Pour des blog généralistes ou des blogs de spécialistes ?

La lecture du billet de Christophe : Mais à quoi sert Outils Froids 2 ? Ou les questions qu’on se pose après 4 ans de blogging ne pouvait pas me laisser de marbre… d’autant plus qu’il y rappelle son intervention lors de notre première table ronde dans l’histoire de Blog en Nord… en septembre 2005 !

Pour ma part, j’ai débuté ce blog en septembre 2004, soit une grosse année après Christophe. À l’époque, peu de blogs concernait les sciences de l’information. Mais, ce qui est vrai pour ce domaine l’était également dans d’autres secteurs : le référencement, la typographie, l’image, l’enseignement… Depuis, une multitude de blogs sont apparus.

Christophe se pose une question à laquelle j’ai déjà réagi dans le passé : faut-il faire des blogs spécialisés ou généralistes ? Et je suis sur la même longueur d’onde que lui… gardons nos blogs généralistes (pas de « stupidité » Christophe !).

Nos blogs évoluent sur les thématiques abordées au fil du temps contrairement à d’autres… Qui parlait des TPE en 2004 dans les blogs ? C’est devenu une rubrique des zed… Par contre, depuis combien de temps, n’ais je pas parlé des ebooks ? Pourquoi cette évolution ? Étant donné que les domaines concernés ne cadrent plus avec nos activités, nous jugeons que toutes nouvelles informations ne serait qu’une illustration de ce que nous avons dit dans le passé, parce qu’il y a pléthore de sites ou de blogs consacrés au domaine et que nous n’apportons rien de neuf…

Pour moi aussi, les Zed me sert y compris pour Ed Productions (voir le billet blogs et entreprises) à me poser des questions, à partager de l’information, à confronter mes idées et à m’assurer une certaine réputation numérique 😉 et comme je l’ai déjà écrit, je ne veux pas être mis dans une case, être étiquette, labélisé… Je revendique mon éclectisme. Je ne suis toujours pas d’accord avec Jean-Marc Hardy (l’occasion d’une nouvelle rencontre :-)) lorsqu’il écrivait «sur un blog professionnel, nous vous conseillons de maintenir cette ligne éditoriale. Quitte à créer plusieurs blogs distincts couvrant différentes matières auxquelles vous vous intéressez.» À la lecture de ma réponse de l’époque, en mai 2006, je m’aperçois que je ne change pas de points de vue sur mon blog… :

même si je pense que les blogs sont morts 🙂

C’est d’ailleurs curieux ce procès des blogs à tendance généraliste… Si l’on effectue un parallèle entre la presse papier et les blogs (Je n’ai pas écrit que les bloggers sont des journalistes), j’ai l’impression que la presse spécialisée cohabite avec la PQR (Pressse Quotidienne Régionale), les journaux d’informations généralistes, les quotidiens nationaux, les hebdos… Pourquoi n’en serait-il pas de même dans les blogs…

Et pourtant, une fois encore, on se pose régulièrement des questions après quelques années de vie dans la blogosphère. À quoi sert notre blog ? Pourquoi blogue-t-on ? Choississons nous les bonnes directions ? Pour qui écrivons-nous ? Qu’est ce qu’un billet intéressant ? Comment nous positionner par rapport aux nouveaux médias et aux sites spécialisé ou non de tout ordre (blogs y compris) qui apparaissent ? Comment nous situer par rapport au web 2.0 ? etc. Une multitude de question se pose chaque jour (euh, je crois que j’exagère, de temps à autre seulement), parfois même des questions de responsabilité.

Je prends trois exemples simples. Les trackback en 2004 fonctionnait encore très bien. Ils n’étaient pas spammés comme aujourd’hui. Ce système de liens permettaient une relation privilégiée entre bloggers. Aujourd’hui, ils sont quasiment disparus alors comment conserver ce lien aujourd’hui.
Autre exemple, en 2004, lorsque je débutais ce blog, personne sur la toile ne me connaissait. Maintenant, chaque jour je reçois des mails « d’informations » destinés à être repris sur le blog… ou l’on me demande même de vive voix d’écrire quelque chose ! Et pourtant, je ne suis pas si célèbre que cela (ou alors, je feins de ne pas l’être).
Enfin, prenons un secteur, celui des bibliothécaires et documentalistes. Dans un premier temps, je devais m’y intéresser car j’interviens dans une UFR (IDIST) spécialisée dans le domaine… À mes débuts, les blogs dans ce secteur devait se compter sur les doigts d’une main… Combien sont-ils aujourd’hui ? Je suis abonné à leur fils RSS… Et qu’est-ce que je peux apporter «fréquemment» que le communauté mentionné ne connaît pas déjà sinon des informations complémentaires de façon très ponctuelle ?

L’évocation de la table ronde sur l’usage des blogs dans le monde de la documentation qui réunissait Christophe Deschamps, Olivier Ertzscheid, Bruno Richardot et Willy Tenailleau… a fait germer une idée… Et si deux ans plus tard, on reprenait les mêmes avec l’apport de quelques autres participants de la table ronde l’entreprise et l’information dans les blogs : Thierry Klein et Arnaud Meunier, avec pour thème : l’évolution des blogs en deux ans et quel avenir pour les blogs et Internet. Je lance l’invitation… pour la 10e table-ronde de Blog en Nord.

5 comments for “Pour des blog généralistes ou des blogs de spécialistes ?

  1. 15 juin 2007 at 1 h 10 min

    Pour ma part, en tant que lecteur, j’apprécie une certaine spécialisation, ce qui n’exclut pas une évolutivité dans le propos et des "hors sujets" occasionnels. Le rapport signal bruit est ainsi plus élevé. Si je regarde mon agrégateur, l’essentiel de mes fils sont plutôt spécialisés.

  2. 16 juin 2007 at 17 h 00 min

    Pourquoi faudrait-il absolument répondre à la question qui fait le titre de ce billet en choisissant un des deux camps? Cela dépend de ce qu’on cherche en bloguant (comme auteur ET comme lecteur), me semble-t-il. Et de sa personnalité.
    Eric me laisse l’impression d’en avoir une du genre: "qui m’aime me suive". Il écrit en fonction de ses centres d’intérêt, qui évoluent. Très bien. L’approche serait peut-être risquée s’il bloguait uniquement pour accroître et fidéliser un large public, car à sauter trop rapidement d’un sujet à l’autre, on peut se retrouver en situation de perdre plus rapidement des lecteurs "fidèles" que d’en gagner de nouveaux. Mais cela n’a pas l’air d’être sa première préoccupation. Son blog me semble être pour lui un outil de développement personnel et de dialogue aussi bien, si pas plus, que de développement d’une activité professionnelle. S’il se reconnaît un peu dans ce portrait, son blog est bon, de mon point de vue de lecteur. Si je me trompe sur ses intentions, c’est qu’il aura échoué à imprimer dans mon esprit l’image qu’il souhaite donner de lui. Et si nous sommes nombreux à nous tromper ainsi, il devrait sans doute réfléchir à remettre son blog en ligne avec ses aspirations.
    Bref, généraliste ou spécialiste, ce n’est à mon avis pas la question. Ce qui compte, c’est de trouver les lecteurs que l’on recherche. Et m’est avis qu’ils sont de tous types, dans la blogosphère.
    Alors, généraliste ou spécialiste, peu importe. Ce qui compte, c’est que le(s) blog(s) qu’on publie nous aide(nt) à atteindre les objectifs que nous poursuivons. Même si ce n’est que le fun…

  3. 17 juin 2007 at 17 h 20 min

    «Qui m’aime me suive» me convient très bien Charles… et je me reconnais dans le portrait… conclusion, ce blog est bon :-))

    Effectivement, comme je l’ai dit dans le passé, je n’écris pas de la même manière dans un blog thématique ou « à plusieurs », mais ici, je suis chez moi et je fais ce que je veux, na 😉

    Par contre, bloguait uniquement pour accroître et fidéliser un large public me laisse toujours septique… (cf. ma position sur les communautés et les blogs). Accroître et fidéliser un large public veut dire également écrire pour ce public et le décider dès la création du blog. Avec un peu d’expérience on peut brosser dans le sens du poil, ce qui bien sûr augmente le lectorat (et les recettes publicitaires). Je dois bien l’avouer à la création de ce blog, les zed, je ne m’attendais certainement pas à avoir quelques années plus tard autant de lecteurs et n’avais pas de public précis visé… Je sais, je suis naïf. J’ai eu le même soucis avec le site ed productions. J’ai été surpris la première fois que j’ai reçu un message… Comment, mon «petit site» avait attiré l’attention de quelqu’un !

    Je concluerai sur le lectorat fidèle. Comment mesurer d’ailleurs cette fidélité ? Par les fils RSS ? Par les statistiques de visites en regardant le nombre de nouveaux par rapport à nombre de visiteurs ? Je ne suis pas du genre à prévenir toute la famille, les amis que j’ai mis en ligne un blog et qu’ils doivent le consulter. Non, ce n’est pas le genre de la maison. Je pense également que la génération zapping n’est pas loin et que nous zappons effectivement de manière régulière d’un site à l’autre. Posséder un gros lectorat fidèle fait partie du phantasme de certains bloggers qui possèdent ainsi leur cour on le fait également trop croire au nouveaux bloggers. Non, le conseil que je donnerai, qui rejoint la conclusion de Charles, faites vous plaisir avant tout !

  4. 23 juillet 2007 at 14 h 32 min

    Virage des blogs vers le déclin ?

    Toujours en état de veille par mes différentes fonctions vis-à-vis des blogs, du monde des blogs et de la blogosphère, je remarque de nombreux signaux bien différents de ceux de la vague d’arrêt des blogs, il y a quelques années, car les blogs avaient changé de……

Laisser un commentaire