Parce qu'un Master ne s'obtient pas seul

Je reprends la « devise » du forum des Masters 1 ICD (Information, communication, Documentation) qui permet de postuler aux master spécialité RSIC (Recherches en Sciences de l’Information et de la Communication) et aux masters spécialité SID (Sciences de l’Information et du Document) comme titre de ce billet car cela me semble vrai et j’en profite pour vous faire un rapide tour d’horizon de mes activités dans le cadre des enseignements que je donne à l’IDIST (Information, Documentation, Information scientifique et technique) cette année.

Mon quota d’heure a augmenté en Master 1 professionnel (au détriment entre autres des Licences 3). Généralement, je ne vous parle pas trop de mes activités dans ce niveau d’enseignement, mais cette année, j’ai l’ensemble des étudiants pour deux EC (European Credit ; deux cours en fait). Petit gag, dans le guide des études, je suis mentionné comme Professeur Associé à Temps Plein (à la place de plein devrait se trouver Partiel…).
Mais c’est l’une de ces EC qui fera régulièrement l’actualité pendant ce premier semestre. En effet, je vous livre la description qui en est donné : «Découverte de ce qui se cache sous le terme générique de site Internet : sites en html, XML, en flash, en Php-MySql, sous forme de blog, de CMS, de Wiki, de forums, etc. et quelques notions fondamentales de la création de sites : accessibilité, web sémantique…». Donc, je diffuserai les présentations réalisées par les étudiants (brutes d’utilisation, sans correction) dont voici les grands thèmes :

Je devrais diffuser en général, deux présentations… L’ensemble des étudiants est réparti en deux groupes 🙂 Donc, ce billet sera mis régulièrement à jour jusqu’en décembre en direction d’autres billets afin que vous puissiez vous aussi compléter, analyser et commenter ces productions. J’espère pouvoir mettre en place également des sessions de rapid elearning au sein de ce projet.
Tiens, personne n’a choisit les blogs… Ils m’ont laisser faire l’exposé. On se demande pourquoi ?

Passons au plus grand, les masters 2 IDEMM… Là, rien n’a changé. Enfin, si.

Et pour commencer, une excellente nouvelle pour laquelle je suis ravi… Vous connaissez mon admiration (je ne suis pas le seul sous le charme) pour l’un des papes du rapid elearning, qui a pour cheval de bataille actuel le web 2.0 ? Et bien, oui. Adrien Ferro, en personne donnera des cours aux étudiants d’IDEMM cette année. Je pense qu’ils vont faire des envieux 😉 Merci Adrien d’avoir accepté (au passage, merci pour les compliments sur ce blog dans la lettre Noventura).

Autre nouveauté cette année, ce n’est pas un projet d’année commun, mais plusieurs projets qui devrait voir le jour. Un projet devrait être consacré au référencement. Ce projet fait suite à la conférence organisée en début d’année universitaire par Blog en Nord dont Ed Productions est partenaire. De plus, comme nous le remarquions avec les différents participants hors conférences, aucune école n’est spécialisé en référencement actuellement. Les IDEMM fournissent déjà des référenceurs car justement leur formation qui associe technique et rédaction correspond parfaitement au profil du référencement.
Un autre projet devrait tourner autour de la cartographie et le dernier projet serait plus axés sur les métiers de la médiatisation multimédia… Sans oublier le rapid elearning qui ne sera plus projet d’année mais qui resterait intégré dans l’un des cours.

Mise à jour le 3 nov. : Mise en ligne des exposés sur les Wikis, listes de diffusion, groupes de news et forums
Mise à jour le 8 nov. : Mise en ligne des exposés sur le html, XML, XHtml ; Php-MySQL et de celui sur les CMS et SPIP
Mise à jour le 15 nov. : Mise en ligne de l’exposé sur Flash
Mise à jour le 17 nov. : Mise en ligne vers les exposés sur JavaScript, Ajax et le web 2.0
Mise à jour le 24 nov. : Mise en ligne vers les exposés sur le Pdf, le web sémantique et l’accessibilité

0 comments for “Parce qu'un Master ne s'obtient pas seul

  1. 22 octobre 2006 at 0 h 46 min

    Coucou Eric,

    comme d’hab, tu exagères mes capacités et mes qualités.

    Il est vrai que je me pose beaucoup de question sur les web à vocation sociale et ses applications en gestion de la professionnalisation (tiens, scoop entendu par Monique Benaily : les responsables de formation dans les entreprises commencent à se penser et déclarer "responsables de la professionnalisation", en explicitant ainis le fait qu’il n’y a pas que la formation qui professionnalise. Ce n’est jamais trop tard pour s’en rendre compte).

    Ce qui m’intéresse est de voir comment tout un arsenal d’outils peut rendre comptes de pratiques qui elles même rendent comptes d’une vision (de la compétences, du travail, de la profesionnalisation, de la formation, de la société…)

    Je n’ai pas encore trouvé l’intitulé des 16 heures, mais ça va venir.

    J’opte pour une lecture du phénomène qui convoque la philosophie, la sociopsychologie, la technologie et l’économie (j’avais abordé cette façon plurielle de voir les choses lors de ma conférence à Caen en mars 2006).

    Les apprenant travailleront également à la réalisation d’un vrai wiki qui restera ouvert par la suite. Un wiki sur… la gestion des compétences et la formation professionnelle, dont l’adresse est là :
    http://www.novantura.com/wiki
    😉

    Ps : que penses tu de mon idée de passer sur Joomla en tant que CMS du master ?

  2. 22 octobre 2006 at 22 h 54 min

    Adrien, je n’exagère pas sur tes capacités et tes qualités, la meilleure preuve ? A l’annonce de ce billet, j’ai reçu en privé un commentaire d’une étudiante de l’année dernière dont je tairais le nom même sous la torture (cela c’est pour la rassurer) dont voici un extrait :«Sinon, j’ai vu que les IDEMM aurait des cours avec Adrien Ferro. Ils en ont de la chance !
    Vous pourriez pas faire une démo Speechi Live de ses cours ? 😉 » Cela ne te tente pas de faire tes cours en Rapid elearning ? Speechi est dispo à la fac…

    J’ai pris bonne note de l’adresse du Wiki 🙂 En tant que co-responsable d’année, je vais devoir suivre cela de près 😉

    Concernant, le CMS, j’avais plutôt pensé DRUPAL… (j’ai un faible pour Drupal en ce moment) mais Joomla, pourquoi pas !

  3. 22 octobre 2006 at 23 h 20 min

    Bah Eric, face à cette preuve dont tu ne me donnera pas le nom, je m’incline !

    Il faut que je fasse le point avec toi sur les modalités d’utilisation des différents espaces de formations disponibles à Lille 3. Je souhaite en effet utiliser le plus possibles des méthodes actives et de coproduction de savoir en groupe.

    Il y aura bien sûr quelques apports théoriques, surtout au début, à travers un panorama des problèmatiques (je refinalise la présentation faite à Caen à partir de laquelle les apprenants devrons problèmatiser et réussir le micro-projet de développement du wiki). Pas de problème pour que mes quelques apports théoriques soient diffusée via Speechi Live.

    C’est comme tu veux pour le CMS. Dupral à l’air d’être une plate-forme plus collaborative et donc plus adaptée pour la dynamique de suivi de la formation, mais le fait qu’il n’y ait pas une importante communauté française derrière me laisse dubitatif quand à sa diffusion.

    Perso, je pense qu’il est mieux que les apprenants se fassent la main sur une plate-forme plus polyvalente et bien représentée en France, pour qu’ensuite puissent se vendre plus facilement avec leur cv ("Oui, je sais utiliser Joomla, je sais l’administrer, tout à fait ! Elle est parfaite pour votre communication interne et externe Monsieur le directeur") 😉

Laisser un commentaire