Des enfants et des blogs

Les lecteurs assidus de ce blog (y’en a parmi les 1 000 à 1 500 visiteurs uniques journaliers ou les 270 abonnés au fil les zed de Feedburner), donc les lecteurs assidus connaissent ma position par rapport aux enfants et à l’informatique… J’ai déjà expliqué plusieurs de mes points de vue dans différents billets dont le dernier en date : Je n’ai pas le niveau B2i école à l’automne dernier.

Depuis, mes filles poursuivent leur formation au b2i ! Mais ce qui devait arriver arriva, à la fin du mois de mars, une amie (BB pour ne pas dévoiler son nom) de la plus grande de mes filles l’informa qu’elle possédait son blog. Évidemment, le Skyblog au fond rose et aux «laché vo com» de cette amie fit son effet. «C’est génial, regarde Papa, elle a son blog, elle !» Je sentais le reproche poindre… Comment ma fille, au Papa blogger, «professionnel du blog» dixit France 3, ne possédait pas son blog ? Incompréhensible.

Un blog d’enfant

Dans la soirée, je me mis à parcourir le blog de l’amie (9 ans), déjà équipée d’une webcam, qui tchate régulièrement seule et qui ne comprend pas que sa copine (ma fille) n’ait pas accès aux mêmes loisirs (mais, BB n’arrête pas de dire que je suis «méchant» car je ne laisse pas faire tout ce que veulent mes filles). Il est vrai à la décharge de la famille, d’origine étrangère, que BB est un peu livré à elle-même sur Internet… Mais, BB n’est pas un cas isolé, loin de là…

Suite au contact avec France 3, j’avais effectué pendant une soirée une recherche sur les blogs de jeunes… Skyblog, MySpace… et les blogs se ressemblaient tous… Les enfants qui possèdent un blog sont dans le type de celui de BB. Encore heureux, aucun ne donnait une adresse précise… mais la plupart était facilement identifiable pour qui cherche un peu. Lors de cette soirée, le plus jeune blogger découvert avait 7 ans : chouchou91000. Comme quoi l’âge n’attend pas.

Bref, ce soir de mars, suite à l’annonce de BB, je consulte son blog. Première amie citée : badgirl… Je ne pense pas que BB connaisse réellement les connotations de ce doux nom… Mais, c’est sa meilleure amie sur le Net. Une rapide visite sur le site de la mauvaise fille (pas si mauvaise que cela…) qui a 14 ans !. Évidemment, dans les Skyblogs préférés, je trouve le blog de BB… et la cohorte habituelle des liens commerciaux dont par exemple Rencontre de nouveaux potes! le 29 mai et simplement au bout d’un clic : Skyrock – Rencontres réservé il est vrai en théorie à partir de 16 ans…
Bien sûr, les thèmes abordés par cette adolescente n’ont pas grand chose de commun avec les préoccupations de BB et je reste dubitatif sur la lecture que peut faire BB de certains billets… Et cette Badgirl n’est pas terrible… J’ai vu beaucoup plus gore ou hard pour le même âge sur des blogs de garçons.

Après ce bref interméde, je suis de retour sur le blog de BB… et là, le français, non, ce n’est pas du SMS… me laisse pantois ! : «disai le, me revoi ci, allor maité, etc.» La quasi totalité des textes est de ce niveau. Bon d’accord, elle s’exprime, je sais… Mais, cela me pose un problème, car ma fille considère cette amie comme très douée (depuis elle a changé d’avis sur BB et l’orthographe)…
Quelques images sont copiées depuis d’autres sites internet sans vergogne…
Comme elle tchat, la demande d’adresse msn fait partie des billets (7 adresses sont livrés en pâture) et BB ne semble pas informée que n’importe qui peut se cacher derrière un pseudo.

Contrairement à ce que les parents pourraient penser, le blog n’est pas et n’a jamais été un journal en ligne… pour les jeunes avec un esprit d’ouverture, de prise en compte de l’autre… Non, j’évoque souvent une image lorsque je parle des jeunes, c’est un blog pour le clan auquel on appartient dans lequel on s’exprime et on «délire» comme je pouvais le faire en cours de récréation entre potes lorsque j’étais enfant ou ado. Il n’est pas dirigé pour être lu par tous, mais par le clan. Seulement, ce dont nos chères têtes blondes ne se rendent pas compte, c’est qu’Internet est une porte sur le monde. N’importe qui peut un jour ou l’autre lire la prose, voir les images d’un blog ! Qu’Internet n’est pas une zone de non-droit. Que des règles existent. Il serait grand temps que l’Éducation Nationale par exemple crée des Animation sur les blogs avec des lycéens et des collégiens ou au moins diffuse massivement le document dont il est fait mention dans le Conseil pour les skyblogs, pardon les blogs d’ados

S’ils sont bien organisés, des projets comme déblogage ou Baramômes peuvent également servir d’apprentissage aux enfants pour l’emploie des blogs.

Amiz, Netlog sont-ils dangereux ?

Mais suite à ma recherche sur les blogs de jeunes, de nouveau l’existence de service tel que Amiz, (déjà évoqués dans Adieux les blogrolls… Mybloglog et Ziki sont là mais pas sans dangers) me préoccupe. Contrairement à Skyrock – Rencontres, Amiz au 2 101 199 personnes inscrites est accessible à partir de 12 ans… Donc, une personne de 12 ans peut rencontrer sur le Net quelqu’un de 18, 25, 35, 55, 75, 99… Ouf, les centenaires sont exclus, mais pas les enfants. Une quinzaine de personnes, dont certaines avec nom-prénom, répondent à la recherche simple d’une personne de 12 ans sur Lille. Curieusement, la plupart ont 11 ans !

Coolbox et Facebox qui sont devenus Netlog démarre à 13 ans… et comme pour son concurrent Amiz, les amis de mes amis (réels ou fictifs) deviennent mes amis…

De plus, la liaison entre ces systèmes de «pages persos pour garder le contact avec ses proches» me semble être fortement liée avec les blogs de jeune… Pour preuve, deux exemples : un de 15 ans qui possède non pas un mais deux blogs ou à 17 ans, qui possède également deux blogs. (je vous conseille de regarder et de suivre quelques liens dans leurs amis sur Amiz).

Aucun contrôle n’existe pour éviter les problèmes éventuels qui pourraient survenir ! Problème ? Pardon, vous y voyez un problème ? Lequel ? Je parie que si un soucis quelconque arrive, les personnes concernées diront un rien hypocrite : «ah, ben mince, on n’aurait pas imaginé que cela puisse se produire. Nous pensions que les parents surveillaient ce que faisaient leurs enfants !». pour ma part, j’aurais la conscience tranquille, j’aurais alerté !

Œ dans l’eau

Mais revenons à notre histoire de blog lendemain, j’en discute avec mes filles… et je leur explique que l’on ne peut pas faire ce que l’on veut sur Internet (même si elles étaient déjà informées de la chose), que les personnes qui lisent les blogs ne sont pas seulement les personnes que l’on connait… Je les mets en garde. Et j’ai le malheur de dire : «et si vous voulez, on crée un blog». Qu’est-ce que je n’avais pas dit. Aussitôt, c’est l’effervescence autour de cette idée…

Nous nous sommes mis d’accord. Elles écrivent, publient ce qu’elles ont envie… C’est elles mêmes qui saissisent leurs textes… et les corrigent (en réalité, elles demandent à leur Mère et à moi de les aider pour trouver les fautes). J’ai seulement comme rôle celui de conseiller technique (est-ce que c’est faisable et je vous jure qu’elles ont l’imagination débordante), celui «d’explicateur» des règles et enfin simplement de parent qui surveille ce que font ses enfants.

C’est elles-mêmes qui ont découvert le titre Œ dans l’eau. C’est moi qui ai choisi l’outil de leur blog (Dotclear 2) mais c’est elle qui ont choisir l’habillage. Choisi par elle également, cette mouture de «web2angel» (elle ne connaissait pas le nom du thème) trouvé lorsque je voulais héberger le site sur le blog proposé par Gandi… Pour l’instant, comme elles sont alertés sur les droits de propriété à l’image, je suis le seul à sélectionner les sites où l’on peut choisir des images. Pour le début, c’est moi qui organise le transfert des textes saisis dans Dotclear (je leur donnerai rapidement la main, le temps d’ajuster le blog)…

La dernière quinzaine, ma femme qui n’est pas particulièrement portée sur les blogs, fulminait à chaque repas… La seule discussion concernaient leur blogs et ma femme en était exclue. On avait beau vouloir changer de sujet, la thématique des blogs revenaient invariablement…
Nous percevons comme parents les premiers effets bénéfiques de cette «activité» blog à la maison. La plus grande, qui est aussi la plus accroc, a des problèmes à l’école avec le français (elle est dyslexique) n’arrête pas de vouloir produire des textes, des textes… Je crois que je vais avoir bientôt un stock pour alimenter leur blog jusqu’aux vacances 🙂

Ce phénomène blog dépasse aussi parfois les limites que j’ai fixées. Ainsi, j’ai dû expliquer à la plus grande, toujours elle, que pendant les corrections d’un exercice en classe, on ne recherchait pas la liste de thématiques que l’on pourrait aborder dans son blog… Le blog est un outil de communication… pas une contrainte… Elle était rentrée de l’école avec une page noircie d’idées diverses et variés pour son blog !

La première phase d’engouement passé, dans quelques semaines, nous verrons ce que devient leur blog…
Là, j’attends avec impatience la réaction au premier commentaire qui ne manquera pas d’arriver, car elles ont prévu de faire leur pub à l’école 🙂

15 comments for “Des enfants et des blogs

  1. 1 juin 2007 at 3 h 45 min

    J’ai trouvé votre billet très intéressant, cependant je me permets de réagir sur quelques points. Tout d’abord je trouve la réaction auprès de vos filles très justifiée et le fait de les accompagner dans la découverte de cet outil est une très bonne chose.
    Pour ma part, je pense que les skyblogs n’est qu’un effet de mode. Je mets les Myspace de coté, j’y reviendrai après. En effet, ces phénomènes s’introduisent dans les collèges voir lycée au grand maximum. Ce système cible un publique assez jeune qui fonctionne par mimétisme. En effet, j’ai eut le cas avec ma cousine qui a créer dernièrement son skyblog. A l’annonce de cette nouvelle je me suis empressé de lui demander l’adresse afin d’aller voir ce qu’elle racontait mais avant de l’avoir je lui ai demandé si il y avait des messages du genre "je vs kiff ts, lach té com, …" et elle me dit "ah tu es déjà allé le voir ?" Et non je n’ai même pas eut besoin d’aller le voir pour me rendre compte que la plupart des billets étaient des copier/collé d’autres skyblog. Cela est juste une manière pour eux d’exister en ce disant moi aussi je sais le faire. Je suis comme les autres.
    Ce qui est intrigant c’est les pseudos que les ados prennent. Des pseudos pas du tout adapté à leur âge et n’ayant pas la même signification pour eux que pour des adolescents plus matures. Après ils s’étonnent qu’ils ont pleins de commentaires ou qu’ils sont contactés par beaucoup de personnes voulant leur MSN ou pire. Et c’est aussi là que les parents de ses enfants doivent intervenir. Mais bon bien ils souvent ils ne s’y intéressent même pas en disant "c’est la nouvelle génération, ils savent faire, ils sont nées avec un pc entre les mains" mais à mon avis leur laisser trop de liberté n’est pas la bonne solution pour réussir à leur forger une éducation du net.
    Et comme une bonne adolescente quand j’ai voulu lui expliquer les règles a appliqué elle me sort "c’est pas grave tout le monde fait pareil" je pense qu’une formation à l’école sur ces techniques auraient la même réactions dans une classe. De plus, je vois mal un prof enseigner cela à sa classe car bien souvent ils s’y connaissent moins que leurs élèves. Donc ou est la crédibilité dans tous cela ?
    Concernant la question que deviennent les skyblogs ? J’ai demandé à des amis qui sont un peu plus vieux que ma cousine et ils m’ont répondus qu’ils avaient arrêté, qu’ils n’y voyaient plus l’intérêt, qu’ils l’avaient abandonné, qu’ils l’avaient supprimé. De là un espoir en moi est né pour espérer que ce futur arrive bientôt, mais je vais consulter son blog régulièrement pour prévenir d’éventuelle problème.
    Plus haut je dis que les Myspace sont différents. En effet, j’ai l’impression que le myspace est fréquenté par un public un peu plus vieux niveau lycée et entrée en fac. De plus, il va de pair avec l’outil WLM. Donc à mon avis, cet outil même si il est aussi dangereux souffre de moins de dérive que le skyblog. On rencontre moins de copier/ coller d’autres blogs. De plus il est plus simple de toucher son clan étant donné qu’ils y ont accès directement via leur WLM. Mais la aussi la durée d’utilisation de ce blog est n’est pas ad vitam eternam. Au bout d’un moment les gens se lassent et arrêtent. A mon avis ceci est du au fait qu’ils écrivent juste pour écrire pour faire comme tout le monde au lieu de se spécialiser sur une thématique. Mais là aussi par qui vont-ils être lu ? Enfin ceci est un autre problème sur la question de l’appellation « spécialiste » d’un sujet.

  2. 2 juin 2007 at 15 h 14 min

    Hé bé pour un commentaire posté à 3h45, c’est plutôt clair :op

    Je suis d’accord avec vous, mais attention de ne pas trop étiqueter Skyblog comme un système de blog pour la communauté des djeunz qui écoute Diam’s et Tokyo Hotel sur NRJ12… (comment je suis branché :o)) )

    Ce que je veux dire c’est qu’on peut trouver des blogs intéressants sur Skyblog… D’où l’importance du choix de l’hébergeur du blog: On sait tous que Skyblog= communauté d’ados jeunes rebelles adeptes du SMS… Mais ne pensez-vous pas que l’on peut retrouver ce genre de blog ,certes en nombre moins important, sur des prestataires plus spécialisés comme over-blog ou canalblog voir blogger?
    Je connais quelqu’un de 18 ans qui a son blog sur skyblog, il est vrai que celui çi ressemble au cas typique de l’adolescent (écriture mais surtout le droit de l’image rendu encore plus difficile avec les téléphones portables avec appareil photo intégré) mais c’est profiter de l’aspect tribu et surtout de poster sans contraintes. La preuve Skyblog est identifié comme une communauté d’ados adeptes du langage SMS! Pourtant on peut trouver des blogs correctes sur Skyblog: uah.skyblog.com/ ce blog est celui du association de Lille3 il était utilisé comme moyen de communication et d’informations sur les activités de l’association
    Ces personnes sont loin du skybloggeur type: ils ont sûrement choisi skyblog pour sa "célébrité" et/ou par sa rapidité et facilité d’utilisation et n’ont pas cherché à savoir si d’autres hébergeurs existaient..

    Enfin un point me parait important: c’est le cercle vicieux qu’un blog ou un site appelle. à partir du moment où vous offrez du nouveau contenu à vos visiteurs, ceux-ci vont se fidéliser à votre blog/site et vont attendre plus de contenu, du neuf. Et c’est là le danger du "écrire pour écrire": Si vous vous "forcez" à écrire parce que vous ne voulez pas perdre vos lecteurs autant arrêter. Il faut résister à cette logique de l’offre et de la demande… De toute façons le contenu s’en ressentira…

    Il faut rester maitre de son blog/site et ne pas devenir esclave des lecteurs. C’est pour ça que des sites et des blogs tournent en rond et disparaissent. Mieux vaut privilégier la qualité à la quantité. Maintenant il est certain que de savoir que l’on est lu par d’autres et donc amène une reconnaissance de soi fait du bien à son égo et c’est aussi stimulant ça pousse à faire de meilleurs articles, c’est un cycle vertueux.

    Mais il est vrai qu’une éducation à la rédaction d’un blog pourrait rende les cours de français plus attractifs et la partie Droit(d’expression et de l’image) pourrait s’intégrer au cours d’Education civique. Ou plus simplement faire un volet Rédaction blog/site dans le B2I/C2I.

  3. 2 juin 2007 at 16 h 25 min

    Je fais coup double en répondant à la fois à Gilles et à Jérôme… et je rassure de suite Jérôme, Gilles a écrit à 3 h 45… heure américaine… (en réalité, 11 h 45). Les articles sont à l’heure française, les commentaires à l’heure US.

    Je rebondis sur la remarque de Gilles… concernant le discours des parents : «c’est la nouvelle génération, ils savent faire, ils sont nées avec un pc entre les mains»… En effet, les personnes d’un certain âge se disent en général dépassées par le NTIC. Le même phénomène se produit en formation… En général, les «vieux» prennent les devants en début de formation avec ce type de propos ou «ce serait plus facile pour un jeune que pour moi !». Je pense surtout que dans la plupart des cas, ces propos expriment juste une crainte : «si mon enfant voit que je ne sais pas faire ceci ou cela comment me jugera t-il et qu’elle autorité aura-t-il sur moi ?», «j’ai une excuse si je ne comprends pas la formation… et je peux donc relacher mon effort au moindre soucis…». Dans certains cas, effectivement parmis ces adultes certains sont réfractaires à l’informatique au même titre que certains jeunes sont réfractaires à l’informatique.

    Mais, je ne pense pas que la connaissance technique est lié à la surveillance de ce que font les enfants sur Internet. Plus grave, la réponse de ta cousine : « c’est pas grave tout le monde fait pareil !» car c’est une phrase que j’entends en formation également de la part d’adultes… On doit laisser s’exprimer sur Internet… Encore faut-il leur donner les base nécessaires pour qu’ils puissent communiquer correctement sur les blogs ou sur une autre forme de site (Je prends l’exemple des blogs car il est le plus fréquent). Leur dire les dangers d’Internet, que tout le monde peut lire leur prose… qu’Internet, ce n’est pas la cours de récré. Que le monde des adultes cohabite avec celui des enfants ou des ados, que l’on ne sait rien de son lecteur (Par exemple, mes filles ont été très surprise d’apprendre qu’une personne adulte qu’elle ne connaissait pas est venu sur leur blog… Facile à voir avec la communauté de MyBlogLog, etc.
    Toutefois, mes vieilles tendances héritées de 68 font que je ne pense pas que la surveillance à outrance soit un meilleur procédé… Un juste milieu doit être atteind afin d’éviter le genre de discussions que j’ai déjà vécu en recevant des invités à la maison, la discussion dévie sur le sujet les blogs et je pose devant les parents la question fatidique à l’ados en 5e… :

    — Toi, par exemple, tu as un blog, non ?

    — Oui, j’en ai même eu trois !

    Les parents regardent leur enfant surpris. Ils ne le savaient pas !

    Sur les contenus des blogs, cela ne me dérange pas outre mesure que les contenus soit en langage SMS, qu’ils se ressemblent tous… à partir du moment où ils respectent les droits d’auteurs. Ce n’est pas pour un vieux comme moi qu’ils écrivent mais pour des personnes de leur âge !

    Question outils : Skyblog, MySpace, Over-blog, Canalblog, Blogger… quel que soit la plateforme, à partir du moment où elle permet de réaliser (rédiger, illustrer, commenter) très facilement, on peut évidemment retrouver des blogs de « jeunes » avec la même problématique que celle indiquée dans le billet… leur seul but est effectivement d’appartenir à la même tribu. Des blogs d’adultes ou de post-adolescents, sur ces mêmes supports sont d’un esprit identique d’ailleurs.

    Je ne dénigre d’ailleurs pas ces outils… J’ai lancé par exemple le blog des Idemm sur un Joueb quasiment en même temps que ce blog 🙂 Non, je râle surtout sur la liberté qui est laissé aux enfants de s’approprier seuls un blog comme la tendance tend à se dévelloper.

    Concernant l’écriture, je dis souvent, que pour posséder un blog, il faut savoir écrire et avoir envie d’écrire… sinon, le blog courre à sa perte 🙂 et je suis assez partisant pour dire qu’il faut en effet écrire seulement si l’on en a envie… J’entends souvent dire qu’il faut écrire quasiment chaque jours dans un blog et je m’oppose à cela… mais nous nous écartons du sujet principal.

    La solution de l’éducation à l’usage des blogs n’est pas si simple… Faut-il qu’elle passe par l’école (pour ma part, je préconise une prise en charge par les parents) et de mémoire une partie du B2i concerne les droits… seulement comme le fais remarquer Gilles, les enseignants sont-ils les mieux positionner pour faire passer le message ? N’oublions pas également que beaucoup de jeunes découvrent les blogs dans les clubs informatiques, coins jeunes et autres associations…

  4. 4 juin 2007 at 2 h 34 min

    Il est joli le blog de tes enfants… Un de ces jours faudra que je pense à utiliser autre chose que blogger…

    Mais il est un peu "fin", non??? Il n’occupe que le quart de mon écran… Gaspillage…

  5. gégé
    4 juin 2007 at 6 h 44 min

    "Si vous vous "forcez" à écrire parce que vous ne voulez pas perdre vos lecteurs autant arrêter. Il faut résister à cette logique de l’offre et de la demande… De toute façons le contenu s’en ressentira…"

    Les flux RSS sont bien pour ça… Bien entendu c’est peut etre un peu compliqué pour les jeunes.

    Bien sur, on ne peut pas empecher l’expression. On ne peux que les informer de la facilité qu’une personne pourrait avoir pour retrouver le lieu d’habitation uniquement avec quelques photos ou videos.
    Mais le blog n’est qu’un outil de plus pour s’exprimer. Avant il y avait les chats, les forums, les radios, les jeux… Bientot ils vont monter leurs propres télés. Bref, interdire c’est difficile ou alors il faut que ce soit pour tous les mineurs. grande ouverture de liberté ou bulle fermée de securité ? Telle est la question. Je pense que l’on va de plus en plus vers la deuxieme option. Moi elle me fait encore plus peur mais c’est peut etre parce que je n’ai pas d’enfants.

  6. eric delcroix
    4 juin 2007 at 8 h 37 min

    Effectivement Baptiste, j’ai moi aussi été surpris par la largeur de colonne. Mais, à la réflexion, ce n’est pas très génant pour l’instant, leurs textes étant courts.

    Je ne pense pas que l’avenir d’Internet soit aussi manichéen en opposant liberté et sécurité. Jusqu’à peu, Internet s’autorégulait tant bien que mal. Le problème avec les blogs de mineurs et les outils de rencontres qui leurs sont ouverts posent de nouveaux problèmes sur la toile auquel nous n’étions pas ou peu confronté jusque là.

  7. Playmogeek
    5 juin 2007 at 17 h 01 min

    @gégé:

    Oui les flux RSS sont un moyen de fidéliser le lecteur mais ça ne résout pas le problème à savoir l’obligation ou la contrainte de rédiger… Et là on voit l’interet d’un blog collectif qui permet de passer sa main et d’assurer un contenu minimum pour faire vivre le blog.

    Et je vous rejoins sur le fait qu’il est facile de retrouver des informations sur un internaute. D’ailleurs les histoires à base de protagonistes "googlelisés" font quelque fois l »actualité et certains adultes peuvent avoir des instants de paranoïa et remettent en question leur façon de publier.

    Concernant l’avenir d’un internet fermé je pense pas que ça soit possible. Par contre une "balkanisation" du Web oui c’est possible voir [url=http://www.generation-nt.com/int... article sur GNT [/url) et plus proche de nous le phénomène des nouvelles extensions de domaine comme .kid .tv ou la polémique .xxx vont catégoriser le contenu du Web, il sera plus facile d’identifier le contenu du site… En revanche se pose le problème de savoir ce qui aura droit d’être en ligne ou non: hégémonie culturel américaine (enfin c’est plutôt la prépondérance de l’anglais) via l’ICANN dont le sommet de Tunis a montré que ceux-çi ne sont pas prêt de partager la gouvernance d’Internet. Bien que l’ONU et l’UE tentent de partager cette gouvernance.

    Au cas où le Web deviendrait aseptisé il y aura des solutions de réseau alternatif comme Freenet:
    fr.wikipedia.org/wiki/Fre…

    En atttendant il existe des conseils et des logiciels de filtrage de contenu, qui peuvent aussi empêcher la communication de doonnées sensibles:
    http://www.internet-mineurs.gouv...
    http://www.mineurs.fr/maison.htm

    Evitez les logiciels de filtrage trop restrictifs car ça peut frustrer et à trop interdire….. ben on va trouver une solution pour braver l’interdit…

    La meilleure solution reste la discussion et c’est pas la peine de rester derrière les gosses 24/24 , ça risque d’être irritant à la longue…

  8. 17 juin 2007 at 17 h 48 min

    Tenant un blog familial a jour j’ai apprécié votre article et les commentaires ..cela me sera bien utile quand mes enfants voudorns se lancer dans l’aventure ..

  9. 18 juin 2007 at 18 h 04 min

    Accessibilité : les réponses d’un handicapé

    Je me suis rappelé votre opinion sur l’accessibilité avec vos billets L’accessibilité le cul entre deux chaises et vos réponses sur l’accessibilité assise mais je l’ai déjà mentionné sur mon blog
    Cependant, pour ma soutenance j’ai lu l’exposé de…

  10. 5 septembre 2007 at 15 h 42 min

    B2i : fantasme d’une génération Internet

    Comme c’est la rentrée des classes et que nos chères têtes blondes vont être de nouveau être confrontées aux B2i, c’est le moment de rappeler au Ministre pour sa future réforme de l’éducation nationale (ben oui, chaque ministre à fait sa réforme) qu’il ne doit pas……

  11. revolt68
    10 février 2008 at 14 h 36 min

    occupez vous de vos fesses et laissez les jeunes vivres leurs vies….ainsi que les adultes consentants…lol ! HALTES aux interdits,il y en a marre !!! les donneurs de lecons et de morales ,savez vous que vous allez crever comme tous ??? Vive 1968 et vive la vie LIBREEEE ! MORT AUX CONS.

  12. 10 février 2008 at 18 h 00 min

    Merci pour se commentaire anonyme Revolt68 🙁
    On peut parler longuement de 68 si tu veux :-)) non, je n’arrêterais pas d’avertir des éventuels dangers. Pour les adultes, cela les regarde, pas les enfants !

    Il est interdit d’interdire… mais ce ne sont pas les enfants qui disaient cela (j’étais moi même enfant à l’époque) et je pense que ce n’était pas sur ces sujet que ce slogan portait.

    Bien sur que je vais mourrir un jour, comme toi, ce n’est pas pour cela que tout est autorisé.

    Je ne sais pas quel âge tu avais en 68. Peut-être pas celui des baricades, en tout cas. Je pense que tu as mal assimilé 68…

  13. 12 décembre 2009 at 1 h 46 min

    D’ailleurs je propose des jeux pour enfants dans mon pseudo

Laisser un commentaire