réseaux sociaux : réponses à des questions

Cela faisait longtemps qu’un représentant de la génération Z ne m’avait pas soumis un « flot » de questions par Facebook 😉 ! Donc, voici mes réponses à Mathilde (17 ans) sur le thème des réseaux sociaux

Quelle est votre définition d’un réseau social ?

Merci de poser la question dans ce sens car il existe une multitude de définitions des réseaux sociaux… comme je l’expliquai dès 2007 dans le billet Qu’est ce que les réseaux sociaux. J’en suis arrivé quelques années plus tard à définir les réseaux sociaux comme des outils de mise en relation entre des personnes (ou des entreprises, associations…) qui conjuguent trois verbes : partager, collaborer, interagir de façon bilatérale (je suis quelqu’un s’il me suit ce qui exclut de fait Twitter qui est pour moi du web temps réel comme SnapChat d’ailleurs).

Ils appartiennent à la grande famille des médias sociaux.

Quels sont les avantages et les inconvénients des réseaux sociaux ?

Cette question est toujours un peu piège si l’on ne veut pas tomber dans le discours politiquement correct ! Dans ce cas, j’énoncerai comme danger tous les malheurs dont nous inondent les tenants de la cybercriminalité et au final, peu d’avantages.

À l’opposé, et l’on y retrouve également la notion de génération, c’est un outil banal d’échange, d’informations… La génération Z, celle des 0-18 ans les considère comme tel. Elle ne se pose pas ou très peu la question des inconvénients et n’y voit que des avantages !

La vérité est entre les deux. Il existe quelques inconvénients (qui pourraient toutefois être résolus avec une bonne éducation à ces outils) et beaucoup d’avantages !
Mais, connaissez-vous des moyens d’échanges ou de communications qui ne possèdent pas avantages et inconvénients ?

Comment bien utiliser les réseaux sociaux ?

Je souris à l’énoncer de cette question. J’aurais tendance à répondre : «Je n’en sais rien.» En effet, l’usage des réseaux sociaux est-ce que l’on en fait… pour les uns se sera partager sa vie privée avec des proches, pour d’autres purement professionnel, pour l’entreprise Untel un outil de sa panoplie marketing…

La question n’est pas comment bien utiliser les réseaux sociaux mais plutôt est-ce que l’usage que je fais des réseaux sociaux me permet d’atteindre le but que je m’étais fixé en arrivant sur tel ou tel réseau !

Si l’on parle des contenus diffusés dans les réseaux, ce que les internautes publient, différents critères peuvent alors être mis en valeur : la vie privée, la vérité, le respect d’autrui…

Je ne me risquerai pas à prendre position sur la notion de vie privée ! Jean-Marc Manach et ses articles sur les vieux cons et jeunes cons a fait cela bien mieux que moi ! De plus, chaque personne à sa propre notion de vie privée.
La vérité et apprendre à assumer ses propos est un autre aspect qui demanderait plus de place.
Le respect d’autrui, le respect des lois françaises ou belges… de nouveau rappelle l’importance de l’éducation à l’usage de ces réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui différencie la communication virtuelle au contact humain ?

Si je veux faire de la provocation, je dirai le toucher, le goût et l’odeur ! En effet, désormais, ces outils permettent de voir et d’entendre la personne au besoin !

D’ailleurs, je ne pense pas qu’il faille les opposer… Ils sont complémentaires. La question ne date d’ailleurs pas de la communication virtuelle mais s’appliquait déjà à l’époque du téléphone (qui est pire de ce point de vue car on ne voyait pas la personne à l’époque).

L’une des grosses différences de mon point de vue est ailleurs, dans la synchronicité de l’échange. Nous échangeons toujours en face à face, en direct dans la communication IRL (In Real Life) donc en mode synchrone. Par contre, les outils de communication virtuelle permettent à la fois la communication synchrone mais aussi asynchrone (on ne lit pas, on n’écoute pas, on ne voit pas la personne à l’instant où elle communique !), en mélangeant parfois les 2 systèmes.
La réception et donc l’interprétation d’un message en mode asynchrone est différente de son opposée ! Le risque de « déformation » du message est donc bien présent.

Qui utilisent le plus souvent les réseaux sociaux et pourquoi ?

Selon les statistiques que l’on peut voir, les jeunes et le 3e âge sont de gros utilisateurs semble t-il ! L’un des avantages des réseaux sociaux n’est-il pas entre autres qu’ils permettent aux petits enfants de garder le contact avec leurs grand parents 😉

Comment sont-ils utilisés et qu’apportent-ils ?

La question est trop vague pour y répondre… de manière précise ! Je me répète par rapport à une question précédent, mais on peut dire : «chacun en fait ce qu’il en veut !»

Les nouvelles technologies favorisent-elles le lien social ? Ou au contraire le fait-elle disparaître ?

Curieusement et à l’inverse de la crainte que j’avais moi-même à l’arrivée du web social, les réseaux sociaux favorisent le lien social. Des études ont montré que les plus gros utilisateurs de réseaux sociaux possédaient une vie sociale beaucoup plus riche et intense que ceux qui ne les utilisaient pas !

Que pensez-vous de la prévention ? Y en a-t-il assez ? Est-elle assez parentale ?

Le terme prévention pour moi évoque la cybercriminalité… je préfère de loin parler d’éducation !
On éduque bien les jeunes à traverser une rue, alors pourquoi ne pas leur apprendre à suivre le chemin des autoroutes de l’information ?

C’est à la fois, je pense, le rôle des parents (qui doivent au passage aussi donner le bon exemple, réagir dans l’éducation pour l’avenir de leurs enfants et non en fonction de la projection de leurs craintes, etc) mais aussi du monde éducatif dans son ensemble et même au delà, de tout personnel en contact avec des jeunes ! Pour aller plus loin sur cette question, j’ai écrit dangers dans les réseaux sociaux ? oui, mais pas où on pense ! 

Trouvez-vous que les réseaux sociaux sont une démocratisation de la vie privée ?

Si l’on prend l’acception démocratisation comme l’action de mettre un bien à la portée de toutes les classes de la société et si l’on considère la vie privée comme un bien, je dirai oui, en partie. Je connais très peu de personnes, voir aucune qui expose complètement sa vie privée réelle sur les réseaux !

Qui est l’auteur du tout premier réseau social ?

Si l’expérience du petit monde date de 1967 et la théorie de la force des liens faibles de 1973 qui sont les bases des réseaux sociaux, je serai assez d’accord pour faire remonter l’origine des réseaux sociaux à Compuserve comme l’indique cette infographie sur L’histoire des réseaux sociaux de 1969 à nos jours. Pour l’anecdote, j’ai commencé aussi sur Compuserve au début des années 90 😉

l'histoire des réseaux sociaux et médias sociaux

Explore more infographics like this one on the web’s largest information design community – Visually.

 

En 1990, lors de l’arrivée d’Internet, pouviez-vous penser que de tels exploits sociaux pouvaient se produire ? Et maintenant, pensez-vous que les réseaux sociaux vont aller encore plus loin ?

Évidemment, non. Au début des années 90, je n’aurais pas imaginé cette évolution d’Internet ! Même au passage du siècle, il était difficile de prévoir l’émergence des médias sociaux, même si je pouvais entrevoir des évolutions de la société par l’intégration des possibilités offertes par Internet !
Pour la seconde partie de la question, je dirais que pour moi, les réseaux sociaux sont déjà morts ! Ils sont devenus des outils standards (qu’ils soient ou non adoptés par tous ne l’empêche pas) qui sont désormais intégrés dans d’autres outils en parti ou complètement ! Je pense à des outils de web temps réel comme Twitter ou Snapchat, à la géolocalisation, au picture marketing avec Pinterest ou Instagram…
De plus, ce que nous avons du mal à imaginer pour l’instant, c’est le passage du web (de l’ordinateur pour simplifier) aux outils mobiles : smartphones, tablettes… exclusivement accompagnés de nouveaux usages, de nouveaux outils qui nous sont inconnus à ce jour et mon grand dada depuis plusieurs années qu’est ce que sera un écran demain ? Le miroir dans lequel on se regarde le matin, la vitre d’une maison (la vitre arrière d’une voiture peut déjà être un écran) sans oublier de parler de l’internet des objets ! Vous imaginez avoir pour ami dans Facebook votre réfrigérateur ?

Laisser un commentaire