Spokeo, le tout en un de la surveillance de vos amis sur les réseaux sociaux

Comme je l’écrivais en commentaire voici quelques jours sur le blog « perso » de Mickael, je préparais un billet moi aussi au sujet de Spokeo. Mais contrairement à notre expatrié Mexicain, en découvrant Spokeo chez bibliothécaire, j’ai eu très peur. Comprenez- moi. Une application qui facilite le suivi des traces que nous laissons sur le net des activités de vos amis est disponible ! L’identité numérique des uns et des autres mis à mal.

Le système est simple. Vous saisissez une adresse électronique de type Aol, Gmail, Hotmail ou Yahoo et le mot de passe associé. Spokeo récupère l’ensemble des adresses de votre carnet d’adresses. Quelques minutes de travail (cela dépend du nombre de contacts), le résultat s’affiche. L’ensemble des activités sur les réseaux sociaux de vos contacts du carnet d’adresses choisi est à votre disposition.

Mais le système est diabolique, ce ne sont pas seulement les adresses de courrier électronique que vous pouvez indiquer. On peut introduire dans le système les URL des profils, des albums photo ou de site web. Comme ils ont tout prévu (enfin presque), une solution permet d’importer vos contacts par CSV, c’est-à-dire vos contacts d’Outlook par exemple ou de CRM ! Enfin, sinon la panoplie n’aurait pas été sérieuse, vous pouvez ajouter vos friends des principaux réseaux sociaux (dommage, Viadeo n’est pas encore dans le lot et les informations en provenance de Facebook sont limitées 🙂

J’avais des craintes et au premier essai, je m’aperçois que l’une des adresses que je pensais secrète apparaît. En réalité, une autre personne n’aurait pas eu cette information pour l’instant grâce à Spokeo. Mais dans l’instant, Je vous jure que j’ai testé toutes mes adresses 😉 Imaginez mon inquiétude, aussi je me suis dit qu’il serait intéressant de tester « grandeur nature » ce nouveau service.

Un test sur les adresses de certains de mes carnets d’adresses pro et privé. Ensuite, me baladant sur le Web, je testais des adresses au hasard, et pour finir, un passage vers des sites de rencontres adultes où les adresses mails étaient disponibles compléta le panorama. Environ 350 adresses « complètes » au final. Complète, cela veut dire que Spokeo a trouvé des traces de votre contact dans l’un des outils suivants :

  • Amazon (les vœux)
  • Online shopping
  • Bebo
  • Blogger
  • Buzznet
  • Dailymotion
  • DeviantART
  • Digg
  • Flickr
  • Fotolog
  • Friendster
  • Hi5 (réseau social qui semble très apprécié des jeunes)
  • Imeem
  • LinkedIn
  • Last.fm
  • LiveJournal
  • MySpace
  • Netlog
  • Pandora
  • PhotoBucket
  • Picasa
  • PictureTrail
  • Slide
  • Twitter
  • Veoh
  • Vox
  • WebShots
  • Windows Live Spaces
  • Wretch
  • Xanga
  • Yahoo! Videos
  • Yelp
  • YouTube

Je n’ai malheureusement pas comptabilisé le nombre d’adresse entrée, mais je l’évalue au double. Donc, une moitié des adresses saisies ne fréquentent pas les réseaux sociaux sur les adresses indiquées. D’ailleurs, première remarque sur ce test, de nombreuses personnes sont seulement inscrites sur Windows Live Spaces et les profils ne sont pas remplis ou accessibles car protégés. Faut-il y voir une relation avec MSN ?

Bon, mais alors vous dites vous… Il en vient à ce qu’il a trouvé ? Et bien, amateur de sensationnel vous allez être déçu. Pas grand chose… mis à part quelques informations sur certaines personnes qui permettent de les identifier un peu plus facilement : nom, prénom, ville (moins d’une dizaine) et photo « d’identité », que certains couples ou femmes sont des hommes en réalité (deux ou trois) !

Au plan supérieur de la « gravité », deux adresses de personnes (des hommes) qui participent à des sites « érotico-pornographiques » diffusent sur des réseaux des images de leurs familles, femme et enfants, grands parents, amis… On peut très facilement les localiser et les identifier. Deux solutions, soit ils sont conscients de cet état de fait et l’acceptent, soit ils ne se méfient pas ! C’est le pire des cas que j’ai rencontré.

Bien sûr, dans les personnes que je connaissais, quelques situations amusantes pour moi de p’tits jeunes qui possèdent leur profil drague ;-)) Promis, je ne dirais rien ! J’ai aussi découvert que des proches avaient parfois des profils dans LinkedIn (je ne confie pas l’ensemble de mes contacts aux réseaux sociaux :-), ce qui me permettra de compléter mes liens prochainement 🙂

Reste un cas, qui m’a aussi amusé dans les personnes que je connais. Mais, une personne de sexe féminin, d’un certain âge, en couple, utilise son adresse professionnelle pour « allumer » les hommes de passage… Rien de pornographique je vous rassure tout de suite (pourquoi je vous rassure d’ailleurs, vous n’en avez pas besoin). Non, quelques photos chastes, des amis, des messages d’amis…

Son ami/mari est-il informé de ce profil ? En tout cas, il n’apparaît pas 🙂 Que penserait son employeur s’il découvrait ces pages ? N’estimerait-il pas l’image de marque de son entreprise écornée ? Ne pourrait-il pas prendre prétexte qu’elle a employé une adresse de l’entreprise ? Si elle change de travail, les recruteurs pourraient trouver cette page et quelle image il se ferait d’elle ?

Donc, en résumé une grosse dizaine de personnes peuvent avoir des soucis éventuels. Bien sûr, ce sont une dizaine de personnes de trop.

Spokeo lecteur RSSÉvidemment personne ne sait que j’ai mis son activité sous surveillance, qu’elle est ainsi espionnée. (hormis Mickael —cette fois, c’est l’un de ces blogs pro :-)—, à qui j’ai demandé l’autorisation de publier l’image qui illustre l’entrée de ce billet car c’est un gros consomateur d’outils sociaux et un bavard sur Twitter. Pour l’image de fin, ce les filles qui sont à l’honneur par l’intermédiaire de leur fil RSS 😉

Chaque fois que je passe sur ma page Spokeo, je peux voir les dernières nouveautés des uns et des autres sur les réseaux, y compris les fils RSS des sites qui m’intéresse, car Spokeo est également un lecteur de flux RSS. Attention, je vous surveille 🙂

Rassurez vous, Spokeo n’est pas seul car Friendfeed est là aussi 🙁

Techcrunch a également parlé de Spokeo 🙂

Mise à jour le 5 mai : Mike m’avait averti par courrier. Spokeo.. faut vraiment que j’arrête ! écrit-il. Allez voir pourquoi 😉

8 comments for “Spokeo, le tout en un de la surveillance de vos amis sur les réseaux sociaux

  1. 17 janvier 2008 at 16 h 02 min

    Salut,

    Voila pourquoi il ne faut pas non plus étre trop bavard sur Internet. J’avais déja lu un article sur ce site dans un magazine et personnelement je ne le testerai même pas car le principe de donner le login et mot de passe de son mail pour qu’il récupére toutes vos information c’est un peu se jeter dans la gueule du loup !

  2. 18 janvier 2008 at 16 h 57 min

    Bonjour,

    @Winsa, oui mais d’un coté ça permet de voir qui publie des données vous concernant sans votre consentement……. Après je suis d’accord, il y a peut-être un risque.

  3. 14 février 2008 at 2 h 30 min

    Bonjour,

    Que d’actualités et de débats autour des réseaux sociaux (informatiques).

    Les deux points bénéfiques sont sans aucun doute :

    • que l’on retrouve des réflexes de socialisation des personnes, qui se préoccupent à nouveau d’exister pour elles, avec les autres…
    • que cela est une excellente opportunité pour les (vrais ?) réseaux sociaux de se consolider et développer.

    Pour mener la veille et la réflexion sur ces sujets, et parce-que qui dit réseaux sociaux dit société, cité, citoyenneté, etc., je vous donne rendez-vous sur
    Networkers In The City, le forum des éco-réseau-citoyens

    Éric, bravo pour vos excellents articles et rendez-vous sur… Viadeo ? Facebook ? LinkedIn ?… ou mieux encore…
    La vraie vie ? 😉

    Bien cordialement,

    Marc

  4. 27 mars 2008 at 3 h 23 min

    Je ne met en doute l’efficacité d’un tel outil mais aujourd’hui chacun dispose de nombreuses adresses emails plus ou moins anonymisées .. Une recherche sur le web ou dans les news groups avec google peut aussi donner des résultats intéressants.

  5. 26 septembre 2008 at 4 h 45 min

    Facebook : pas si dangereux qu’on le dit ?

    Cela faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de Facebook…Je me défausse en général de cette activité grâce à l’une des revues de presse où tout est dit 🙂 — Pour rappel, la revue de presse sur Facebook et les réseaux sociaux en version…

  6. 25 mars 2009 at 16 h 39 min

    homonymie et usurpation d’identite

    Je pense qu’il est temps que j’intervienne au sujet des problèmes d’homonymies et d’usurpation d’identité. Oups, pour l’usurpation d’identité, j’en ai déjà parlé. Mon dernier billet sur le sujet est : une loi sur l’usurpation d’identité numérique en…

  7. sylvianne desbiens
    2 février 2010 at 5 h 39 min

    bonjour je me suis aboné a spokeo mais je ne sais pas comment lutiliser pouriez vous maider svp. merci

  8. 7 février 2010 at 22 h 55 min

    Une fois dans Spokeo, il suffit de saisir les adresses email des personnes que vous souhaitez suivre.
    Si Spokep trouve quelque chose n’oubliez pas de suivre (bouton vert en haut à droite) les informations de votre contact.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.