Virage des blogs vers le déclin ?

Toujours en état de veille par mes différentes fonctions vis-à-vis des blogs, du monde des blogs et de la blogosphère, je remarque de nombreux signaux bien différents de ceux de la vague d’arrêt des blogs, il y a quelques années, car les blogs avaient changé de philosophie (déjà !). Ce faisceau d’inquiétudes pourrait confirmer la tendance du déclin des blogs.

J’avais déjà réagi dans plusieurs billets ces derniers temps :

Trop de contacts

À ces remarques, depuis peu, autour de moi j’entends de la part de bloggers chevronnés : «j’élimine de mes fils tous les liens pour ne garder que ceux des personnes que je connais physiquement… Pour le reste, je suis revenu aux recherches par Google !» ou «j’ai trop de contacts» avec les mêmes conséquences. Ce phénomène n’est pas seulement au niveau des blogs d’ailleurs, c’est aussi le cas visiblement sur Flickr.

Identité numérique

Et l’on parle de plus en plus d’identité numérique sur Internet ? Pas de celle qu’évoque Raphael Gilmas (Raphael, y’a Clipperz pour cela ;-), plutôt celle qui correspond à 31 Places to Monitor Your Reputation Online. Désolé, c’est en anglais, mais vous comprendrez vite !

Les trois R : Réactivité, Référencement et Réseaux

Que nous propose-t-on aujourd’hui dans la course effrénée des blogs : les trois R de la bonne publication en ligne selon Nicolas Gosset où le leitmotiv est concurrence ! Quand j’ai débuté, j’ai l’impression que les blogs quand j’ai débuté étaient complémentaires les uns aux autres… maintenant, ils sont concurrents. Le vocabulaire change. À l’époque (à peine deux ans), on invitait les bloggers à mettre des liens, des trackbacks… Bientôt, ce sera de la concurrence déloyale ou les bloggers l’utiliseront comme de la concurrence déloyale.

Revenons sur ces 3 R : Réactivité, Référencement et Réseaux… Aucune mention du contenu ! Vous pouvez publier n’importe quoi, ce n’est pas grave… les 3 R vous sauveront ! On est loin d’écrire un blog pour le plaisir !

Indicateurs de performances

L’on commence également à se torturer l’esprit (euh, en fait j’aime bien aussi ce côté-là, je vais être embêté pour en parler) pour trouver des indicateurs de performances clés pour un blogue ou KPI : key performance indicators.

Et l’on retrouve les préoccupations du moment, c’est-à-dire : comment je ressors de toute cette masse de blogueurs? Quel est mon degré d’influence ? Qu’est-ce que ça m’a rapporté, directement et indirectement ? Est-ce que les bénéfices sont plus grands que l’investissement ? Très entreprise comme discours !

Notoriété

La désillusion doit être grande notamment, lorsque l’on passe son blog au révélateur d’image : la notoriété, un élément de la communication, avec une réserve ne pas confondre notoriété et image de marque. Un blogger possède quel type de notoriété :

  • La notoriété spontanée : le nom du blog est cité spontanément
  • La notoriété « Top of mind » : le blog est citée dans les premières
  • La notoriété assistée : Le consommateur connaît le nom du blog citée
  • La notoriété qualifiée : Des produits ou des marques sont associés au blog

La seule notoriété que possède un blogger est sa notoriété auprès des autres bloggers (hormis L2M). Cela ne va pas beaucoup plus loin !

Combien sommes-nous ?

C’est encore plus vrai si nous acceptons, nous bloggers, appartenir aux Omnivores selon la typologie des utilisateurs de Pew Internet relayée par Opossum. Huit malheureux petit pour cent des divers utilisateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication ! Ridicule ! Nous sommes une goutte d’eau dans l’immensité d’Internet ! Quelques-uns d’entre nous commençons à en prendre conscience.

Les blogs web 2.0

Pour vous convaincre de la dérive des blogs, allez lire le «dossier» de Ploum : Toi aussi deviens un véritable blogueur Web 2.0 et la centaine de commentaires. J’adore ce passage, si vrai : « Parmi les thèmes à lister, il est impératif de citer : le web 2.0 ( = je vous posterai des vidéos marrantes que j’ai trouvé sur youtube), blogosphère ( = je ferai des liens vers les blogs influents en espérant qu’ils parlent de moi), les standards du web ( = je vous annoncerai chaque version de Firefox), les grandes tendances (= je ferai un lien vers un site de news chaque fois que Google rachète une boîte), la technologie ( = je posterai des photos de mon ipod quand j’en aurai acheté un)» et aussi celui sur les podcast 🙂

Mais que sont allés faire les blogs dans le web 2.0… Et si le web 2.0 signait l’arrêt de mort des blogs ?

Les blogs et l’argent

Les blogs longtemps considéré comme un havre de liberté se transforment… en se monétisant (soi-disant). Stratégies (encore lui) pose une question tueuse de blog : Peut-on vivre de son blog ? auquel répond fort justement Tubbydev espérons que c’est simplement du remplissage d’été..  ! L’intervention de Stratégie démontre le passage des blogs dans un nouveau monde. Jusque-là, les blogs étaient «protégés» du business à tous crins, de la loi du marché habituel dirigé par les lobbyings et autres groupes de pressions financiers… Ce n’est plus vrai à partir d’aujourd’hui.

Blog influent !

Cerise sur le gâteau, Fred Cavazza en personne, se sent obliger de réagir en criant exaspéré me semble-t-il : «Je ne suis plus un bloggeur influent !» Cela fait longtemps pour ma part que j’ai eu la sagesse de refuser d’être un blogger influent 😉 Pour ma part, j’ai moi aussi toujours refusé la publicité jusqu’ici sur mes blogs ! C’est peut-être idiot, mais c’est comme cela !
Je lui laisse le mot de la fin : « il ne faut pas blogger pour vivre, mais vivre pour blogger

Mise à jour quelques minutes plus tard :
Quelques liens sur ces sujets :

Mise à jour le 30 juillet :

11 comments for “Virage des blogs vers le déclin ?

  1. 24 juillet 2007 at 1 h 59 min

    quel portrait ! 🙂

    tu ne crois pas à une élimination naturelle des blogs justement ? après tout comme tu le dis  » il ne faut pas blogger pour vivre, mais vivre pour blogger » et je suis certain qu’un bon nombre de blogeurs adoptent cette mentalité, de ne pas chercher la course à l’influence, aux statistiques et autres revenus parallèles. Après tout l’intérêt des blogs est bien d’avoir une point de vue personnel non transformé par un artifice marketing.

    Même si je pense aussi que cette explosion va un peu se calmer, je suis pas certain qu’ils soient vraiment sur le déclin, tout du moins je l’espère et croit plus en un recentrage 🙂

  2. 24 juillet 2007 at 10 h 35 min

    Hello,
    Déjà merci pour le lien (révélateur d’Image). Je crois aussi qu’on arrive à saturation non seulement d’informations mais aussi de réseau virtuel. A mon grand tort – au regard de mon compteur de visites – je ne suis pas une forcenée des échanges de liens,…par contre le fait de rencontrer les bloggers avec lesquels j’échange des liens me parait une bonne option.
    Si la blogosphère explose c’est peut-être que le lien humain a de beaux jours devant lui :)) – A +

  3. 26 juillet 2007 at 16 h 00 min

    J’ai attendu un peu des réactions avant de répondre notamment à Lionnel… mais ce sont les vacances.

    Non, je ne crois pas à une élimination naturelle. Au contraire, je prévois que de plus en plus de blogs, avec l’arrivée des blogs purements commerciaux à une escalade encore pire de la course à l’influence, aux statistiques et autres revenus parallèles.

    Nous allons nous retrouver avec deux types de blogs : les « commerciaux » et ceux que décrit Véro et que je qualifierai de blog à visage humain (un blog : un individu). Petit soucis pour nous, « petits blogs » est que notre point de vue personnel non transformé par un artifice marketing comme tu le dis, sera complétement noyée. L’image qui sera donnée des blogs sera celle des gros blogs… et nos blogs seront en fait complémentement introuvable, voir discrédité par le discours ambiant.

    Notre seule chance de salut : accouder les blogs à des sites plus traditionnel afin qu’ils en deviennent le complément naturel ! C’est aussi pour cela que je crois beaucoup aux « CMS modulaires » qui intégreront les blogs de façon naturelle… et l’on ne parlera plus de blogs mais de sites !

  4. RMS
    27 juillet 2007 at 5 h 52 min

    Sur ma tombe, en guise d’épitaph : Je ne bloguais pas, je partageais…

  5. 29 juillet 2007 at 1 h 39 min

    Et Vivre pour blogger et en vivre un peu quand même… C’est pas bien?

    Sinon, sérieusement, il faut le fermer quand son blog pour pas être traité de Has-been…

  6. 29 juillet 2007 at 10 h 35 min

    Notre seule chance de salut : accouder les blogs à des sites plus traditionnel afin qu’ils en deviennent le complément naturel ! C’est aussi pour cela que je crois beaucoup aux « CMS modulaires » qui intégreront les blogs de façon naturelle… et l’on ne parlera plus de blogs mais de sites !

    Bonjour,

    Je pense que c’est déjà le cas avec Joomla et sa partie blog ou avec NP Builder et sa partie blog

    Ou comme on peut le voir avec Dotclear ou WordPress la distinction entre Article et page statique.

    Sinon, sérieusement, il faut le fermer quand son blog pour pas être traité de Has-been…

    Lorsque tu commences à raconter que tu as mangé des céréales ce matin et que tu hésites entre un tee-shirt noir ou un tee-shirt blanc. :o))

    En tout cas Mr Delcroix a pris de l’avance avec le site de l’idist … :op

  7. 29 juillet 2007 at 13 h 15 min

    Je pense que Joomla et son blog font partie du lot de ce qui fera évoluer le web dans de nouvelles directions… tout comme Drupal dans le cas de sites plus communautaires…

    Il est vrai que pour l’instant, je n’ai pas utiliser la partie blog de Joomla dans le cadre du site Ed Productions… mais, je ai conservé ce blog sous Dotclear. Cela me laisse la possibilité de créer un sous-domaine 🙂

    En ce qui concerne le site de l’IDIST, rendons les lauriers à ceux qui les méritent : une étudiantes d’IDEMM et deux étudiantes de GIDE 🙂 Même si j’en suis le « webmaster », ce n’est pas moi qui ai construit le site, soyons clair ! Je faisais partie des personnes impliquées par la construction du site (au même titre que d’autres) et avait un rôle que l’on pourrait qualifier de « conseillé technique » 😉

  8. 30 juillet 2007 at 15 h 59 min

    Des mises à jour de billets…

    La mise à jour des billets est aussi un travail à effectuer si l’on veut tenir son blog correctement, non ?

    Pour commencer une explication que je cherchais depuis longtemps (octobre 2005)… La raison de notre choix dans le test : à quoi…

  9. 20 août 2007 at 13 h 00 min

    Pas de réel commentaire de ma part, en tant que petit bloggeur débutant, je ne me sens pas trop concerné mais en tant que lecteur régulier de blogs depuis 6 ou 7 mois, bcp plus !!
    Surtout bravo pour cette très bonne synthèse

  10. 15 décembre 2007 at 14 h 47 min

    blogs influents, trafic sur les blogs…

    J’avais commencé à réagir en commentaire sur le blog d’Aymeric suite à son billet : Publicité, sponsoring… monétisation du contenu et effets pervers. Première partie : Trafic et influence. Ceci en préambule pour excuser le tutoiement… c’est mon…

Laisser un commentaire