur site, mais voient une augmentation sur les autres plateformes
  • Le SEO et les actions marketing
  • Le référencement peut être un jeu
  • Important d’impliquer l’interlocuteur dans le référencement. Travail en partenariat interlocuteur/référenceur
  • Le métier de référencement c’est savoir critiquer l’existant, et d’afficher les problèmes
  • Réduire les coûts, penser à un investissement interne, avec des rédacteurs qui prennent le temps de le faire
  • le coût du référencement est « peu cher » par rapport au bénéfice qu’on y gagne!
  • Référencement naturel VS affiliation ?
  • Les coûts d’une campagne. E-mailing souvent géré par les clients. Référencement naturel moins cher que les affiliations.
  • le e-mailing et le référencement naturel : leur coût??
  • le grand thème de la conférence: comparaison du SEO face aux différents leviers du trafic
  • Google chrome, recherche temps réel, t shirt twitter 🙂 triangle d’or modifié, bonne conference
  • Lemort: trop d’optimisation tue l’optimisation. ça ne plait pas aux internautes, et encore moins à Google
  • Delcroix: Il y a le net, et le reste
  • SEO reste la base
  • Conclusion, S.Billard: pas oposition SEO et Buzz..
  • Billard: mon blog m’a plus apporté que mon réseau social
  • Billard: et avoir une armada de réseaux sociaux pour appuyer la base
  • Doit-on avoir un site web ? Billard: oui, c’est la vaisseau amiral de la visibilité
  • 96% de la génération Y est membre d’un réseau social
  • 90% des internautes déclarent faire confiance aux avis de leurs amis. 70% aux avis d’internautes inconnus, 42% aux pub
  • Trouver une identité accrocheuse à suivre pour les entreprises
  • Et pour une entreprise ? Pour commencer, un nom de domaine qui renvoie vers une page viadeo, c’est bien
  • Les réseaux sociaux: ils permettent de centrer votre attention sur des localisations (gestion des groupes)
  • Que faire pour être visible sur le web, par exemple quand on est une société locale.
  • Billard: durée de vie d’un Tweet: 24 heures
  • Eric Delcroix: Twitter sera un nouveau type d’annuaires
  • Réaction de Marina Aubert: un annuaire est beaucoup plus statique
  • Durée de vie maximale de 180j pour les buzz » S. Billard
  • Mais Twitter et les réseaux sociaux se basent surtout sur le buzz et l’immédiat… Durée de vie très réduite
  • Le buzz, un élément qui peut être positif comme négatif
  • En terme de génération de trafic, qu’est ce que le buzz ?
  • Faire des liens, positif pour référencer
  • Sébastien Billard, professeur intervenant en IDEMM intervient
  • Référencement 2010: 3 axes: architecture, linguistique et réputation
  • « Un titre à la Alien vs Predator ! »
  • il existe des marques qui ne savent pas quoi faire de leur communauté!!
  • Community manager: trouver la bonne approche pour ne pas « brusquer » les leaders d’opinions déjà en place
  • Un animateur de communauté utilise un réseau déjà existant
  • Twitter: éviter de noyer sous les informations. Désolé à tous ceux qui me suivent !
  • Utiliser sa communauté. Il reste encore beaucoup d’applications à trouver ! Et le système prend de l’importance
  • Le copié-collé d’infos sur les plateforme de dialogue à éviter totalement ! Oui au dialogue
  • Utiliser sa communauté. Il reste encore beaucoup d’applications à trouver ! Et le système prend de l’importance
  • « Twitter ne s’arrête jamais il faut donc être plusieurs à ce niveau là » Marie
  • exemple pour eurostar, le community manager est un ghost
  • Mais pour Eurostar, c’était un Ghost, il n’était pas identifié
  • Beaucoup de travaux ponctuels… mais il faut pourtant de la continuité, pour avoir des retours
  • le community manager a souvent des projets ponctuels!!! donc après abandon de la communauté!!
  • pas de problème particulier au niveau de la communauté
  • Que se passe t-il quand disparait le community manager ? — il faut trouver quelqu’un qui puisse remplacer » réponse à la question
  • faut-il être populaire pour un community manager?
  • Les écoles de commerce ne préparent pas encore les étudiants à être community manager
  • Un community manager doit pouvoir dialoguer avec la marque, et pas recevoir simplement des consignes

Comment optimiser la recherche interne site pour le moteur de recherche externe (google et co)

Pour la partie WACAMP, #wacamp

  • Buzwatcher, woopra de nouveaux outils analytics à tester
  • BuzzWatcher http://tinyurl.com/ybk2rve
  • sondage visiteurs
  • Eviter l’indigestion de TDB, tenir un journal, segmenter, analyse comportementale vers approche attitudinale
  • 4qsurvey en outil gratuit
  • 4qsurvey : pour savoir ce sur font les internautes sur mon site. Sondage à mettre sur la home
  • Alllocine par AT Internet, je constate que je suis le seul a jamais regarder les BA en entier
  • nouveau module de segmentation sur at Internet (xiti)
  • AT Internet, analyse multi-levier
  • AT Internet conf rapide et interessante
  • Surutilisation du moteurs de recherhe interne par les visiteurs provenant du SEO
  • tu connais un moteur de recherche interne qui fonctionne bien ? 😉
  • Les pages d’entrées sur le moteur interne peuvent etres un indicateur intéressant
  • Le temps de chargement des pages Par cobolian
  • En moyenne un internaute patiente 2s devant une page d’attente
  • le kpi se définit en fonction du contexte. Le kpi est un indicateur

et enfin, les deux derniers 😉

  • Première journée des « Journées du contenu web » terminée. Bilan général positif même s’il manquait de monde ce matin
  • Fin des journées du contenu web (#idemmatic). Conf’ très intéressantes sur community management, référencement et web analytics
  • Merci @nicolasmalo @erdelcroix pour #wacamp #Lille et tous les intervenants ainsi que les organisateurs

0 comments for “Journées du contenu web — Idemmatic : retours

  1. Marina
    11 mars 2010 at 12 h 20 min

    Et ce serait bien d’avoir un peu de soutien pour trouver les intervenants… Qu’il y ait au moins quelques Français dans les ateliers que nous animons! 😉

  2. 13 mars 2010 at 10 h 31 min

    Une superbe et riche manifestation !
    Bonne continuation,
    Régis

  3. 14 mars 2010 at 9 h 48 min

    Merci pour ce compte-rendu !

    Je viens de publier les photos, les présentations et le questionnaire de satisfaction du Web Analytics Camp sur la page suivante :

    http://www.nicolasmalo.com/web_analytics_ecommerce_f/2010/03/premier-web-analytics-camp-reussi-avec-une-quarantaine-de-participants-lille.html

    Bien cordialement,

    Nicolas

Laisser un commentaire