Twitter : la fin d'un monde ? Peut-être mais pas du micro-blogging

Comme l’indique Simon Tripnaux, l’auteur du billet Twitter : la fin d’un monde ? c’est par un DM (Direct Message ou Message privé dans Twitter) que j’ai reçu sa demande pour récolter mon avis sur le sujet. Et, je réponds par mon blog 😉

Retweets

Oui, seulement 6% des tweets sont retweetés, 71% des messages n’obtiennent ni réponses ni retweets et sortir du lot devient difficile. J’en conviens. Et alors, aurais-je tendance à répondre !

Pour le pourcentage de retweet que signifie les 6 % ? Par rapport à quoi effectuons nous une comparaison ?

Prenons un exemple…

Admettons qu’à l’origine il y avait 100 personnes dans Tweeter. La plupart des personnes se connaissent de manière directe…Les 6 retweets (c’est peu, je sais…) Étaient des messages très certainement remplie d’une valeur importante au niveau informationnel…

Maintenant, prenons le chiffre de 125 000 utilisateurs en France (juin 2009) en extrapolant et en prenant comme base un tweet par personne… Cela fait 7 500 retweets.
Cependant, nous ne sommes plus à l’ère du Minitel où nous étions confiné dans l’hexagone… Prenons plutôt les 20 milliards de tweets postés sur le site au 31 juillet 2010 selon les statistiques Gigatweet http://gigatweeter.com/ . Appliquons le taux de retweet ? je vous laisse faire le calcul !

Alors que j’écris ce billet… il y a 1 086 tweets/sec soit 65 retweets à la seconde !
Dans notre postulat de départ, il y avait 6 reweets importants au niveau informationnel… Il y en a désormais 65 à la seconde ! Je trouve déjà ce chiffre énorme concernant des informations importantes.

En plus, je ne fais pas état du jour, de l’heure… qui ont aussi leurs poids dans l’histoire.

Alors, oui, sortir une information qui possède le poids nécessaire afin qu’elle soit retweetée est difficile ! D’autant plus, et je vous l’accorde volontiers, certains se sont spécialisés dans le vol de Tweet ! Cela m’arrive de retrouver l’un de mes messages… reproduit sans retweet ! Je dois avouer qu’il m’arrive de le faire également à cause de ma manière de fonctionner !Désolés pour ceux à qui cela arrive lorsque je remets une source dans mon Diigo qui renvoie vers Twitter !

Mais, je me rappelle à mes débuts dans Twitter, à l’époque où je ne voyais pas d’intérêt à l’outil, je lisais beaucoup de messages du type : «La soirée va être longue, j’vais me cherche une bière !» Le niveau d’intérêt de retweetté ce genre de chose était quasi nul ! Pourtant, il est bon de se rappeler que c’est sur cette base que tout a débuté…

D’ailleur, le sondage du dimanche Votre usage des RT dans Twitter, le résultat indique clairement que sont retweetés seulement les messages avec des liens ou des outils intéressants ou pour une information importante ou utile.

Cela n’empêche pas la publication de messages plus personnels. Nous sommes dans le monde du Web 2.0 où professionnel et privé se croise comme dans l’entreprise à la machine à café !

Réfléchir avant de créer son compte Twitter

Mais, reprenons le cours de l’histoire au travers de mon cas. Dans un premier temps,  j’ai principalement observé comment fonctionnait cet outil, quel usage je pouvais en faire, ses avantages et ses inconvénients, les limites dans un sens ou dans un autre… Bref, je me suis approprié Twitter pour en faire ce dont j’avais envie ! D’ailleurs cette démarche me vaut quelques désagréments puisque dans certains système de classement je suis pénalisé par mon silence des premiers mois !

J’en étais arrivé à l’époque à la conclusion suivante (c’était avant les listes, etc.). Il existe une multitude d’utilisation possible de l’outil et tout reste à inventer ! Si je prends mon cas, je n’attends pas la même chose de mon compte @erdelcroix et de @tweeteenord (un fil Twitter d’information sur la région nord-Pas de Calais) ou encore du profil de l’UFR IDIST dont je m’occupe (@ufr_idist). D’autres comptes me servent à d’autres choses.

Je ne gère d’ailleurs pas mes différents comptes de la même manière au niveau des followers/followings et au niveau des contenus (y compris de la manière de les alimenter). Pour chaque création de compte, j’ai mené une réflexion pour savoir ce que j’allais en faire, ce que j’en attendais…Aussi, je sais que certains comptes ne sont pas retweetés… mais ce n’est pas le but !

C’est d’ailleurs pour cela que je dis de plus en plus souvent lors des conférences au public de ne pas suivre notre exemple ! Notre exemple nous concerne, est adapté à notre situation pas à celle des autres !

D’ailleurs, d’autres personnes ont trouvé des usages spécifiques à Twitter ! Je pense au restaurant qui envoie son menu vers 11h à ses clients ! Et puis, pourquoi Twitte t-on dans les conférences ? Par effet de mode ? Posez la question à Ludovia 😉 Et pourquoi, on tente des expériences dans les différents échelon de l’éducation sur l’emploi de Twitter en classe, à l’image de ce cours que je donnais l’année dernière à l’université ? Pour le plaisir ?

Bref, chacun utilise Twitter à sa façon soit comme outil de communication, soit comme outil de veille ! L’erreur est de croire que Twitter se résume à Twitter ! Twitter, c’est aussi un ensemble de services qui gravitent autour ! À nous de les utiliser à bon escient !

Twitter : un outil de présence

Mais, Twitter est aussi un service qui permet de générer de la présence sur Internet. Soyons clairs… Nous sommes aussi sur Twitter pour nous faire « voir ». N’en déplaise à la plupart des gens, cela s’appelle l’influence ou le personal branding pour quelqu’un en indépendant par exemple ! Il faudra bien qu’un jour les internautes  (c’est-à-dire tout le monde) comprenne que sans présence sur le net, l’existence professionnelle n’existe plus !

Alors, oui, les précurseurs, les gros comptes ont un gros avantage sur les autres ! Ils sont plus visibles. Mais, n’est-ce pas leur but également ? Et, bien évidemment, ils font tout ce qui est possible pour ne pas se faire dépasser… Le temps que Tweeter marquera leur présence sur Internet de cette manière. Je trouve souvent un brin de jalousie dans ces critiques. Être calife à la place du calife !

Je pense que le débat sur : faut-il ou non limiter le nombre de personne que l’on suit n’a pas lieu d’être ! Avant de porter un jugement… regardons, enquêtons sur la manière dont travaille les gens ! Prenons mon cas avec @erdelcroix. Évidemment, je ne peux pas suivre tout ce que racontent mes 2 700 abonnements ! Ce n’est pas le but de ce compte ! Les personnes que je suis sont beaucoup moins nombreuses… et je consulte ce qu’elles diffusent dans Tweeter dans un autre endroit 🙂 Par contre, DM et les messages contenant @erdelcroix sont surveillés. La preuve, je réponds à un DM.

La veille avec Twitter

Ensuite, lorsque l’on me parle de veille dans Twitter, je ne vois pas l’intérêt de parler des Retweets… La veille, je la mets en place par des flux RSS ! Même pas besoin d’aller dans Twitter… Je pioche dans la base de connaissances qui est mise à ma disposition ! Twitter dans ces cas-là, n’est pas un outil de communication mais une source d’information ! J’avais écrit un article sur la veille dans Twitter, il est toujours d’actualité.

Alors, oui, la facilité même de poster un tweet entraîne une masse de messages de plus en plus immense, ce qui m’arrange dans le cadre de ma veille ! Continuez à publier de plus en plus ! Je vous remercie 🙂

Twitter et l’information

Twitter est de toute évidence étroitement «lié à la notion de vitesse. Le culte de l’information tout de suite». J’ai moi-même mis en garde et regretté cette fuite en avant dans le monde du tout, tout de suite !

Mais, qu’on le veuille ou non, que l’on accepte ou non, nous sommes entrés dans le monde du Web Temps Réel. Twitter et les moteurs en temps réel ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Cependant, dans le cas de Twitter a mon niveau, cela me dérange beaucoup moins ! Twitter est pour moi aussi un média d’information généraliste ! L’actuallité qui se faisait quand j’étais enfant dans les transistors repris entre temps par France Info est désormais dans Twitter !

Les journalistes ont perdu la bataille de l’information… La mort de Michael Jackson, c’était dans Twitter. L’avion dans la baie d’Hudson, c’était dans Twitter, les attentats de Bombay, toujours twitter… L’actu se fait désormais dans Twitter ! Twitter est aussi un outil d’information.

Restera aux journalistes l’analyse et le commentaire…

De la conversation dans Twitter

Cela n’empêche pas les conversations sur Twitter. Mais, là encore, elles ont évolué au fil du temps… D’ailleurs, si l’on prend la conversation dans les blogs comme référence, n’a-t’elle pas évoluée elle aussi ? Désormais, lorsque je publie un billet, je retrouve des commentaires de ce billet dans Twitter, dans Friendfeed, dans Facebook, sur Viadeo, etc.

Pourquoi en serait-il autrement de Twitter ? La dimension qui est rarement évoquée est la propagation des Tweets sous différentes formes…

Même pas besoin de parler des conversations qui ne sont pas publiques mais qui existe dans la partie cachée de chacun dans Twitter : les messages privés !

Pour enfin, répondre au titre de l’article qui m’étais soumis, Twitter : la fin d’un monde ? Je dirais plutôt que Twitter disparaîtra peut-être mais pas le micro blogging 😉

0 comments for “Twitter : la fin d'un monde ? Peut-être mais pas du micro-blogging

  1. 4 octobre 2010 at 10 h 12 min

    C’est un bel article que j’ai eu un plaisir de retweeter.

    Petite faute : « ne sont que la partie émergée » 😉

    Concernant la disparition de twitter je n’en suis pas convaincu car c’est admettre un immobilisme.
    Twitter essaye de satisfaire ses consommateurs et la dernière « mise à jour » reprend les fonctionnalités de pas mal d’applications tierces. Certains y sont réfractaires mais je trouve qu’on y gagne en visibilité et le clic est moins pénible.

    Bref, twitter a de beaux jours devant lui.

    Vis à vis de l’argument Twitter contient beaucoup de messages personnels. Effectivement, mais on suit bien qui l’on souhaite. Je fais régulièrement le tri de ceux qui polluent le fil d’actualité que j’ai choisi pour le parfaire sur la durée.

    • 4 octobre 2010 at 11 h 39 min

      correction effectuée 😉
      Merci pour cette réaction !

  2. 4 octobre 2010 at 10 h 12 min

    C’est un bel article que j’ai eu un plaisir de retweeter.

    Petite faute : « ne sont que la partie émergée » 😉

    Concernant la disparition de twitter je n’en suis pas convaincu car c’est admettre un immobilisme.
    Twitter essaye de satisfaire ses consommateurs et la dernière « mise à jour » reprend les fonctionnalités de pas mal d’applications tierces. Certains y sont réfractaires mais je trouve qu’on y gagne en visibilité et le clic est moins pénible.

    Bref, twitter a de beaux jours devant lui.

    Vis à vis de l’argument Twitter contient beaucoup de messages personnels. Effectivement, mais on suit bien qui l’on souhaite. Je fais régulièrement le tri de ceux qui polluent le fil d’actualité que j’ai choisi pour le parfaire sur la durée.

    • 4 octobre 2010 at 11 h 39 min

      correction effectuée 😉
      Merci pour cette réaction !

Laisser un commentaire