La veille avec Twitter

Que l’on soit inscrit ou non dans Twitter, désormais pour surveiller sa réputation, se tenir informé au sujet de son secteur d’activité, suivre un évènement particulier —une conférence par exemple—, l’actualité…, il est indispensable d’utiliser la veille dans Twitter. En effet, Twitter est certainement l’un des outils sur Internet des plus pratiques pour suivre l’information en temps réel.

Avant même de recourir à la panoplie des utilitaires décrits plus bas, on peut mettre à contribution son entourage virtuel avec le jeu des questions-réponses. Demandez une question à vos connaissances. Si elle les intrigue, elle sera relayée par le «bouche à oreille» auprès des connaissances de vos connaissances. S’ils possèdent les informations que vous recherchez, le procédé se révélera très efficace et rapide.

Une excellente raison de la mise en place de cette veille vient de ce qu’il est difficile de se retrouver dans l’immense richesse des informations diffusées dans Twitter. Bon nombre de méthodes et d’applications peuvent êtres mises en place afin de filtrer la masse d’information et en extraire les informations utiles et d’actualité, sans le bruit !

Regrouper nos contacts Twitter (following) par intérêts

Dès que nous nous inscrivons à Twitter, nous recherchons des contacts à suivre. Mais rapidement, il devient impossible de suivre l’ensemble de nos «abonnements, suivis, filés…» selon la traduction en cours (oui, Twitter est en cours de traduction).

La solution la plus simple pour filtrer le flux d’information de nos contacts est de choisir le client Twitter adapté à nos besoins. J’utilise TweetDeck, une application AIR (une trousse de développement créée par Adobe) téléchargeable qui permet de gérer plusieurs comptes, créer des groupes de personnes homogènes et également filtrer par mots clés. Hootsuite fait la même chose en se déroulant complètement en ligne.

D’autres choix existent comme Filttr où le débit des tweets peut-être diminué selon les contacts et les mots clés «blacklistés» ou «whitelistés». Mixero et Philtro où la classification des tweets en « pertinents » ou « peu fiables » complètent l’offre.

Plus classique, la veille sur des mots clés dans Twitter

Lorsque l’on évoque la veille, ce qui vient à l’esprit pour mettre en place cette veille est la recherche par mots clés.

Le premier réflexe sera d’utiliser la recherche officielle de Twitter. Le choix n’est pas si mauvais que cela car elle est rapide et efficace, grâce aux nombreux opérateurs de recherche ou à l’aide de la recherche avancée.

Prenons un exemple, il est assez simple de rechercher un mot ou une expression dans une zone de X km autour d’une ville ! Utile lors de la veille régionale voire locale, dans la langue de Molière. Cerise sur le gâteau, la requête peut spécifier que l’on recherche seulement les messages positifs, négatifs ou posant une question !

Les recherches, depuis la page d’accueil de Twitter, peuvent être sauvegardées et rappelées d’un clic. Si désiré, un bouton permet de supprimer la recherche lorsqu’elle est de nouveau affichée. Notons au passage qu’il n’est pas indispensable d’être membre de Twitter pour utiliser ces recherches.

Et puis, il est possible de transformer la recherche en flux de syndication (fil RSS) pour s’abonner aux messages à venir qui répondront aux paramètres d’une requête (la plupart des applications mentionnées plus loin le permettent également). D’autres s’intéresseront à la création d’un widget de recherche qu’ils pourront afficher dans un site par exemple. L’utilisation de moteurs plus traditionnels comme Icerocket peut servir notament à discriminer les résultats selon qu’ils comporteront un lien ou non.

D’autres services et outils de recherche plus ou moins performants ou originaux permettent une recherche dans les messages échangés. Tweetbeep vous alerte par courriel, commeTweetalarm. Attention toutefois de ne pas être noyé sous les messages.Tweetscan permet de suivre les tweets selon les mots clés, et permet les alertes par courrier électronique. Il est possible d’ajouter TweetScan parmi les moteurs de recherche de votre navigateur ou de l’ajouter à Netvibes grâce au module dédié. Autre moteur que l’on peut ajouter dans son navigateur : Tweetzi.

La comparaison entre cinq phrases ou mots clef est assurée par Tweetvolume. Twazzup est à signaler pour la diversité des informations fournies en français : mots clés associés, suggestion de contacts, tweets populaires, derniers tweets…

Traquer autant de mots clés ou d’expressions que vous voulez sur un seul écran est envisageable par Tweettabs. Ses concurrents : Monitter qui permet de limiter la recherche autour d’une ville et Tweetgrid paramétrable en 1, 3, 6 ou 9 fenêtres, verticales ou horizontales.

TwitterSpectrum permet de trouver les mots clés à partir de deux mots, Tweefind ajoute une indication de rang d’utilisateur, Tweetchannel autorise la création des canaux de discussion.

La particularité de Twitter : les hashtags

Parmi les fonctionnalités de twitter, les «hashtags» sont l’une des originalités de ce média. Un hashtag est un moyen de regrouper les tweets qui parlent d’un même sujet. Par exemple, lors d’un événement ou pour décrire un thème. Le hashtag est composé d’un dièse # que l’on place avant un mot-clef et que l’on place dans le message.

Aussi, la recherche des hashtags est un moyen aisé de suivre une partie des actualités dans Twitter. Le site hashtag.org est un bon départ ! Les déclinaisons sur les groupes , l’index des hashtag et les graphes sur l’évolution de l’emploi des tags répondent à une grande partie des besoins du veilleur.

En complément, on peut utiliser Twitscoop qui ausculte les messages Twitter afin d’extraire les mots les plus utilisés (l’actualité très américaine) pour les regrouper dans un nuage de tags.

Autres pistes pour la veille dans Twitter : les liens et les vidéos

Contrairement à une idée reçue, seulement 19% des tweets contiennent des liens (source danzarrella.com). Il serait dommage de ne pas profiter de cette aubaine !

Depuis la recherche de Twitter, il est déjà possible de rechercher les messages qui contiennent un lien en indiquant «filter:links» dans sa requête. Toutefois, il sera parfois intéressant d’employer les services prévus pour la recherche de liens.

Tweetmeme classe les url les plus twittés du moment (de la même façon que le site digg qui classe les nouvelles par popularité) avec un tri unique (nouvelles, image, vidéo). La clé de tri est le nombre de RT (messages re-publiés sur Twitter). Microplaza fournit le même genre de service, mais seulement à partir des tweets des personnes que l’on suit.

Autre service, Twitturly agrège, selon les langues, les grosses conversations sur une URL ou un site Web.

Pour ceux qui aiment la simplicité ou recevoir cette veille en courrier, Backtweets est pour vous !

Surveiller le traffic de vos contacts, sur des mots clés ou au sujet d’une URL, n’est peut-être pas suffisant pour certains d’entre vous. Les vidéos sont peut-être ce que vous souhaitez contrôler.

Ainsi, Twitmatic, est un service dédié à la découverte des vidéos partagées sur Twitter, comme son concurrent OneRiot et Tweetmeme, décrit précédemment (ces deux derniers services ne surveillent pas que les liens vidéo).

Des astuces pour améliorer sa veille dans Twitter

Bien entendu, vous rechercherez rapidement à optimiser les recherches.

Ce qui fait le plus de bruit dans Twitter, ce sont les RT (ReTweet) car il s’agit toujours de la même information. Prévoyez donc dans votre filtrage d’inclure un « -RT » en plus du mot clé ou du hashtag.

Parfois, vous trouvez un message qui appartient à une discussion et vous aimeriez suivre le fil du débat. Sachez que chaque conversation possède une ID. Un clic sur la date de publication : « about … ago » par exemple, ouvre le message dans une fenêtre. Copiez donc le code en chiffre à la fin de l’URL. C’est l’ID de la conversation. Muni de cette ID, un passage dans le service Tweader et vous récupérez tous les échanges de la discussion.

L’étude des tendances et la recherche de nouveaux contacts dits «intéressants» sont absents de cet article, ainsi que Yahoo Pipe (qui mérite un article à lui tout seul). Mais, à n’en pas douter, il y aura une suite pour la recherche en temps réel via Twitter

Pour aller plus loin

Cet article a été publié au préalable dans Résopointzero. Même s’il date un peu, il est toujours d’actualité 🙂

0 comments for “La veille avec Twitter

Laisser un commentaire