Le métier de formateur

Dans le cadre d’un bilan de compétences, j’envisage un petit changement d’orientation professionnelle, je suis infographiste multimédia et j’aimerais devenir formateur dans ce domaine-là. Je me permets donc de vous envoyer ce mail car j’ai besoin de votre avis de professionnel, ainsi si vous pouviez prendre le temps de répondre à ces quelques questions, je vous en serais très reconnaissante.

1 – Qu’elles sont précisément vos fonctions ?

Au niveau de la formation, je suis formateur indépendant en PAO, graphisme et multimédia (aussi un peu de bureautique) depuis 1989 et responsable du centre de formations Ed Productions qui est spécialisé dans la formation pour les entreprises. À titre personnel, j’interviens soit en délégation de formateur, soit chez les clients d’Ed Productions.

2 – Quelle formation avez-vous suivie pour exercer ce métier ? Est-elle votre formation initiale ?

Je n’ai suivi aucune formation spécifique pour devenir formateur et ce n’était pas ma formation initiale. Cependant, mes études techniques puis commerciales m’aident dans l’approche de certains clients issus de ces secteurs. Par exemple, lorsque j’ai un client qui travaille dans le marketing nous pouvons parler le même langage ; un stagiaire est technicien dans une fonderie, je sais de quoi il parle, etc. De même, mon parcours professionnel m’a permis de côtoyer le monde de la presse, de l’édition et de la communication en général… ce que je peux mettre à profit lors de mes formations.

3 – Quelle a été votre première motivation pour le choix de ce métier ?

La première, je ne sais plus. Mes motivations actuelles ? Le plaisir du contact humain, la satisfaction de rendre simple ce qui paraît compliquer à certains, transmettre mon savoir et parfois être confronté à des situations ou des problèmes dans mes domaines de compétences que je ne rencontrerai pas autrement… Par exemple, je peux travailler dans une entreprise de chimie un jour, le lendemain dans une centrale d’achat, le surlendemain dans une société textile… les trois sociétés ont des besoins complètement différents sur un même logiciel ce qui m’oblige à me remettre régulièrement en question.

4 – Quelles qualités vous semblent nécessaires ou au contraire quels défauts vous semblent inconciliables avec cette profession ?

Ces derniers jours, sur la liste de diffusion du forumrhf plusieurs messages ont été diffusés à ce sujet…
Se remettre en cause, douter mais être sur de soi, être dynamique tout en étant patient, y croire, être curieux, inventif, imaginatif, avoir de l’empathie mais pas trop, savoir « parler », avoir l’esprit de synthèse, savoir aller dans le détail, savoir transformer des termes « compliqués » en termes simples parfois trouver des images…
Parfois avoir un peu d’humour ne fais pas de mal, ponctuel, être poli (parfois plus difficile à faire qu’on ne le pense, le client est roi), être honnête : on connaît (très bien) un logiciel ou pas, on sait ou l’on ne sait pas enseigner un logiciel…

5 – Quelles sont vos plus grandes satisfactions dans l’exercice de votre profession ?

Peut-être l’impression de venir en aide aux autres… (euh, docteur, ça se soigne ?)

6 – A quels problèmes êtes-vous le plus souvent confronté ?

Les problèmes auxquels je suis confrontés sont variables selon la personne qui a vendu la formation (parfois qui l’a acheté). Il peut y avoir la personne qui est en formation car sa hiérarchie a décidé de la mettre en formation. Nous rencontrons aussi le cas du logiciel inadapté au travail demandé ou de la personne inadaptée au logiciel (elle n’a pas les compétences pour utiliser ce logiciel)…

7 – Quel est votre statut, profession libérale ou salarié ?

Je suis en profession libérale car ce n’est pas ma seule activité, avec un numéro de formateur mais le statut de formateur peut avoir plusieurs formes… Sarl, Eurl, etc. je pense même que l’on peut être artisan… C’est également important dans un mêtier comme le notre de garder une partie production en parallèle à la fonction de formateur car nous rencontrons ainsi les problèmes auxquels peuvent être confrontés les stagiaires

8 – L’exercice de votre profession vous apporte-t-elle une indépendance financière suffisante ?

Pour moi, oui. Mais à partir de quel montant situez vous l’indépendance financière ? Parlons chiffre… Lorsque j’ai débuté, la journée de formation en délégation était aux environs de 300 ht euro (2 000 F). Maintenant, une personne qui débute n’est plus à ce tarif 🙁 En formation sur des logiciels comme Photoshop certains se vendent à moins de 100 euro par jour ! C’est un peu absurde. Il espère ainsi travailler avec une société et augmenter les prix ensuite.
Le prix moyen en débutant est maintenant entre 250 et 300 euro en délégation pour de la PAO, de l’internet. Ensuite, l’expérience, l’ancienneté venant les prix peuvent augmenter… jusque… en délégation 600, 700 euro parfois (je ne sais pas si ces personnes trouvent preneur pour des formations classiques). Si vous ne travaillez pas en délégation mais que vous avez vos propres clients, il vous faut définir vos tarifs vous-mêmes en fonction du marché, de ce que vous voulez gagner… Dans le cadre de Ed Productions, j’ai décidé de publier la plupart des tarifs de nos formations ce qui n’est pas toujours bien vu dans le milieu, mais c’est un choix de ma part. Je l’assume. Cela me paraît honnête vis-à-vis du client.

9 – Avez vous la possibilité d’évoluer dans vos compétences, d’étendre votre champ d’action ?

Bien sûr, je peux évoluer dans des domaines périphériques au mien… Régulièrement, j’ai dû effectuer des choix… Par exemple, choisir de faire du réseau ou de l’internet ? À une époque, il nous fallait choisir pour survivre… Les formations et les centres de formation d’il y a 15 ans n’ont plus rien à voir avec les centres et les formations actuelles… Une veille permanente est nécessaire (internet y aide beaucoup).

10 – Comment imaginez vous l’avenir de votre profession ? Souhaitez vous continuer à exercer ?

Je ne préfère pas imaginer l’avenir à long terme… personne ne peut aujourd’hui dire ce qui se passera dans 5 ou 10 ans… dans nos métiers… Par contre, j’ai quelques pistes pour l’avenir à court terme que j’espère sont les bonnes (rien n’est moins sûre).
Je souhaite continuer dans le domaine de la formation sous la forme actuelle ou sous d’autres formes… selon comment le marché évoluera, ce que l’on me proposera…

11 – Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait exercer ce métier ?

Ce n’est pas le stagiaire qui n’y comprend rien… mais souvent les formateurs qui n’a pas trouvé la bonne méthode.

12 – Et pour finir, quelle formation vous semble la plus adéquate, le centre de formation le plus sérieux, le cas échéant ?

Pour les formations en face à face, je ne pense pas que des formations soient nécessaires pour le type de public auquel je m’adresse. Par contre, cela pourrait être utile si j’avais eu à former beaucoup plus de personnes en difficulté. Comme je n’ai jamais suivi de formation spécifique dans le domaine et que le besoin ne s’en fait pas sentir, je ne peux conseiller aucun établissement.

Mise à jour en février 2007 : Nous avons mis en place une liste de diffusion des formateurs… N’hésitez pas à vous y inscrire quel que soit votre niveau de compétence : néophyte, super balaise, le formateur du siècle, etc. 😉

Laisser un commentaire

  1. Pourriez-vous m’indiquer les démarches pour obtenir un numéro formateur et selon vous, sous quelle forme est-ce le plus avantageux d’être formateur à domicile, en association ou en entreprise individuelle ? Merci.

  2. La démarche consiste a se rapprocher dans un premier temps de la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’emploi, et de la formation professionnelle) de votre région qui vous fournirons l’ensemble des informations pour obtenir le numéro de formateur.

    Pour ce qui est de la forme la plus avantageuse, je ne crois pas aux formateurs à domicile pour particuliers… C’est plutôt un travail d’étudiant. Il faut viser les entreprises me semble t-il soit au travers de la sous-traitance dans les centres de formation, soit en direct… pour en faire un métier.

    Les différentes solutions : en association, en entreprise individuelle ou en entripse… offrent chacune leurs avantages et leurs inconvénients… mais qui ne sont pas propres au métier de formateur.

  3. Bonjour,
    Je suis secrétaire dans un lycée et depuis que je me suis occupée de l’encadrement de quelques stagiaires je me suis apercue que j’avais besoin de transmettre mon savoir. J’ai vraiment envie de partager mes connaissances et effectivement rendre simple ce qui paraît compliquer.
    Je souhaiterais dispenser de la formation pour adulte en bureautique peut-être en complément de mon travail ou bien à temps plein dans un organisme de formation ou en particulier. Est-possible ?
    Quels sont les diplômes requis ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    M.N. RAYNAL

  4. Aucun diplome n’est requis pour être formatrice.
    Vous pouvez dispenser des formations en complément de votre travail si vous en avez le temps… mais je ne sais pas comment cela se déroule vis à vis de votre employeur principal. A temps plein, parfois des centres de formations recrute des formateurs en bureautique même si cela devient plus rare que par le passé… ne négligez pas les centres de formation des CCI pour ce types de formations…
    Pour les formations pour les particuliers, cela me semble plus un job d’étudiant…

  5. Bonjour, pourriez vous me donner la marche à suivre pour obtenir un numéro de formateur,je suis réflexologue plantaire, et je souhaite faire de la formation.
    je vous remercie
    Christine

  6. La démarche consiste a se rapprocher dans un premier temps de la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’emploi, et de la formation professionnelle) de votre région qui vous fournirons l’ensemble des informations pour obtenir le numéro de formateur.

  7. Bonjour,
    Mon but aujourd’hui est de créer un Entreprise Individuelle et ainsi de faire des formations en entreprises sur logiciels de PAO et de sites web. Je me suis adressé à la DRTEFP qui devrait m’envoyer un formulaire à remplir pour avoir un numéro de formateur.
    Ma question : Quels diplômes vont me demander les organismes paritaires collecteur ? Chaque entreprise cotisant à la formation de ses salariés, je voudrais leur faire bénéficier de leurs droits financier auprès des organismes tels que l’OPCA… (afin qu’ils se fassent rembourser leurs formations) je me demandais s’ils me demanderaient des diplômes spécifiques ou un certain nombre d’années d’expérience.
    Je vous en remercie par avance
    Charlotte

  8. Aucun diplome n’est réclamé, ni aucun nombre d’années d’expérience… quiconque peut se déclarer formateur ! Cependant, au niveau commercial, il peut être intéressant de se prévaloir de son expérience passée… surtout dans des domaines comme la PAO ou la création de sites web…

  9. voila g 13 ans je voudrai partire an profecionelle et je voudrai poser 3 des question voila quan ont termine la pro ont peux aller ah luniversiter ???c mais parent qui veule!!! esque an pro il ya télé comunication et c quoi travaille de bureau répondé vitte stp merci

  10. Voilà un article qui remet les pendules à l’heure et qui sonne tellement juste ! Merci pour votre franchise et pour nous avoir fait bénéficier de votre expérience dans ce domaine.

  11. j’ai pris plaisir à vous lire ! si tous les formateurs pouvaient parler comme vous de leur métier. Trop de gens se décide formateur aujourd’hui alors qu’ils n’ont pas les qualités humaines pour cela

  12. Nous souhaitons créer notre entreprise en tant que formateurs en marchandising, présentation visuelle, DAO, Marketing… Nous nous sommes renseigné sur les démarches à suivre mais nous aimerions avoir plus de renseignements sur la défiscalisation de nos prestations et la signature de conventions avec la région ou d’autres organismes.
    La DRTEFP nous a informé que la loi avait changé concernant le numéro de formateur, maintenant il faut signer une convention (avec une entreprise privé ou l’ANPE…) avant de pouvoir obtenir un numéro.
    Quand vous avez commencé, quel a été votre 1er client ?

  13. Pour la défiscalisation, je pense qu’il suffit de vous renseigner auprès de votre centre des impôts… car c’est un peu, à mon avis, compliqué selon le type de formation, le donneur d’ordre… si mes souvenirs sont exacts.
    Concernant les conventions avec les régions et autres organismes, pour l’instant, j’évite car les tarifs et les nombres d’heures demandés ne me semblent pas cohérent… Donc, je suis dans l’incapacité de répondre.

    Par contre, quand j’ai commencé… Aie, j’vais faire figure d’ancêtre… en 1989. Mais, je travaillais déjà en partie dans le domaine de la formation un ou deux ans avant…
    Mon 1er client, c’est une bonne colle… Je ne sais plus ! Par contre, ce dont je me rappelle c’est l’un de mes plus gros pourvoyeurs de formations dans mes premières années, une école de le CCI de Valenciennes qui allait devenir SupInfoCom !

  14. Je vous remercie pour votre réponse et nous allons continuer nos démarches administratives, un peu trop fastidieuses à mon goût !
    Quand vous appelez les administrations, ils vous trimbalent de service en service pour vous dire au final : désolé ce n’est pas chez nous que vous aurez la réponse !
    Ca prend du temps mais nous croyons en notre projet, alors comme on dit "tout vient à point à qui sait attendre"…

  15. Tout le monde rencontre le même problème au niveau des services
    Pour devenir formateur le mieux est de vous renseigner auprès de l’URSAFF ou de la CGSS de votre région qui pourront vous fournir les informations necessaires pour trouver le service requis (ne tentez pas avec les chambres des métiers et d’industrie , ils n’en savent pas plus que vous généralement)
    N’oubliez pas que le travail de formateur reste avant tout un travail humain et qu’il faut donc déjà des qualités d’orateur, de chaleur humaine (mais pas trop) et savoir , comme l’a si bien dit quelqu’un dans ce forum, s’adapter aux personnes en face de vous pour ne pas qu’elles se perdent pendant vos explications

    Bon courage aux nouveaux formateurs

  16. Je suis actuellement en poste depuis 18 mois, sorti de l’école avec un poste d’assistante de gestion, je souhaite maintenant m’orienté sur de la formation d’adultes soit en CFA ou au sein d’entreprises. Néanmoins je ne sais pas vers quoi allez pour me perfectionner, je souhaite préparer une licence ou j’ai vu sur internet les diplomes comme le brevet fédéral, le DUFA ou CEFA. Je cherche un organisme ou une ame généreuse pour me renseigner, tout en sachant que je suis prete a entreprendre des etudes, mais je demeure séptique sur le fait de pouvoir postuler a ce poste avec 18 mois d’expériences et un BTS. Merci a tous

  17. Je ne pense pas que l’âge soit un frein… J’ai employé à une époque un formateur (salut David si tu me lis) qui ne devait avoir à peine 20 ans… Il excellait en formation… C’était une seconde nature chez lui !
    Pour l’expérience, cela est difficile à donner une indication, cela dépend aussi énormément de votre vécu, de l’intensité des 18 mois…
    Par contre, je suis plus embarassé pour vous répondre concernant les diplomes ou les études à suivre… Je n’ai jamais suivi de cursus pour devenir formateur… donc, je laisse la parole aux autres…

  18. Bonjour moi je voulais savoir s’il fallait avoir à tout pris être majeur pour devenir formateur.
    Merci, je trouve que ce que vous faite, de renseignez les jeune comme nous, est une excellente chose.

    Merci encore et répondez moi vite s’il vous plaît.

  19. Bonne colle… Je n’en sais rien… A priori, pourquoi pas. Je ne vois pas ce qui empêcherait un mineur de devenir formateur. Par contre, je ne sais pas quel centre de formation oserait utiliser ses services pour des formations en entreprise… Hormis pour des formations dans des centres de vacances de pré-ados ou des centres de loisirs sans hébergement (ancienne colo de vacances et garderie)… ou dans des associations informatiques, je ne vois pas où un mineur pourrait intervenir.
    D’autres ont peut être des idées ou des expériences dans le domaine ?

  20. Bonjour à tous,
    Je suis salarié dans une entreprise.
    J’ai participé à la mise en place d’un projet informatique, j’ai apporté mon expérience de gestionnaire.
    Maintenant, on me propose d’assurer la formation des futurs utilisateurs (sur 6 mois).
    Est ce que je peux valoriser cette expérience au sein de mon entreprise même si la période est de 6 mois, en demandant une promotion ?

    Est ce le métier de formateur-animateur est réputé cadre ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

  21. je ne suis pas salarié donc difficile pour moi de répondre sur les aspects promotions…

    Par contre, je ne pense pas que le métier de formateur-animateur soit un emploi cadre au sein d’une entreprise

  22. Bonjour
    Merci pour votre site et pour votre disponibilité.

    Je me permets de vous adresser ce message pour vous demander conseil.

    J’ai 45 ans. Je suis une maman "réactive" et "dans le vent", puisque j’ai 3 enfants (18, 16 et 8 ans).
    Je suis titulaire d’un Bac SMS, d’un niveau Deug de droit et Dut GEA.

    J’ai travaillé pendant près de 15 ans dans différents secteurs d’activités dans la gestion administrative, comptable, commerciale, RH, relationnelle, …de 1981 à 2000.

    En 2001 à la recherche d’un emploi (après un congé parental), j’ai eu l’opportunité d’être embauchée comme responsable d’une cellule reclassements (72 personnes) pour un cabinet de RH pendant 8 Mois (2000/2001) où j’intervenais dans l’animation de réunions collectives, les bilans individuels, la collecte des postes, le partenariat professionnel et institutionnel, le suivi du dispositif.

    J’ai ensuite eu la chance de travailler pour des centres de formation en CDD (2001 à 2003) pour animer des modules "remises à niveau" (en insertion) et pour les pré-qualififcations aux métiers du sanitaire et social (communication, TRE, dynamisation, développement de l’enfant).
    J’ai également effectué des accompagnements individuels (OEI et OPI) ainsi que collectifs (stage de sensibilisation aux emplois locaux disponibles).
    En parallèle, j’effectuais du bénévolat socio-éducatif auprès d’adultes et d’enfants.

    Fin 2003, notre petite famille à suivi mon mari, muté à la Réunion.
    Ayant beaucoup de difficultés à retrouver des missions ou un emploi stable, j’ai décidé de valider "mon expérience de terrain" par un diplôme. J’ai préparé un DESA "formation adultes" (homologué bac + 4 : niveau maitrise) au CNAM.
    Afin d’ajouter une corde de plus à mon arc, je suis actuellement en Master 2ème année " formation des adultes" en cours du soir à l’université de la Réunion.

    Depuis que je suis arrivée, j’ai animé en CDD une remise à niveau (français, TRE, redynamisation) pendant 4 mois.
    Je suis actuellement en pourparlers pour animer un MPI (module de préparation à l’insertion) pendant 4 mois (oct 2005 à fév 2006) dont les modules sont remise à niveau Maths, VSP, TRE, redynamisation, communication.

    C’est bien maigre … et je me dis que je ferais peut-être mieux de me mettre en indépendante …. afin d’avoir plus de portes qui s’ouvrent … Qu’en pensez-vous …?
    – Est-ce judicieux d’envisager cette solution plutôt que de continuer à effectuer des missions précaires (à 9 euros nets de l’heure en CDD et de rester 2 à 3 mois au chômage,voir plus entre 2 jobs) ? dans l’affirmative quel est le statut le plus intéressant pour vous ?
    – Puis-je me spécialiser "en coach à l’emploi" pour sortir de la "mêlée" ? ou vaut-il mieux rester "généraliste" ?
    – La solution Formateur à distance peut-elle être un complément et quels sont les employeurs sérieux susceptibles d’être intéressés par mon profil ?
    – Voyez-vous d’autres "pistes" qui vous sembleraient intéressantes ?

    Merci pour votre aide et vos conseils.

    Cordialement.

    Patricia.

  23. Je vais tenté de répondre à vos questions, mais j’espère également que des "recruteurs potentiels" vous contacteront… en laissant par exemple un message…
    Je ne suis pas spécialiste dans votre domaine, toutefois, c’est vrai que, exception faite pour les salarié en CDI qui sont rares, je suis assez pro indépendance pour le travail de formateur. En effet, cela permet de se trouver son travail… même si ce n’est pas évident.
    J’ai moi aussi débuté par des contrats de vacation comme salarié… aux tarifs bas (moins que vous quand même).
    Comme vous rapidement, j’ai profité de mon statut pour proposer mes services en indépendant. Cela c’est révélé rapidement plus "payant". En contrepartie, y’a un peu plus de paperasses… et encore, si on utilise le système du portage, je ne crois pas.
    Pour le statut, j’aime bien mon statut de profession libérale. Le portage, la Sarl… ont aussi leurs adeptes… mais je crois m’être déjà exprimé sur le sujet dans des précédents comentaires.
    Vaut-il mieux se spécialiser ou rester "généraliste" ? C’est une question qui revient fréquemment. Ma réponse à ce problème serait de dire : «Un généraliste spécialisé». Si je fais le parallèle avec l’informatique, je suis spécialisé dans les formations en PAO, graphisme, multimédia et Internet… mais je donne encore parfois des formations généralistes : de la bureautique par exemple ou même des initiations à l’informatique…
    Enfin, le domaine de la formation à distance pourrait être un complément, seulement, le marché, malgré tous les discours environnents, le marché est proche de zéro… Il n’y a pas d’emploi dans le domaine pour les moniteurs… et il n’y a quasiment pas d’employeurs dans ce domaine… Je ne parle pas de la fabrication des cours en elearning, c’est un autre débat. Je parle des tuteurs, moniteurs, etc.

  24. Merci Monsieur Delcroix pour vos conseils.

    Toutefois, quel est le montant approximatif des charges sociales et fiscales + couverture sociale lorsque nous démarrons en profession libérale ? On dit souvent qu’il faut reverser 50/60 % de ce que l’on gagne ?

    Merci.

    Patricia.

  25. Bonjour,

    Je suis étrangère et je voudrais être formateur de langue en France. A part d’obtenir un numéro de formateur, pour la facturation et la cotisation, à qui je dois m’adresser? Est-ce que je suis obligée de m’inscrire à l’Ursaff? (J’ai entendu que l’Ursaff prend au moins 40% des sommes gagnées.)

    S’il vous avez la gentilesse de m’expliquer un peu car je connais rien en système français…

    Merci beaucoup

  26. Sur les charges… je trouve qu’il est assez difficile de donner des chiffres… Ce n’est pas que je ne veux pas dir combien je paie… mais, un expert comptable le ferait mieux que moi… en effet, le calcul ne s’effectue pas aussi simplement… puisque souvent, nous payons certaines sommes avec une année de retard… En plus, au niveau fiscal, est TVA incluse ou non ? Selon moi, le calcul doit se faire sur le HT.

    Une discussion sur le sujet des charges a eu lieu fin août début septembre sur la liste de diffusion de Rezoting… http://fr.groups.yahoo.com/group/rezoting/message/4414 Cela pourra peut-être vous aider.

    Une autre solution existe si vous ne désirez pas payer de charges directement… mais attention, pas de retraites, ni de sécu… Vous créez une société (SARL) sans aucun employé… Vous serez imposé sur les bénéfices seuls…

    Pour les cours de langues, généralement les tarifs sont bas… aussi, j’aurai tendance à préférer une solution comme le portage. J’ai connu quelques formateurs « étrangers » qui étaient également en profession libérale et donc inscrit à l’URSAFF, et donc avec les mêmes contraintes effectivement que ci-dessus… pour les étrangers résidants en France ! Au passage, faites toujours attention également de posséder plusieurs clients… sinon, vos prestations pourraitent être converties en salaire par l’URSAFF.

    Pour toutes ces informations comptables et juridiques, elle n’engage que moi… donc avec une fiabilité à revoir… il vaudrait mieux se rapprocher directement de l’URSAFF… ou des Impôts pour des renseignements plus précis.

  27. bonjour,
    je fait de la restauration et conservation de vitraux depuis 13 ans
    mon niveau d’étude est un cap (je prépare une VAE pour un Brevet des Métiers d’Arts)
    il n’existe rien de très diplômant dans ce domaine.
    je souhaite devenir formatrice
    -je ne connais rien de ce statut, formateur ?, intervenant ?…
    -ce statut m’autorise t-il a intervenir dans des écoles (publiques où privées) ?
    -est-ce que je peut vivre de mes interventions ?
    -on a le droit qu’a 30 jours par an ?
    -quel statut choisir ? (Eurl, indépendant…)
    partout on me demande des diplômes (patrimoine, attaché territorial …)
    mais connais mon domaine par coeur et je souhaiterais le démocratiser
    je suis perdue avec tout ça …

    je vous remercie par avance pour votre aide

    Claire

  28. BONJOUR MONSIEUR,
    NOUS VENONS DE créer UNE sarl de conseil de gestion et en Formation.L’objet social prévoit la FORMATION.
    faut-il demander pour la SARL un numéro d’agrément pour la formation ou ce numéro est-il obtenu à titre personnel (nom du formateur gérant ou non)? si oui aurès de quel organismes l’obtenir( DRTEFP, URSSAF, IMPOTS…?)

    MERCI D’avance

  29. Je répond tardivement à Claire, bien que ce ne soit pas mon domaine d’intervention !

    • Formateur ou formatrice tel que nous le décrivons dans le site concerne principalement les formations destinées aux entreprises dans le cadre de la formation continue…
    • Aucun statut réel n’existe pour ces fonctions. Ce ne sont pas des titres protégés. Quiconque se dit formateur est formateur du jour au lendemain… Idem pour intervenant ou vacataires… Intervenant est plus large selon moi que formateur… mais surtout il désigne si c’est un « intervenant extérieure » ou maison dans les grosses structures.
    • Ce statut m’autorise t-il a intervenir dans des écoles (publiques ou privées) ? Cela n’a rien à voir. Pour l’intervention dans les écoles : publiques ou privées, vous serez rarement engagé sous le statut de formateur indépendant… Ces structures rémunèrent en général en salaire (vacations) et vous n’êtes pas obligé d’être formateur.
    • Je ne saurais répondre à votre place, une étude de marché me semblerai plus appropriée pour savoir si vous pouvez vivre de vos interventions et pou définir peut-être le statut à choisir ?
      Je ne comprends pas votre question : « On a le droit qu’a 30 jours par an ? ». 30 j ? On peut faire des formations 365 sur 365 si on le désire…
    • En formation informatique, on ne m’a jamais demandé de diplôme mais peut-être que votre domaine est « protégé » et que les centres (cela ressemble beaucoup à des demandes d’emploi dans l’administration : patrimoine, attaché territorial…) que vous avez contacté n’étaient pas preneur de ce type de prestations.
  30. Bonjour,

    Je souhaite m’orienter vers la formation en sécurité incendie ERP, j’ai eu une proposition mais je ne sais pas quel tarif leur donner pour un formation d’une demi journée à 200 km de mon domicile.
    Je voudrais également savoir si je peux cumuler un CDI à plein temps et des vacations en tant que formateur?

    Merci

  31. Je suis actuellement en cdi comme formateur en genie energetique pour adulte et jeune je fais du recrutement du commercial et gére quelque probléme dans ma boite salaire net 1600 euro et trés peu de temps de préparation. De plus je suis vendue a d’autre structure mais seul ma compétence est vendu ce qui me fais dire que je pourrai me vendre seul d’autant que cette formation repose presque que sur moi.
    Aprés calcul soit je gagnerai plus soit je travaillerai moins.
    Quand pensait vous?
    merci

  32. Je peux tenter de répondre en partie à Corinne. Concernant les tarifs dans le domaine de la formation en sécurité incendie ERP, je ne connais pas les tarifs. Pour la seconde partie du commentaire, je pense que si l’employeur principal ne voit pas d’inconvénient à vos activités annexes, il n’y a pas de problèmes…

    Flo pose une question importante… Faut-il rester salarié ou devenir indépendant ? La réponse n’est pas noire ou blanche… Une multitude de critères interviennent dans cette décision. Dans l’absolu, il est vrai que vous pouvez gagner plus ou travailler moins, selon le montant de votre rémunération actuelle et du prix de vente des formations qui sont proposées dans votre domaine d’activité. Attention également de prendre en compte que le prix de vente de la formation inclue les charges… De même, les délais de paiements sont parfois importants et des périodes sont calmes au niveau formation. Ne négligeons pas les temps de prospection, d’auto-formation, etc… Il est peut être intéressant également pour débuter en indépendant, de négocier un accord avec votre employeur actuel pour qu’il vous délègue les formations dans un premier temps. Enfin, certaines personnes sont « allergiques » à l’isolement et aux effets solitaires du travail en indépendant.

  33. Je n’arrive pas a voir quel statut serait le plus intéressant comme formateur indépendant libérale eurl et la gestion financiére y a t’il des dégrévement en passant par un cabinet comptable comme les toubibs?
    Je suis prêt a passer le pas, ma prospection est bonne car dans ma spécialité je suis le seul dans la région mais chute.
    merci pour vos réponses.

  34. Sur la notion de statut, j’ai déjà donné mon point de vue dans un commentaire précédent.
    Le dégrévement dont vous parlez correspond je pense à l’adhésion à une association de gestion agréée(en plus de votre comptable, ect.)… ce qui permettait de réduire le montant de ces impôts pour les professions libérales. Je crois que ce dégrévement n’existe plus depuis cette année… (information à vérifier), si j’en crois l’article que j’avais lu sur le sujet, mais c’est une option qui restait semble t-il intéressante à utiliser… N’appartenant plus à une association de ce type l’information est à prendre avec des pincettes.

  35. Je compléte mes info sur le statut
    E.I et je pense me faire enregistrer a la chambre de commerce car il semblerai que ce soit moins couteux que la chambre des metier et puis aucun stage n’est obligatoire.
    Puis aprés je demande mon N°de formateur.
    Pour la compta je pense me m’être au réel simplifié.
    Il y aura t’il un probléme particulier avec ce type d’activité?
    Mon patron actuel ne veut pas me licencier. Mais je pense de toute façon ne pas perdre beaucoup d’aide car mes investissement seront léger. Mais peu être que je me trompe alors tout conseil est le bien venu merci.

  36. bonjour,

    Je suis Italien, je fait de la restauration et hôtellerie depuis 13 ans
    mon niveau d’étude est un Bac+2 en hôtellerie et restauration, je viens d’arrivé en France et je souhaite devenir formateur/professeur des service de restauration, dans les centre de formation ou dans les écoles hôtelières a Toulouse. Pouvez vous me conseiller quelle sont les démarches et les chemines a suivre?

    je vous remercie par avance pour votre aide

  37. bonjour
    j’aimerai savoir si il y a des difficultés quand on est formateur indépendant a demander l’exonération de tva via l’imprimer fiscal n°3511, car un de mes futur et principal client est une assos donc pas de recup de tva. Alors si je suis exonéré et bien mes prix seront pour lui plus bas de 19,6%.
    Et de plus que cocher sur la feuille urssaf en conséquence.
    C’est la partie peu intéressante de la formation mais sans un bon statut je risque d’être trop cher ou de me brader.
    merci de me renseigner car les renseignement dans ce domaine sont rares.

  38. Je ne pense pas que cela soit difficile mais je n’ai pas opté pour cette option. Le mieux est de contacter directement votre centre des impôts qui pourra vous renseigner en détails.

  39. Bonjour, je me reconnais dans le 1er article , à savoir, aimer aider les autres est pour moi la satisfaction d’une formation, le contact avec les personnes ;
    Je suis en bilan de compétence, mes qualités de formatrice sont présentes : j’ai fat de la formation CAO : MicroStation et aussi du développement sur le produit … mais rien depuis 10 ans en informatique.
    Je souhaite peut etre me reconvertir vers la formation bureautique (word et excel)
    Je recherche un avis sur les compétences requises, est ce qu’une formation sur les produits serait suffisantes, y a t-il des organismes de formation de formateur pour ces produits?
    Merci d’avance

  40. Pour être franc, je ne sais pas si la formation bureautique traditionnelle (word et excel) a encore beaucoup d’avenir…

    Une bonne connaissance des produits est nécessaire… par contre, je ne connais pas d’organisme qui proposerait des formations de formateur sur ces produits en standard. Sur demande, on peut toujours mettre en place ce type de formations…

  41. Bonjour,

    je suis directeur artistique dans une agence de communication et je désirs me reconvertir en temps que formateur PAO pour adulte. Je maitrise Xpress Photoshop Illustrator et Indesign. Je suis spécialisé dans le print et je recherche des informations pour mieux appréhender ce métier. J’aimerai savoir quel statut est le plus interressant entre indépendant et employé dans un organisme de formation. Faut’il que je fasse une formation de spécialisation sur tous les logiciels, voir une formation commercial ? Quel est le salaire moyen d’un formateur ?

    Merci d’avance

  42. Bonjour,

    Je souhaite m’installer en tant que formateur mais ce qui m’attire l’attention dans certains de vos commentaires c’est le numéro de formateur dont vous parlez.
    Pouvez-vous me donner quelques information à ce sujet? A quoi sert-il? A qui le demande t-on?
    Y a-t-il des conditions pour l’obtenir? Peut-on exercez le metier sans ce numéro? etc…
    D’avance merci.

  43. La profession de formateur est d’un accès facile, ouverte à toute personne physique ou morale. L’appareil de formation est caractérisé par une grande hétérogénéité des structures et des pratiques. On peut excercer sans ce numéro de formateur mais vous ne pouvez pas intervenir dans le cadre d’actions de formation professionnelle et de promotion sociale prises en charges par la législation : la formation continue en entreprise par exemple.

    Pour obtenir son numéro de formateur il suffit de d’adresser à la DRTEFP de sa région (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle). Vous recevrez un formulaire à remplir et la liste des documents à adresser à l’administration. Attention, maintenant, il est nécéssaire d’avoir une convention ou un contrat de formation signé par un organisme ou une entreprise pour pouvoir faire cette demande

    Avec un peu de chance, une recherche dans ton ami Google avec les termes « guide des prestataires de formation » permettra de trouver le guide de la DRTEFP de votre région 🙂 A lire avant toutes chose. Si ce guide n’existe pas dans votre région, évidemment, vous pouvez prendre celui d’une autre région.

  44. Bonjour,

    Vous indiquez que pour obtenir un numéro de formateur, il faut au préalable avoir une convention ou un contrat de formation signé par un organisme ou une entreprise, qu’entendez-vous par contrat ou convention? Comment l’obtient-on?
    d’avance merci.

  45. bonjour, je cherche une personne qui dans le cadre de la formation continue a fait une formation de formateur
    je vous ai déjà envoyez un courrier (29), je devrais commencer une FF à la fac (toulouse) en janvier 2007.
    j’ai fait la demande d’un n° de formateur mais puis-je le valider pendant un stage de formation pour adulte

  46. Bonne question :-)) Je pense qu’il serait plus sage de s’adresser à la Direction Régionale du Travail, de l’emploi, et de la formation professionnelle… Je pense que cela est assez difficile, mais ce n’est qu’un avis

  47. Bonjour,
    Je suis actuellement salariée et formateur PRAP (CRAM) + formateur en hygiène alimentaire (+ HACCP). J’ai bénéficié d’une formation de formateur interne. Je voudrais savoir si j’ai la possibilité de vendre des formations à l’extérieur? tout en gardant mon activité salariée. D’autre part me faut-il un N°d’agrément? Et dois-je m’adresser à la DRTEFP? Faut-il pour cela que je crée une entreprise? et ou puis-je m’adresser si c’est le cas? J’aimerais me valoriser à l’extérieur tout en gardant un part de sécurité au départ (activité salariée). Ca fait 8 ans que je travaille.
    Merci pour votre réponse.

  48. Bonjour,

    Merci pour cet article et les réponses aux commentaires qui éclairent pas mal de points pour moi.
    J’ai cependant une question, je suis en train de terminer une thèse (donc j’ai une expérience de l’enseignement), et il est clair pour moi que je veux faire formateur d’adultes, le problème c’est précisément ma non spécialisation…
    Comment fait-on lorsque l’on veut commencer (salarié ?) pour acquérir les compétences exigées, faut-il s’autoformer ? Les entreprises de formation forment-elles leur formateur ? (parce que le talent du formateur est dans le savoir-structurer, le relationnel et savoir-transmettre non ? Alors le savoir tout court peut s’acquérir, mais dans les offres d’emploi que j’ai consultées les entreprises exigent que le formateur aie déja la connaissance de ce qu’il va enseigner…)
    Est-il seulement possible d’entrer dans ce métier dans ces conditions ?

    Merci par avance pour votre réponse.

  49. Bonjour,
    Merci pour toutes vos informations précieuses.

    Je viens de terminer un formation de formateur, mon souhait étant de me perfectionner avant de me lancer dans ce métier.
    Auparavant, j’étais manager dans la Grande Distribution.
    Mon objectif à présent est de me lancer en tant que formateur commercial et/ou bien formateur bureautique (packoffice).
    Evidemment je me pose la même question que beaucoup d’entre vous, quel statut adopter ?
    Mon problème est encore plus épineux, puisque l’on vient de me proposer d’exercer à la fois une formation qualifiante de 4mois pour des futurs responsables de rayon dans un organisme de formation (je ne peux pas laisser passer cela car c’est l’occasion de me lancer), et je reçois en même temps des propositions en tant qu’indépendant (normal puisque je prospecte aussi dans ce sens).
    Ma question est la suivante : n’ayant pas encore choisi sous quel statut je vais m’inscrire, ais-je intérêt à me me mettre en tant que profession libérale, n’ayant pas une clientèle assez importante ? Le portage dans mon cas n’est -il pas préférable pour débuter sachant que j’ai déjà 4 mois de travail dans un OF ? Je me pose ces questions car je sais que les premières années peuvent être éxonérées. N’est-il pas préférable en tant que formateur débutant de m’inscrire en profession libérale que lorsque j’aurai un réseau de clients plus importants et ainsi bénéficier de l’éxonération au moment le plus propice ?
    Ne me reste-il alors que le choix du portage dans ce cas là ?
    Pas facile de commencer !
    Merci de m’apporter vos conseils.
    Cordialement
    SFI

  50. Bonsoir Monsieur,

    Après dix année de gérance et aujourd’hui 35 ans, J’ai vendu mon entreprise et je céde mon activitée en mars prochain;j’étais commerçante dans la vente et réparation automobile de marque française et j’ai l’intention de transmettre ce que je sais aux autres, devenir formatrice car j’aime le contact humain.
    Mais je ne sais pas par quelles démarches commencer, soit postuler dans les centres de formations,soit suivre une formation pour savoir comment cela se passe,ou suivre une formation pour devenir indépendant(ce qui me paraît prématurer car je n’ai pas assez d’expériences dans le domaine de la formation). Dans tous les cas, j’ai réellement envie de m’investir dans cette voie, pourriez-vous me conseiller et merci d’avance.

    Anne (Lille)

  51. Je vais tenter de faire une réponse collective aux trois dernières questions… Celles d’Anne, SFI et Mk.

    Pour acquérir les compétences, il faut effectivement s’autoformer. Mais généralement, les formateurs travaillent dans des domaines qu’ils maîtrisent. Je connais peu de centres de formation qui forment leur formateur.

    Je réagis au passage également à l’information : formateur commercial et/ou bien formateur bureautique (packoffice) à deux niveaux. La demande en formateur bureautique est selon moi complétement bouché. La demande n’est plus celle des années passées. Par contre, à vous d’inventer de nouvelles formations ou axes de formations, par exemple, dans ce cas, pourquoi pas des formations sur les outils de bureautique destinées au monde commercial ?

    La question du portage peut se poser en début de carrière, mais je connais aussi des formateurs confirmés qui emploie cette solution. Sinon, pour ceux qui ont des craintes sur le statut de profession libérale, vous pouvez jetez également un coup d’oeil au micro entreprises.

    Enfin, je pense qu’il est assez difficile pour moi de donner un avis à Anne. je tente quand même une réponse : postuler dans les centres de formation me semblerait la meilleure solution.

  52. Merci pour votre réponse, je vais suivre cette piste : postuler dans les centres de formation mais il reste une question je n’ai pas idée de la rémunération en moyenne proposé pour ce poste.
    Si vous pouvez me répondre, merci beaucoup, à bientôt.
    Anne

  53. Bonjour,

    Merci pour vos conseils.

    La question d’Anne m’interpelle, car j’ai de mon coté réussi a me procurer la convention collective pour les grilles de salaires des formateurs sur le site legigrance (qui est loin d’etre evidente)

    http://www.legifrance.gouv.fr/WA...

    Cependant je n’ai pas trouve les grilles de salaires pour les formateurs en e-learning. Pourriez-vous me donner des informations a ce sujet.

    En vous remerciant d’avance.

    Cordialement
    SFI

  54. Bonjour et tous mes voeux pour 2007 !!!

    Je parcours avec attention votre site !!! Et toutes ces expériences éclaires mon parcours et m’apporte certains élements de réponses cependant j’aurais besoins de votre avis !!

    Je suis animateur informatique en CDI depuis 3 et demie dans un cybercentre, j’anime des ateliers et donne des cours sur OpenOffice et internet ect …
    J’ai actuellement le statut d’animateur "SocioCulturel", c’est un statut qui ne plait pas, à mon sens pas tres valorisant et perspective d’évolution neant !!!

    Je souhaite me professionnaliser pour devenir "Officiellement formateur informatique", j’ai baroudé autour de moi pour connaitre les formations qui sont proposées (CNAM, AFPA, Université) bref c’est pas ca qui manque !!! Une formation me permettrait d’asseoir mes compétences et de valoriser mon parcours par un diplome !!! Seulement ces formations ne sont pas vraiment compatible avec mon emploi.

    Cependant une seconde solution s’offre à moi, la "VAE". J’ai obtenu le reférentiel de certification :
    – Savoir animer un groupe en formation
    – Savoir accompagner les personnes en formation
    – Construire et conduire des actions de formation

    La VAE pourrait etre une bonne solution pour mon cas !! Je reste dans mon emploi et je peux valider mes acquis.

    J’ai la ferme volonté d’évoluer dans ma vie professionnelle mais mon manque de confiance parfois me fait beaucoup douter, cest nul je sais.

    J’aurais voulu connaitre votre avis sur la VAE de formateur, si quelqu’un avais déjà eu cette expérience et un bon conseil, merci d’avance.

    Olivier

  55. bonjour

    apres une tentative de CAPES pour devenir professeur d’anglais, je commence a douter de ma vocations
    je suis tres interessee par la formation pour adultes, mais n etant titulaire que d’une licence d’anglais et d’aucun experience (mis a part des cours particuliers) je suis un peu perdue. Puis-je devenir formatrice? par ou commencer? ou s’adresser? ou trouver les clients? merci de m aider je suis dans le brouillard…

  56. Après une recherche sur les pages jaunes de votre région, pour les cours de langue, je tenterai de contacter les sociétés… Cela donnerait une idée de votre positionnement et de la possibilité de devenir ou non formatrice.

  57. les formateurs parlent aux formateurs

    Depuis pas mal de temps déjà, nous réfléchissons à la création de ce lieu d’échanges.

    Il y eu pour commencer le billet Le métier de formateur qui totalise à ce jour plus de 13 000 lectures ; Les autres articles suite à des réactions en ligne ou non : Les……

  58. Bonjour,
    Je suis en train de monter un dossier en vue d’un financement pour une formation de formateur en matière. Ce financement ne me sera accordé que si mon dossier est bien "carré", et vos info ont été une mine!! Merci.
    J’ai exercé plusieurs métiers, mais, donnant des cours particuliers de math depuis l’age de 15 ans (j’en ai 45), je souhaite aujourd’hui vivre de ma passion pour les mathématiques, en me rendant utile, et, comme vous le dîtes si bien en rendant simple ce paraît compliqué.
    Auriez vous des renseignements spécifiques à cette spécialité à me communiquer ; je pense exercer dans des écoles privées et dans des centres de formations proposant des modules de remises à niveau, voyez vous d’autres possibilités?

  59. Bonjour,

    je suis actuellement en fin de bilan de compétences et je souhaite m’orienter vers la formation en milieu hôtelier. J’ai travaillé environ 10 ans dans le secteur de la réception. J’ai également un bac technologique hôtelier et un BTS hôtelier.
    Comment dois-je faire si je souhaite devenir formatrice technique dans un lycée hôtelier pour des BTS, bac pro ou BEP?

    Merci pour votre réponse rapide

  60. bonjour à tous,

    Mon projet avance !!! Lors de mon premier post le 18 janvier 2007 je ciblais plus une VAE pour devenir formateur, en regardant plus pres de chez moi notamment sur Nantes j’ai trouvé une formation de formateur en nouvelle technologie voici le lien :
    http://www.crireze.com/formation...

    Dites moi ce que vous en pensez ??

    Je souhaite faire une demande a mon employeur pour un CIF.
    Si des personnes ont une expérience a faire partager sur ce sujet, je suis preneur.
    Merci d’avance.

    Bonne journée a tous
    Olivier

  61. Bonjour,
    Voila je suis salarié d’une entreprise de communication et la formation m’attire beaucoup. Ayant des connaissances approfondies sur photoshop (prise de photo, retouche, photomontage, matte painting, illustration etc.. (nombreux concours gagnés a ce niveau)) et jeune diplomé dans le webdesign (dreamweaver, flash, illustrator, photoshop, html, css, etc..), je souhaiterais faire partager mes connaissances. J’ai déjà une experience dans le domaine, donnant des cours a certains etudiants. Le probleme etant que je travaille en entreprise a raison de 35h par semaine (le fait de travaillé en dehors de mes heures de travail ne me pose pas de probleme). J’aurais voulu savoir si pour vous il etait possible d’allier les deux fonctions. Si non, sauriez vous où je pourrais trouver des demandes de formations ponctuelles ou a domicile?
    Merci d’avance.

  62. Mauvais temps pour formateur

    Si comme moi, vous effectuez une veille sur le terme formateur, ce n’est pas gagné d’avance en ce moment.

    Pourquoi ? La raison est simple… À cause des Belges ! Oui, oui, nos voisins Belges interfèrent largement sur notre métier de formateur…

  63. Bonjour, je vous écris à nouveau (courrier n°29 et 48) voilà j’ai fait une formation de formateur à la fac du Mirail Toulouse, j’ai obtenu le diplôme et maintenant je cherche quel statut conviendrait le mieux à mon activité. Je ne comprends pas bien celui de formateur occasionnel :

     »Un formateur occasionnel est une personne qui dispense des cours au titre de la formation professionnelle continue ou dans des établissements d’enseignement à raison d’un maximum de 30 jours civils par année et par organisme de formation ou d’enseignement. « 

    Et ma question est : combien de fois je peut travailler 30 jours chaque fois dans un organisme différent ?

    Je vous remercie pour votre compréhension

    Claire

  64. bONJOUR?
    JE VOUDRAIS SAVOIR SI IL EXISTE DES SITES DE RECRUTEUR D’OFFRES D’EMPLOIS DANS LA FORMATION;jE RECHERCHE UN POSTE DE FORMATEUR DANS LE TERTIAIRE

  65. spécialiste de la transmission de savoirs

    Parfois, les titres dans la presse m’amuse… je suis en effet spécialiste de la transmission de savoirs, car formateur pour adultes selon le supplément Dimanche annonces de la Voix du Nord de cette semaine. Cela me fait une spécialité de plus à ajouter à……

  66. Bonsoir je suis formatrice en prothesie ongulaire ,maquilage ,bronzage sans uv … je suis a mon compte mais je suis formatrice pour une société sous leur numeros je voudrais obtenir mon numéros mais la direction departementale du travail de ma region font tout pour me décourager et j’en ai marre la societé pour qui bosse me met la pression !! je ne suis pas chef d’entreprise pour qu’on me mette la pression!! SOS

  67. Bonjour,
    Je suis sophrologue, dans une association, et je vais bientot passer en portage salarial. Puis-je obtenir un numéro de formateur en ayant le statut de salarié d’une entreprise de portage, et sous quel statut ? Tout cela me semble vraiment trop compliqué.
    Merci de bien vouloir m’aider.

  68. Bonjour tous , j’ai beau lire tout les articles, je n’ai pas trouvé mon cas voila j’expose.. : Apres avoir travaillé 13 dans l’hôtellerie restauration a travers le monde il m’est arrivé une maladie dont je n’avais pas besoin. Reconnu travailleur « handicapé » je ne peut plus exercé cette profession ce qui me peine beaucoup… je me retrouve a devoir faire une reconversion ce qui ne me passionne pas car j’avais trouvé ma voie mais le metier de formateur ma été soufflé dans l’oreille par la personne qui ma accompagné a faire ma VAE .
    J’aurais aimé savoir si quelqu’un aurais pu m’orienter ou me dire ce qu’il me faudra affronter.. bien que je n’ai peur de rien ..

    MErci a vous et bravo pour ce site

  69. Bonjour,

    Je souhaiterais avoir votre avis sur le montant de cette prestation de formation.
    On m’a demandé d’intervenir pour un organisme de formation d’environ 18 salariés sur une journée de formation avec 9 apprenants (techniciens, formateurs et administratifs). Le thème de la formation sera « développer ses relations sur le net avec les réseaux sociaux professionnel » (viadéo).
    Pas de support papier tout sera numériser sur clé Usb, durée 7 heures de formation.
    Voilà je souhaiterais avoir un conseil sur le prix horaire que je pourrais mettre sur cette formation.
    Pas facile d’avoir des infos sur ce sujet.
    Merci encore de votre aide
    laurence
    laurenceavenard@hormail.fr

  70. À mince, ils aurait pu m’appeler 😉 voir mon billet intitulé web 2.0, réseaux sociaux, médias sociaux, contenu web, présence….

    Selon le type d’intervention, mes tarifs varient de 650 à 1 000 euro environ par jour en note d’honoraires ! Toutefois, j’ai écrit plusieurs livres sur les réseaux sociaux 🙂 Cependant, je pense que nous devons trouver toutes les gammes de prix pour ces prestations… depuis les 200 euro, comme un formateur bureautique dans certains cas !

  71. bONJOUR,
    j ai 27 ans et j aimerai devenir formatrice, Après un DUT Tech de Commercialisation et 4ans dans la Grande DIstribution (coté finance/ marketing), puis 2 ans dans la banque en tant que chargé de gestion/Assistante Commerciale et maintenant plus d un an en assurance, aussi en tant que chargé de gestion Contrat Assurance Vie/ epargne / GEstion des décès.

    je ne sais pas trop comment faire, j aimerai intervenir dans des cursus professionnels (CAP, BEP, …) ou en centre pour adultes ou meme pretendre à un service formation dans les entreprises.
    Mais je ne sais pas trop ou me renseigner, comment faire ni comment me vendre. Quel serait mon statut, quel type d annonces je dois chercher.

    Pouvez vous m aide, merci par avance de votre réponse.

  72. Bonsoir à tous,

    Beaucoup d’entre vous se demande comment devenir formateur ?
    Peut-être que certains seront intéressés par mon expérience…
    34 ans, Formatrice bureautique vacataire depuis 3 ans.
    Dressons le tableau :
    Ma scolarité plutôt catastrophique… je me suis réveillée en BEP Compta, du coup bonne élève, j’ai poursuivi BAC pro, et dans la foulée BTS en alternance Assistant de Direction (soyons fous !)
    Nous sommes en 96 et je rentre dans la vie active en tant que secrétaire…
    Le métier évolue, les secrétaires sont sollicitées pour des tâches des plus variés, on nous demande beaucoup, il faut faire vite et bien.
    Mais j’ai un allié de taille : l’informatique ! une passion qui a certainement commencé dans les années 80 : aahhh le bel Oric de papa !
    Alors je vais créer des outils avec Word et Excel pour améliorer et surtout faciliter mon quotidien plutôt speed !
    Le constat est simple : des documents juridiques pour lesquelles il fallait une bonne journée de travail, je passais à 2 h…
    Nickel !! Les collègues curieux, posent des questions, veulent la même chose, connaitre mes astuces… bref j’adore leur montrer tout ça (par contre la paperasse…). Travaillant dans une grande structure, je mets en place de temps à autre des « formations » (quand j’y pense…).
    En tout cas : je vais développer mes connaissances et Transmettre mon passion ! quel pied !
    Et puis un jour un bébé, oohhh et puis un autre…
    2005, je reviens de mon congé mat’. Je demande un 80% : PAS BIEN !!
    J’me prends la tête avec la direction (un classique quoi !).
    Mais c’est le coup de pied qu’il me faut !
    Ecœurée de la situation, j’me pose bcp de questions… et surtout qu’est-ce que je fais là ?
    Septembre 2006 (10 ans de boîte) : je n’en peux plus, je veux changer de métier, mais quoi ? Curieusement, je n’imagine pas le métier de formateur… (il faut être très intelligent et avoir fait beaucoup d’études ! lol)
    Et pourquoi pas Peintre décorateur, je dessine énormément et j’aime la déco, mon beau père est peintre en bâtiment… une idée
    Ou alors Programmeur informatique, je reprends des études… bof deuxième idée
    Infographiste avec une bonne formation : troisième idée
    Ma chance un ami Consultant :
    On discute énormément de mes passions, de mon boulot, de mon passé, de l’avenir… Il me fait passer des tests, bilan de compétences, tests de personnalités…
    C’est la révélation : je ne suis pas faite pour être secrétaire ! ben m… ! c’est au bout de 10 ans qu’on me dit ça ! mdr
    Par contre mon profil colle à la PERFECTION avec celui du formateur…
    Grosse panique, il me faut un CIF, reprendre des études ?
    Suite et fin de l’histoire (qui finit bien) :
    Je me renseigne sur les formations de formateurs : comique : il faut avoir formé pendant 2 ans pour y avoir droit !
    François (le consultant) me demande de réaliser une enquête de métier, savoir si le métier de formateur pourrait me plaire, de quoi il est fait, etc…
    Décembre 2006 : Croyez-moi si vous voulez : les Centres de formations que je rencontre, juste pour me renseigner sur le métier, m’ont proposé du boulot !!!
    Ce qui les intéresse ! mon expérience et ma personnalité !
    Le 22 décembre 2006 j’envoie ma dém’ sans réfléchir (contrairement à l’entourage : panique à bord, je quitte un boulot sûr, 54 jrs de congés, horaires variables, 10mn chrono de la maison… et le pire sans indemnités).
    Insouciance quand tu nous tiens !
    Vacation contre CDI, mais Passion contre Routine
    Sincèrement fatiguant les 6 premiers mois : métier inconnu, peur de ne pas savoir, bossé la nuit pour se perfectionner, préparer et intégrer les déroulements…
    Financièrement, ce fut un peu difficile, et on m’a dit que j’avais de la chance d’avoir autant de boulot pour une première année (env : 120 jrs).
    Mais je ne regrette rien, avec le recule je peux dire que la passion est mon moteur.
    Depuis 15 jrs je pense à m’installer en auto-entrepreneur en complément de mes vacations pour toucher un autre publique. C’est pour cette raison que je suis tombée sur ce site.
    Je vous souhaite à tous une bonne continuation et vivez votre passion !
    Delphine

  73. bonjour à tous,
    je viens de lire tout vos messages et je me suis enrichie! j’ai exercé prés de 20 ans dans le commerce et aujourd’hui, je viens de valider un diplôme en insertion professionnelle.
    je souhaite sincèrement exercer dans un centre de formation adultes pour tout ce qui est technique recherche d’emploi (TRE) mais j’ai aussi un diplôme dans l’habillement et enseigner  dans un lycée prof. m’intéresse aussi!
    j’ai réussi à décrocher un entretien dans un centre de formation pour adultes et j’attends la réponse. Mais je flippe!!!Est-ce que je vais être à la hauteur? Il le faut!!C’est une première expérience!
    pouvez-vous me renseigner sur les démarches à suivre et  me donner quelques conseils?
     
     

  74. Bonjour à tous,

    Je m’installe en tant que formateur-consultant indépendant au mois de septembre sur Toulouse (formations « Accueil » et « Développement commercial ».)
    Or j’ai rencontré il y a quelques jours un OF qui souhaite me faire bosser sur une formation « Relation clients » (mon domaine d’expertise.)
    Ils souhaitent bien évidemment connaitre le taux horaire à partir duquel je facturerai mon intervention (entre 6 et 12h), pouvez-vous m’éclairer à ce sujet dans la mesure où j’ai parcouru quantité de sites indiquant une fourchette très très large ?
    Merci pour votre précieuse collaboration.

  75. Ping : formateur n’est plus un métier d’avenir « « Les z'edLes z'ed

  76. bonjour à tous,
    apres 25ans dans la restauration, j aurais le souhait de devenir formateur dans cette branche , quelle démarche je dois effectuer et quelle organisme dois je aller voir pour me renseigner ?
    merci pour le temps que vous allez prendre pour me repondre

  77. Bonjour je suis un ancien cadre supérieur commercial, j’ai créé ma societe de consultant et je vais être selectionné pour intervenir dans les ecoles de commerce . Faut il avec un numero d’agrément organisme de formation ?

    Merci de votre retour