Livre blanc sur l'identité numérique à l'automne

Vous devez connaitre mon attachement à l’identité numérique : le mouton noir de l’identité numérique, mon débat avec Yann Padova de la CNIL sur France Info, mes positions sur l’usurpation d’identité numérique, l’identité numérique : un problème de vieux cons, etc. donc rien de surprenant à ce que le prochain TIC CH’TI (le livre blanc des gourous du grand Nord) sera une version dédiée à l’identité numérique.

À plusieurs reprises, j’avais annoncé dans Blog en Nord que notre prochain TIC CH’TI serait un livre blanc sur l’identité numérique.

Comme il est écrit dans le numéro 1 de TIC CH’TI, ce projet d’écriture est ouvert à tous les experts et spécialistes du grand Nord de la France (reste à définir un jour à quoi correspond ce grand Nord 😉 Donc, si vous vous sentez l’âme d’un auteur et que vous êtes spécialiste de l’identité numérique, à vos plumes (voir Livre blanc sur l’identité numérique : TIC CH’TI 2).

Histoire de faire un peu de teasing et afin que mes interlocuteurs puissent vérifier la véracité de mes propos, je peux d’ors et déjà annoncé la thématique de mon article dans ce prochain livre blanc : de l’identité numérique dans les sites d’exhibition et de rencontres érotiques. Ne soyez pas surpris maintenant si vous recevez un message de ma part, aucun nom ne sera cité 😉

La parution de ce livre blanc sur l’identité numérique s’effectuera lors de la rencontre Blog en Nord programmée à la rentrée (au mois d’octobre certainement). C’est l’acte 2 annoncé lors de la rencontre identité numérique de janvier dernier.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le TIC CH’TI, pour mémoire, vous pouviez découvrir les points de vue suivant :

  • Du site vitrine au site service – Arnaud Meunier
  • Facebook ou le spam entre amis consentants – Aurélien Bardon
  • Avocat pour quoi faire ? – Blandine Poidevin
  • Du discours sur le futur – Bruno-Bernard Simon
  • Pédalant de bon matin – Bruno Richardot
  • Les cartes heuristiques et la navigation hyperbolique pour optimiser la quantité d’informations sur votre écran – Pierre Mongin
  • Le pôle Nord du numérique – Thierry Klein
  • C’est pas demain la veille – Xavier Delengaigne
  • Le tout digital – Yann Kervarec
  • Pas de classement sans présence, M. Toto – Eric Delcroix

Mise à jour le 17 avril : sortie de Cultivez votre identité numérique (Je vous expliquerai peut-être un jour pourquoi je n’y ai rien écrit ;-))

0 comments for “Livre blanc sur l'identité numérique à l'automne

  1. 17 avril 2009 at 12 h 55 min

    Bien sûr, l’identité numérique est un sujet d’actualité dont il faut débattre. Cependant, l’inquiétude n’est pas générale. J’ai remarqué, lorsque je renseigne les néophytes sur les principes de l’identité numérique que deux groupes de personnes se distinguent : les premiers (plus rares) sont terrifiés, les autres (la majorité) me disent quelque chose du genre « Ah bon? ah bon, ben je vais faire plus attention ! » et c’est tout. Très rares sont les personnes qui semble avoir l’intention de vérifier tout cela et de faire machine arrière si cela est possible.

  2. 17 avril 2009 at 16 h 29 min

    Benoit, je confirme ton point de vue… de mon côté, j’ai écrit que l’identité numérique était une mode et que dans quelques temps, plus personne n’en parlerait ! C’était dans le mouton noir 🙂 Comme toi, lors des formations, je suis en face de deux groupes : les effrayés de Big Brother et de la mise en ligne du moindre élément sur le net (cela ne les dérange pas cependant à aller piller les sites d’images, de télécahrger des films et des musique…) et l’autre groupe. Ce second groupe est celui qui par politesse répond effectivement ce que tu indiques, mais qui dans le fond est son propre spécialiste de son identité numérique (au mépris parfois des dangers :-). J’en reviens toujours sur ma question de base : combien de vrais spécialistes de l’identité numérique existe t-il aujourd’hui en France ?

    D’ailleurs, ce qui me dérange, c’est que désormais on fasse l’amalgame entre identité numérique, e-reputation, personal branding… entre l’identité numérique (les risques réels) et les autres qui sont ni plus, ni moins que de la publicité pour sois ou pour l’entreprise !

    Pour ma part, lorsque j’ai lancé au mois de janvier l’idée de l’acte 2, je me suis dit que d’ici là justement cette notion d’identité numérique allait imploser… ! Les vacances seront passés 🙂 J’exagère, mais je ne dois pas être trop loin de la réalité. je parierai que l’expression identité numérique disparaitra au profit des e-reputation, personal branding… qui sont beaucoup plus vendeur (suivez mon regard 🙂

    Alors, pourquoi ce livre blanc ? Parce que, pour une fois, ce ne sont pas seulement de vrais « spécialistes » de l’identité numérique qui vont écrirent. J’ai la conviction que personne ne détient la vérité dans ce domaine. Et pourtant, je sais déjà que certains textes aborderont le sujet par un autre bout de la lorgnette, que certains groupes à risque ou non seront « abordés »…

    Et puis, il faut dédramatiser la situation… J’espère que des textes iront dans ce sens… et que la table ronde qui est prévu, sur l’identité numérique parviendra à faire le point à cet instant T sur les évolutions !

    Tout cela me donne d’ailleurs l’idée d’un billet 🙂

  3. 23 avril 2009 at 17 h 31 min

    ereputation, personal branding, notoriété numérique : ce n’est pas de l’identité numérique

    Je viens de comprendre… Vous allez dire, il est long à la détente… mais, c’est dans ma réponse au commentaire de Benoît dans le billet Livre blanc sur l’identité numérique à l’automne lorsque j’ai écrit : «ce qui me dérange, c’est que désormais on fasse……

Laisser un commentaire