les blogs sont morts, vive les blogs

En effet, j’ai réagi car lors de « l’atelier » évoqué dans l’article concerné, les poncifs habituels sur les blogs, ceux d’il y a quelques années étaient repris… Le plus exaspérant est peut-être : «un blog se crée toutes les 4 secondes dans le monde». Mais, celui de dire que tout le monde peut posséder son blog n’énerve depuis longtemps. J’aurais souhaité lancé le débat sur la notion de communauté par rapport aux blogs, et aussi de l’avenir du blog (n’est-il pas déjà dépassé d’ors et déjà ?), etc. Bref, j’aurais aimé entendre un autre discours que celui pré-formaté (à quelque exception près).

La mort des blogs

Commençons par ce sacro-saint :«un blog se crée toutes les 4 seconde», auquel je ne peux m’empêcher de répondre «et un meurt toute les 4,5 secondes» (je n’ai pas de chiffres sur le sujet, mais qui en possèdent ?). Arrêtons de répondre au discours marchand de certains qui fait croire que toute la population connaît les blogs, possède un blog…
Au passage, je remets régulièrement en doute les études diverses et variées qui tendraient à prouver que les blogs ne sont pas si connus que l’on veut bien le dire. On peut connaître le mot blog (et encore même l’existence de ce mot est inconnue à certaines personnes, j’en ai encore eu la preuve, il y a deux jours, avec un «qu’est ce que c’est qu’un blog ?»), mais connaître l’existence du mot ne permet pas de dire que l’on sait ce que c’est…
D’ailleurs, j’y reviendrai, mais il faudrait peut-être que l’on redéfinisse ce terme de blog, qui devient comme le web 2.0 un peu fourre-tout (d’ailleurs, c’est l’une des applications principales du web 2.0 aujourd’hui si j’ai bien tout compris).

Stéphane Nau répond qu’il «ne sait pas combien (de blogs) meurent, mais ceux qui meurent sont ceux dont le contenu n’est pas pertinent et spécifique, ou que l’énergie et la volonté du blogueur s’érodent. C’est naturel, il ne restera que les meilleurs !» C’est évident que je m’oppose à cette théorie. Vous ne connaissez pas des blogs dont le contenu n’est pas pertinent ni spécifique qui continuent de vivre ? Que l’énergie et la volonté du blogueur s’érodent me paraît naturelle…

Si j’en crois le blog de Stéphane Nau, son blog a une année d’existence… Il ne semble pas être seul à y écrire… Nous verrons si, dans 2 ou 3 ans, il tiendra toujours le même discours… Dans le blog, avant tout, il y a la notion d’avoir envie d’écrire… Nous n’avons pas toujours cette envie, sauf L2M semble-il (Mais là, j’ai plus l’impression que c’est son travail. Il ne peut pas faire autrement). De plus, une fois passée la période d’euphorie initiale on se pose quasiment tous la question : «Pourquoi blogge-t-on ?».

Aussi lorsqu’il est dit :«il ne restera que les meilleurs !» je trouve un certain manque de respect pour ceux qui possédaient d’excellents blogs par le passé et qui ont cessé d’écrire. Certains ont arrêté car les blogs sont chronophages, d’autres car l’outil ne leur convenait plus ou parce que la blogosphère, ou ce qui en était faite, se modifiait vers quelque chose qu’ils ne souhaitaient pas, pour des raisons d’ordre personnel ou privé… De la à dire qu’il ne reste que les meilleurs. J’en doute.

Je dois avouer que dans mon agrégateur traîne encore certaines adresses de blog depuis longtemps arrêté d’être mis à jour par leurs auteurs mais toujours d’actualité. Par contre, je continue de trouver certains mauvais blogs où les auteurs persistent et signent (comme les miens 😉 mais cela ne me gêne pas plus que cela, car ils doivent trouver leur public (j’n’ai pas dit communauté).

Alors, pourquoi avoir un blog d’entreprise ou professionnel ?

Je n’aborderai pas le sujet du blog en communication interne, même si j’émets des doutes sur son efficacité. Combien de blogs internes sont lancés, pour être animés seulement pas les instigateurs du projet. Et que l’on ne me dise pas que c’est parce que l’organisation était mal foutue… J’ai des exemples avec des organisations différentes.

Pourquoi un blog alors ?

  • Avant tout par narcissisme… On aime bien se regarder le nombril. Dire, c’est moi qui l’ai écrit… Y compris dans la blogosphère 😉
  • Puis, si l’on prend mon cas par exemple (autant parler de ce que l’on connaît le mieux), pour utiliser une partie de la veille que j’effectue régulièrement dans mes domaines de prédilections (malheureusement pour moi ils sont nombreux). Un jour dans un forum de discussions entre indépendants, Rézoting si ma mémoire est bonne, quelqu’un posait la question de savoir comment il pouvait vendre sa veille personnelle… La réponse pour moi est par le blog.
  • Autre aspect lié à cette veille pour mes activités au sein d’Ed Productions, Ed Formations et Lille aux formations, je donne des cours à l’université et j’ai l’habitude de faire un peu de prospective avec les étudiants… Prospective issue de cette veille dont je viens de parler… Aussi, le blog est pour eux un moyen de connaître mes positions et la source de mes informations sur un sujet… Je me dis également que si ces informations peuvent intéresser le public donc des prospects qui découvrent peut-être ainsi l’existence d’Ed Formations par exemple. D’ailleurs, j’utilise les billets concernant les outils dans le monde de la formation en entreprise et pour les étudiants.
  • La possibilité d’apporter une touche de « sentiment humain » dans un site m’allait bien également.
  • J’avais de nouveau envie d’écrire en collaborant avec un journal par exemple. Le blog, c’est mieux. J’écris quand j’ai envie et sur ce que j’ai envie. Je peux être provocateur à souhait, digne, humble selon mon humeur…
  • Je dois avouer aussi que la contrainte de devoir réaliser une newsletter ou gérer une mailing liste ne me convenait pas, le blog pouvait avantageusement les remplacer. En plus, je pense que le public est plus large et que la diffusion est automatisée sans intervention particulière. De plus, on retrouve une notion de push et de pull qui me plait bien 😉
  • Le coût réduit de la « communication » par le blog par rapport à d’autres supports…
  • Au fur et à mesure de l’existence de ce blog, j’ai pu mesurer l’influence des blogs sur les moteurs de recherche… Donc, je me suis dit, pourquoi ne pas diffuser des informations destinées à aider si cela peut fonctionner au référencement de mes sites. Je connais même des agences web qui possèdent un blog pour ce but 🙂 et d’ailleurs, lorsque j’ai copié le lien vers le site de Stéphane Nau, j’ai eu la surprise de voir dans l’adresse le nom de Loïc Le Meur apparaître 🙂 Simple erreur de saisie comme cela arrive fréquemment dans Dotclear qui retient le premier titre inscrit ou volonté de se faire référencé sur le nom de Loïc Le Meur ? Je pense que ce souci de référencement est la raison majeure, caché par un autre discours, de la présence des entreprises dans le monde des blogs.
  • Autre facteur que je n’avais pas pris en compte au lancement du blog, qui je le rappelle est accolé au site, les possibilités marketing d’un tel outil. Les demandes des prospects qui se disent :«Tiens, Eric Delcroix est spécialisé dans tel domaine, il fait tel type de formations, donc, il peut certainement répondre à ma demande». Nous avons mis en place certaines formations car la demande existait, elle nous avait été faite. Autre aspect de la question marketing, nous pouvons tester certaines formations, ce qui nous permet d’avoir un retour direct sur l’intérêt de poursuivre ou non dans une direction…
  • Comme je dirige plusieurs blogs, cela devient aussi un outil pour des essais divers et variés en grandeur nature. Ce qui est normalement un investissement à fonds perdus devient ici un moyen de prospection, de prospective, etc.
  • J’ai fait le choix du blog (je parle des zed) qui cumule à la fois la fonction de blog personnel et de blog de l’entreprise… ce qui me permet également de m’exprimer à titre privé sur d’autres sujets que je n’aborderai pas dans le cadre de mes activités professionnelles… Bien sûr, cela m’enlève une partie de lecteurs car je ne suis pas un site spécialisé, comme il est conseillé de le faire d’ordinaire. Les zed est pluridisciplinaire, comme je pense l’être moi-même et comme le monde dans sa globalité.
  • Jusqu’à peu, les liens s’accumulaient en billets non diffusés ce qui me permettait de posséder un ensemble de ressources toujours à disposition avec des compléments de texte ou d’autres liens que ne permettent pas généralement les sites du genre Delicious. Mon blog me sert également d’aide-mémoire… par certains billets.
  • Allez, j’vais même oser de la psycho à quatre sous… En indépendant, nous sommes souvent seul. Aussi, le besoin de parler avec d’autres personnes que celles de notre entourage, de se libérer de certains poids n’est-il pas rempli par le blog. De plus, il est plus facile de parler face à un écran que devant une personne en face.

En fait, on s’aperçoit qu’un décalage existe entre ce que je pensais vouloir faire de ce blog, ce que j’en imaginais, et ce qu’il est devenu.
Il pourrait y avoir encore de nombreuses réponses aux pourquoi on blogue en entreprise… Mais, j’arrête là pour ma part, vous pouvez en ajouter en commentaires.
D’autres raisons existent par exemples dans le cadre de l’éducation ou des bibliothèques (ou centres de formation) qui peuvent expliquer l’usage des blogs dans les autres milieux… mais c’est un autre débat.

Pour bloguer, y’a ka…

Je rejoins les positions d’Arno qui s’exprime en réaction aux commentaires de Stéphane Nau… «Il ne faut pas simplement « aimer écrire » pour tenir un blog… …Techniquement, la création d’un blog est simple. C’est autre chose, concernant le contenu.
De plus, un blog n’est qu’un outil d’expression et non un véritable support de communication. les commentaires ne sont qu’un artefact pour ceux qui laissent croire que le collaboratif va tout chambouller.
Combien de lecteurs ont lu cet article ? Combien ont laissé un commentaire ? Et parmi les auteurs de commentaires, combien sont eux-mêmes bloggeurs ?
»

Je retrouve dans cet extrait un ensemble de notions que j’ai moi-même développé dans le passé… comme : Le blog est un outil ou un Un billet intéressant ?.

La relation de la plupart des bloggers est ambiguë vis-à-vis de la popularité de leur blog, face aux statistiques, au nombre de visiteurs, de commentaires et à la qualité de ceux-ci. Mais c’est peut-être le prix à payer pour certains de parler en public, mais sans public vraiment identifié, de parler pour soi en espérant que les autres écoutent.

Les blogs, des communautés ?

Je n’arrête pas de marteler (vous vous en rendez compte si vous lisez les articles annexes) que la notion de communauté n’existe pas concernant les blogs, web 2.0 ou pas.

Prenons un cas concret. Ce blog… Selon vous combien de personnes forment la communauté de ce blog ? Pas d’idée. C’est l’une de vos premières visites… Allez, je vous aide… Environ 1 600 visiteurs unique par jour en septembre, qui tendent progressivement vers 1 900 à 2 000 depuis un mois. Mais restons sobres. 1 600 visiteurs. Pas mal. C’est vrai. Bon alors, allez y. Je vous écoute ? Pardon, combien de personnes pour la communauté de ce blog ? Allez dernier coup de pouce… Une centaine d’abonnés au fil RSS des Zed. Toujours pas d’idée ?

Je n’en sais rien objectivement moi-même. Mais je me fis aux résultats des statistiques… Pourcentage de visiteurs qui reviennent : 2 % ! Deux malheureux pour cent, c’est une communauté pour vous ? Pas pour moi.

Soyons honnêtes. Arrêtons de parler de communauté lorsque plus de 90 % du trafic sur le blog provient des moteurs de recherche. Google en tête. Au passage, vous pensez que la plupart des Googleliens savent ce qu’est un blog ? Non, la plupart d’entre eux lisent l’article sans même se rendre compte que c’est un blog qu’ils visitent…

Prenons, un autre critère qui pourrait fournir l’alibi des communautés : les commentaires ! Je m’étais amusé lors de la rédaction du billet précédent à compter le nombre de billet depuis début décembre sur votre blog (celui de Stéphane Nau). Signalons qu’il publit chaque jour de la semaine (au passage, je ne crois pas contrairement à ce qui a été dit que cela soit nécessaire). Résultat. Pas de commentaires avant le 7 et le 8 (la conférence). Depuis des réactions à un billet suite à un commentaire polémique sur un autre site… sinon, rien.

Normal. Il n’y a rien d’étonnant à cela. Sur les blogs, nous rencontrons les mêmes problèmes que sur les forums ou dans les groupes de discussions, mailings lists et autres. La grande majorité des lecteurs est passive… Une infime minorité ose laisser une trace. Web 2.0 ou pas, la situation n’est pas prête à changer. Elle est profondément humaine.

Pouvons nous dire que suite à la publication de l’article sur lille3 lors des grêves anti-cpe, ce blog est une communauté d’étudiant car par un épiphénomène, 544 commentaires ont été laissé sur le billet ? Que ce site appartient au monde de la petite souris blanche d’origine Allemande car c’est la page la plus visité et que j’ai croisé les doigts pour rester le moins longtemps possible dans les premières pages de Google sur la requête de son nom…

Donc, pas de communauté du côté des commentaires…

Pardon, vous la trouvez où votre fameuse communauté ? parce que les entreprises, les vrais (pas les PME du style Ed Productions) arrivent tardivement sur le marché, qu’il faut leur faire miroité quelque chose qui n’existe pas ?

Le blog est mort, vive le CMS ou l’avenir du blog

Oui, oui, c’est bien moi qui aie écrit [Si l’on avait encore besoin d’une confirmation de l’importance des blogs
|http://les-zed.com/si-lon-avait-encore-besoin-dune-confirmation-de-limportance-des-blogs|fr] voici quelques mois.

Mais les choses évoluent vites, trop vites pensent certains dans le monde de l’Internet. Podcasting et vidéoblogging, ce n’est pas l’avenir des blogs ? ais-je dit également… Donc, où est l’avenir dans tout cela si les blogs sont morts ? Car en effet, le choix de l’entreprise doit déjà se porter ailleur si elle désire être à la pointe. Autant pour elle faire l’impasse sur le blog.

En effet, les blogs atteignent leurs limites, même Microsoft l’a compris avec son système de blogs, tout comme Yahoo. D’ailleurs nous sommes aujourd’hui dans une situation où il est difficile parfois de savoir ce qui est un blog et ce qui n’est pas un blog. Il faudrait pour cela redéfinir ce qu’est un blog concrètement : écrit, audio, vidéo ? un classement de billets au fil du temps ? La présence des commentaires ? L’archivage des données ? La manière d’écrire ? La présence des fils RSS ? La création de moteurs de recherche ou d’annuaires spécifiques blogs ? Que faisons nous des trackbacks dans l’histoire. Ils ne sont plus utilisés pour cause de spam 🙂 Le trackbacks n’était pas l’essence du blog ? Qu’est ce qui vous permet de dire : ce site est un blog ? Vous dites que le successeur du blog doit être un outil qui remplisse la même fonction de communication. Pour moi, cela ne veut pas dire grand chose. Quel sens donner à communication ?

Je connais des sites qui ont l’apparence de blogs mais qui ne sont pas des blogs et des sites qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à un site « standard » en php, seulement ils ont été créés à l’aide d’un outil de blog. Allez-y comprendre quelque chose.

En fait, les blogs en tant que tel vont se fondre dans les sites… Dans quelques années, on ne dira plus :«Tu as un blog» mais on reviendra à l’appellation, tu as un site.

L’avenir est certainement à des solutions CMS comme Joomla ou Drupal (si l’on considère Drupal comme un CMS). Les blogs n’étaient qu’une étape vers ces CMS… Les limites des blogs explosent de cette manière. Plus de limites, donc plus la possibilité de dire : «On ne peut pas créer de site avec un blog».

Autre soucis comment nous positionner par rapport aux sites qui seront de simple agrégateurs de flux RSS, notre position par rapport au droit d’auteur. Et aussi, comment nos lecteurs lirons nos sites. Depuis l’agrégateur (c’est à dire sans venir sur le site pour ainsi dire) ou en continuant de passer par les sites ?

Le développement des technologies liées au téléphone portable ne va pas aider en cela, sans parler de la géolocalisation…

La grande révolution des blogs, plutôt que « la communication » n’est-elle pas la mise en avant de la technologie des fils d’agrégations ? Et que ferons nous demain avec ces fils RSS, ATOM…

Donc, je confirme le Podcasting et vidéoblogging, ce n’est pas l’avenir des blogs ? et de nouveau, nous allons devoir avoir une approche différente, même si le billet continuera d’exister il devra coexister avec d’autres formes d’écritures… des pages fixes, des livres, des forums, voir des chats, des images, des vidéo, des présentations powerpoint en rapid elearning… pour d’autres diffusions. Arrêtons donc de dire que le contenant n’a pas d’influence sur le contenu… Sinon, pourquoi cette liberté de ton, ces styles si différents dans les blogs si la communication est identique quelque soit le support.

Dernier détail, partout, il est recommandé d’écrire des articles courts dans les blogs… Normal, la lecture à l’écran, etc. mais dès que l’on veut aborder un problème qui demande des explications, la longueur pose un problème dans les blogs… et pourtant, j’ai outrepassé la règle de l’article court une nouvelle fois 😉

Un nouvel exemple que si les règles édictées pour les blogs, valables en général, sont connues et maitrisées, c’est un peu comme lors de la composition d’une photo, on peut passer outre. Idem pour le règle de l’orthographe car j’ai entendu dire que dans les blogs nous devions écrire sans faute 🙂 Mais là, je déborde et je profite de ce blog pour faire de la pub pour la prochaine rencontre blog en nord qui aura pour thème l’écriture multimédia (donc, dans les blogs).

Quelques billets que j’ai commis qui peuvent éclairer votre point de vue (Christian, c’est aussi pour toi si tu n’as pas assez d’info dans ce billet 😉 :

Mise à jour le 19 décembre :
Pour relativiser nos propos… un lien vers de Laurent Dupin sur Zdnet suite au soucis de L2M et du web 3… quelques jours plus tard après son passage à Lille… mais qui replace à mon sens bien le blog et le blogger dans son contexte.
Je profite de cette mise à jour, juste pour info, pour indiqué que M. Nau (qui n’a pas laissé encore de commentaire ici, ni sur son blog dans l’article concerné) explique le pourquoi de son blog, peut-être justement en réponse à mes propos… Vous pourrez comparer ici 🙂 Tiens, au passage, voici la partie textuelle de son titre de fichier : je-veux-etre-utile-entreprise-entrepreneur-communication, alors que le titre du billet est : Pourquoi ce blog ?. Euh, c’est bien pour les moteurs de recherche, non ?

0 comments for “les blogs sont morts, vive les blogs

  1. 15 décembre 2006 at 16 h 47 min

    Il y a également un point très énervant dans les études qui paraissent sur les blogs concernant les visites de blogs par les internautes. Combien d’internautes sont tombés sur mon site par hasard, sans savoir que c’était un blog. Il faut faire, comme tu le dis Eric, le tri entre les propos commerciaux et les données concrètes du phénomène qui existe et qui est passionnant.

  2. 15 décembre 2006 at 16 h 48 min

    Eric, je te le redis : Tes billets sont passionnants, mais trop longs 🙂

  3. 16 décembre 2006 at 1 h 19 min

    POurquoi crois tu arnaud que j’ai publié le billet un vendredi ? Parce que le week-end permet la lecture des longs articles 😉
    Au fait, as tu lu le billet de Stéphane Nau ce vendredi ? Était ce une réponse au pourquoi blogger ?

  4. 19 décembre 2006 at 0 h 48 min

    Petite minute de silence pour tous les blogs disparus de leurs belles morts ou lachement abandonnés par leurs créateurs. Longues vies au blog qui ont du contenu interessant comme le tien 😉

  5. 19 décembre 2006 at 20 h 13 min

    vers le déclin de blogs

    Je n’avais pas lu le billet du journal du net, ni les prévisions de L’institut Gartner sur le déclin du blog en 2007 lorsque j’ai rédigé mon billet les blogs sont morts. Mais pour des causes différentes, les mêmes effets ?…

  6. 19 décembre 2006 at 21 h 12 min

    Merci El Gringo… 😉 Flatteur, va…

  7. 3 janvier 2007 at 1 h 20 min

    Pour ma part, l’article n’est pas trop long car bon voir très bon même si je ne partage pas ta conclusion. Je crois toujours dans le blog et dans les communautés car l’une existe et l’autre est un des moyens de vie. Le blog est totalement intégré à nos façon de communiquer et de vivre. En cela, il n’est pas prêt de disparaître. Des naissances et des morts, il y en a tous les jours et l’espèce humaine n’a pas disparue mais par contre elle a évolué. Ce sera la même chose avec les blogues qui proposent une souplesse et des fonctionnalités qui lui permettent d’avoir des facettes très différentes d’utilisation dont celle de coeur communautaire.

    Et c’est bien parce qu’il est une façon de vivre et de communiquer qu’il est un enjeu au sein des entreprises. Le blog est encore là pour longtemps en France. Par contre, nous verrons son succès international dans l’avenir. Est-il capable de se créer des hsitoires nationales comme en France ou aux US. On verra…

    Au plaisir de te relire et sinon, j’ai fait un article suite au tien sur le blog de la communauté des responsables intranets.

  8. 5 janvier 2007 at 0 h 23 min

    Les blogs ne créent pas de communautés

    Après la lecture des différents commentaires sur le blog d’Arnaud, j’me suis dis… Tiens, si j’allais voir le sens du mot communauté. Je n’ai pas suivi les conseils de Pierre-Yves Poulain dont la lecture était conseillée dans le billet de Xavier…

  9. skunk
    12 février 2007 at 21 h 34 min

    Bonjour, cet article est des plus interressant, je suis comme vous le dites si bien: un internaute de passage( pas blogueur) mais pas passif pour autant je penses que les personnes qui veulent parler de communaute n`ont qu`a creer des forums.
    Rendons les communautes aux forums (qui apres tout sont fait pour ca), les moyens de communicatons des entreprises aux sites internets (qui sont reconnaissons le quand meme plus apropries), et le principe de lettre ouverte aux blogs qui sont un moyen d`expression des plus convenable ainsi qu`un bon: "journal non intime" pour exibitionnistes….
    PS: le "captcha anti-spam" a un inconvenient, il interdit le droit de reponse aux imbeciles…. 🙂

  10. 2 avril 2007 at 15 h 58 min

    blogues à caractère éducatif, spécialiste elearning

    Le blog les z’ed apparait dans quelques listes, blogrolls, etc. consacrées au monde de la documentation et des bibliothèques, dans celles dédiées au marketing, parfois comme blog généraliste, ou spécialisé dans les blogs, d’autres y voit un blog orienté mise en……

  11. 23 juillet 2007 at 14 h 32 min

    Virage des blogs vers le déclin ?

    Toujours en état de veille par mes différentes fonctions vis-à-vis des blogs, du monde des blogs et de la blogosphère, je remarque de nombreux signaux bien différents de ceux de la vague d’arrêt des blogs, il y a quelques années, car les blogs avaient changé de……

  12. 15 décembre 2007 at 14 h 47 min

    blogs influents, trafic sur les blogs…

    J’avais commencé à réagir en commentaire sur le blog d’Aymeric suite à son billet : Publicité, sponsoring… monétisation du contenu et effets pervers. Première partie : Trafic et influence. Ceci en préambule pour excuser le tutoiement… c’est mon…

  13. Nony du 30
    22 janvier 2008 at 9 h 58 min

    Bravo pour votre blog, je reviendrai…

    A++

    Commentaire modéré par Eric Delcroix

Laisser un commentaire