Traité des sciences et techniques de l'information et Information – visualisation

couverture livre La publication scientifique : analyses et perspectives (Traité des Sciences et Techniques de l'Information)Dans le domaine des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication), la fameuse 71e section si chère à Olivier, je voudrais signaler la parution de l’ouvrage collectif La publication scientifique : analyses et perspectives (Traité des Sciences et Techniques de l’Information) rassemble en 366 pages, 16 chapitres rédigés par des contributeurs différents.

  • Une brève histoire de l’édition scientifique
  • L’édition des revues scientifiques
  • Les sociétés savantes et l’édition aujourd’hui
  • Édition scientifique et pouvoir de marché
  • Les grands éditeurs face au mouvement open access
  • Évolution de l’accès aux publications scientifiques
  • Les opportunités éditoriales du modèle renouvelé de la bibliothèque académique
  • Wikipédia : un nouveau modèle éditorial ?
  • L’encyclopédisme en éclats : l’édition scientifique numérique face aux nouvelles mémoires et intelligences en procès
  • La relation consortiums-éditeurs
  • La négociation des licences pour la fourniture de documents
  • Agences d’abonnements, un rôle en évolution : les relations entre agences d’abonnements et éditeurs
  • L’externalisation de la fonction éditoriale
  • L’évaluation des savoirs scientifiques : modalités et enjeux
  • Publications scientifiques : bonnes pratiques pour rédacteurs, auteurs et rapporteurs
  • Modèles économiques de l’édition scientifique et processus de recherche

Voici le résumé du livre (version éditions Lavoisier) :
La liberté de recherche se matérialise dans la communication scientifique. Toutes les générations des chercheurs ont créé et se sont appropriées leurs moyens de communications. L’impact conjugué des nouvelles technologies et de l’économie du marché a modifié en profondeur le rapport entre activité scientifique et outils de communication. Une vingtaine d’auteurs de sept pays – éditeurs, chercheurs, professionnels, commerciaux et industriels – apportent leur point de vue, analyse et expérience sur différents aspects liés aux publications scientifiques : L’histoire de l’édition et le rôle des éditeurs scientifiques, le marché de l’information scientifique et le mouvement du open access , le rôle éditorial des bibliothèques universitaires, le transfert des savoir et le cas de Wikipédia, la négociation avec les éditeurs, le rôle des agences d’abonnements vis-à-vis des éditeurs, l’externalisation de la production éditoriale, la fonction de l’évaluation, les bonnes pratiques, le modèle économique de l’édition scientifique.

Mais pourquoi parler de ce livre d’universitaires paru aux qui n’est pas à la porté de toutes les bourse (110 €) ?
Dans un premier temps, parce que le public du monde de la documentation peut-être intéressé, mais également pour tout ceux qui se posent des questions sur les contenus du web… bref, de ce qui me touche de près entre autre au niveau du master IDEMM (je rappelle que c’est un master Pro spécialisé dans le contenu web, ecriture, réécriture multimédia, médiatisation de contenu, référencement web…) et dans mes activités professionnelles.

Seconde raison, le directeur de l’ouvrage est Joachim Schöpfel qui est désormais membre de l’ufr IDIST où il est entre autre responsable des masters 1 ICD (Information, communication, Documentation). En plus de cette activité, Joachim coordonne un numéro thématique pour Les Cahiers du numérique sur l’information scientifique et technique. Comme ce jour dans l’années est un peu particulier pour lui, je profite de l’occasion pour lui faire un peu de pub, un cadeau quoi 😉

couverture livre Information & visualisation (enjeux, recherches et applications) Joachim n’est pas le seul au sein de l’UFR a publier des ouvrages qui nous concernent. Sophie Chauvin, qui intervient comme enseignant en IDEMM (Ingénierie Documentaire, Edition et Médiation Multimédia) a elle aussi dirigé dernièrement un ouvrage collectif : Information & visualisation (enjeux, recherches et applications) aux éditions Cépaduès (26 €).

Comme on peut en juger par les titres des chapitres, cela en fait également un ouvrage incontournable :

  • Visualisation de la Science et Science de la Visualisation
  • Lecture et exploration oculaire: intégration du texte et de l’image
  • La visualisation dynamique et interactive : aspects perceptifs et cognitifs
  • Réseaux sociaux, espaces collaboratifs et visualisation d’information
  • Visualiser les textes et les mots : approches numériques, approches par les graphes
  • Visualisation cohérente 2D-3D de pyramides de documents
  • Visualisation en recherche d’information
  • Les « hypercartes » : des schèmes de signification
  • L’image mise au Net. Dilemmes de la visualisation interactive
  • Navigation et composition dans un univers graphiques 3D de grains sonores
  • Regards professionnels – La mise en scène d’une cartographie de l’information : modèles et perspectives Claude ASCHENBRENNER
  • Evolution de conception de 4 interfaces de moteurs de recherche cartographiques : KartOO, Ujiko, Toolenet et KVisu

Et voici le résumé de la maison d’édition :
La nécessité contemporaine d’interagir avec l’information numérique sous toutes ses formes rend prégnant tout questionnement lié à la visualisation d’information. Information & Visualisation rassemble des approches disciplinaires différentes autour de la visualisation de données interactives afin d’entrevoir les perspectives dont elle est porteuse. Cet ouvrage fait non seulement appel à un ensemble de courants de recherche actuels mais aussi aux applications professionnelles et industrielles de la visualisation d’information. Les éléments complémentaires de bibliographie proposés permettront de prolonger la réflexion.
Dans le contexte de la visualisation des informations, la pluridisciplinarité permet d’envisager une ergonomie informationnelle qui amplifie la perception, la compréhension et l’usage de l’information interactive en des formes visuelles signifiantes. C’est dans cette perspective que cet ouvrage fait converger des éclairages venus de la psychophysique, des technologies de l’information et de leurs processus d’apprentissage, des mathématiques statistiques et algorithmiques, de l’évaluation de l’activité de recherche d’information, de la sémiologie graphique, de la cartographie, et des expérimentations d’art numérique. Les problématiques de visualisation ici traitées s’appliquent sur des situations d’usages diversifiées qui vont de pratiques artistiques, à la recherche d’information, aux échanges dans le cadre de réseaux sociaux, à la cartographie de connaissances.
Le lecteur trouvera ici des approches complémentaires. Celles-ci tendent à favoriser les échanges interdisciplinaires qui visent à rendre plus efficients les outils de médiation et de cognition que génère la pratique de visualisation d’information.

Laisser un commentaire