menaces par ci, menaces par là ou on ne peut pas publier ce que l'on veut

Le 29 mars (voir le billet Interprétation du droit d’auteur) la boîte à image recevait lettre recommandée envoyée par une agence photographique pour des droits d’auteurs impayés.

Stéphane a reçu le jeudi 30 mars un courrier de Six Apart signé de la main de Loic Le Meur et faisant référence à une « notification et sommation valant mise en demeure » de l’avocat d’une société que Stéphane avait mentionnait dans deux billets et qui accuse le blog Emarketing de « propos diffamatoires et injurieux répétés » et qui souligne que ce blog a pour objet de « dénigrer systématiquement la Société, ses personnels, ses dirigeants, avec comme intention affichée de nuire commercialement. Je ne pense pas en effet que les billets posent problèmes mais les commentaires oui…

Ce problème de commentaires où les internautes s’épanchent, pensent trouver enfin un endroit pour prévenir les autres des problèmes, des soucis, des sollicitations bizzares,… je continus à y avoir affaire suite à mon expérience raconté dans Réception d’une mise en demeure par un avocat pour ce blog.

Je trouve ces procédés couverts par la loi profondement injustes. C’est l’éternel problème du pot de terre contre le pot de fer. Où pouvons nous trouver la solution pour simplement informer des problèmes que nous rencontrons sans obligatoirement en passer par un tribunal ? Comment voulez vous attaquez en justice une société dont vous savez très bien que si vous le faite elle se mettra en liquidation ? Comment dire aux « autres » les problèmes que vous avez rencontrés ? Comment faire savoir qu’un problème existe avec telle société et savoir que nous ne sommes pas seul ? Comment exprimer simplement un mécontentement collectif auprès d’une entreprise ? Bientôt, si nous continuons comme cela lorsque vous signerez une pétition contre, on pourra vous attaquer pour propos diffamatoires envers telle entreprise.

Depuis mon problème de mise en demeure je n’ai pas osé déconseiller par exemple un hôtel que je fréquente et qui a changé de propriétaire. Pourtant, c’est devenu un hôtel-restaurant minable… et je ne peux pas le citer ! Pourtant, c’est un fait. Plusieurs plaintes sont déposés au Syndicat d’Initiative de la ville concernant cet hôtel et des touristes qui souhaiteraient se renseigner sur Internet serait certainement ravi d’apprendre ces informations alors que l’on peut trouver des critiques élogieuses sur l’établissement ancienne version !

Donc, tout est mieux dans le meilleurs des mondes. Tout le monde est beau et gentil.

Ce qui me surprend également dans le cas de Stéphane, c’est la position de Loic Le Meur… N’a-t-il pas écrit dans son livre Blogs pour les pros : »L’union des clients bloggeurs fait leur force« . Ne raconte t-il pas sa propore aventure concernant un restaurant parisien au cadre magnifique mais aux plats et services décevant (les jugements sont issus d’appréciation d’internautes)… Comment Loic Le Meur assume t-il cette double position de redresseur de tort d’un côté et de pousse au crime de l’autre ?

Mise à jour 1er avril : Un petit blog sur le e-commerce analyse la procédure et le comportement de l’hébergeur (Loïc Le Meur).

0 comments for “menaces par ci, menaces par là ou on ne peut pas publier ce que l'on veut

  1. Claude LaFrenière
    18 avril 2006 at 17 h 29 min

    Salut 🙂

    J’ en apprend une bonne!

    En plus de la Boîte à Images qui reçoit de menaces [Alain Korkos a reçu des appuis et va se défendre…] le Loïc LeMeur, Directeur Général Typepad Europe, le Perroquet du Ouaibe,
    utiliserait lui aussi ces procédés d’intimidations dignes des AmeriGUNs et de leurs avocats véreux?

    (Aux U.S.A. c’est une spécialité nationale: attaquer les gens en justice pour un oui
    ou pour un nom et récolter des dollars. Avocats payés par commissions…)

    On aura tout vu !

    J’avais viré son blog de ma liste depuis longtemps tant j’en avais ras le pompon
    de sa grande gueule de marchand de bretelles dans un club de nudistes mais là
    c’est le bouquet !

    Vous semblez surpris de la double position du LeMeur: et bien moi pas vraiment…

    Les dithyrambes de ce type à propos des blogs et de toutes les merveilles
    qu’elles sont censées apporter aux blogueurs, n’est-ce pas simplement
    le discours bien ficelé (et assomant) d’un représentant de commerce?

    C’est pas la liberté d’expression qui est truc du LeMeur
    c’est la mise en marché des bidules TypePad …

    Est-ce que je trompe?

    Qui vivra verra…

    😀

Laisser un commentaire