pas d'avenir pour l'écriture manuscrite autre que l'art plastique

couverture du Bild sur l'écriture manuscrite

la une du Bild rédigée à la main

Comme promis dans le précédent billet précédent, je vous dois quelques explications sur ce que je considère comme la fin de l’écriture manuscrite dans les années qui vont venir et son passage en art plastique.

Le sujet n’est pas nouveau pour moi… ce n’est pas ma dernière lubie. Je l’évoque régulièrement lors des conférences dans les APE ou auprès des enseignants… L’écriture manuscrite deviendra un art plastique… Le clavier dans un premier temps, puis la « diction » deviendront les outils de notre retranscription !

D’ailleurs, en consultant le net, on s’aperçoit que d’autres se sont déjà penchés sur le sujet et comme le dit Christophe Hondelatte pour lancer le débat dans Hondelatte dimanche (ce dimanche sur la TNT, à la chaîne Numéro 23), déjà 45 états aux USA rendent l’apprentissage de l’écriture manuscrite optionnel et le sujet n’est pas réellement nouveau puisque Bild en 2012 pour en parler a rédigé sa une entièrement écrite à la main ; en 2011, cursus réalisait un article sur le sujet et même on en parlait déjà aux USA quelques années plus tôt.

Ma position vient d’un constat… L’utilité d’écrire à la main aujourd’hui n’est plus courant déjà pour nous adulte, pire chez les plus jeunes. Une étude britannique constate qu’un adulte sur 3 n’a plus pris en main de stylo ou crayon ces 6 derniers mois (source la libre.be). Vous pouvez aussi regarder cet extrait du journal de France 2 depuis combien de temps avez-vous utilisé un stylo pour la dernière fois ?

Que faisons nous : nous utilisons le clavier… au quotidien (depuis la liste de course, le message texto jusqu’au rapport ou au document à remplir en ligne) et déjà on commence à employer la transcription vocale (nous sommes nombreux à l’employer pour dicter un SMS dans nos voitures !)

Cette métamorphose est significative d’ailleurs dans l’évolution de la personne… l’écolier écrit à la main, puis petit à petit, il introduit l’ordinateur dans ses travaux pour l’utiliser de plus en plus souvent en avançant dans sa scolarité puis dans sa vie professionnelle…

D’ailleurs, avez-vous remarqué que tous les jeunes savent utiliser un clavier, la plupart tapent sans même le regarder et leur vélocité y est importante… pourtant, personne ne leur a enseigné !

Les scientifiques réfractaires à l’abandon de l’écriture, reconnaissent l’intérêt de ces outils par exemple pour des dyslexiques… Pourquoi pour eux, pourquoi pas pour tous ?

Outre l’effort que demande l’écriture manuscrite, le temps gagné (on écrit plus vite à l’aide d’un clavier surtout sur tablette par exemple) et les possibilités offertes pour rendre une « copie » propre, compréhensible de tous font que nous utilisons le clavier ou dictons pour saisir le texte.

Ce phénomène de transition à l’écriture numérique doit être encore plus visible dans certains pays étrangers… Ma fille en école en Australie me disait que chaque élève au lycée possède son ordinateur à sa place en classe…

Alors, oui, nous allons changer d’outil pour écrire… les réfractaires, les conservateurs ou les nostalgiques évoquent l’impact de la machine sur notre façon d’écrire et même de réfléchir… oui, bien sûr, il ne faut pas le nier…

Avez-vous essayé d’écrire un texte à la main ces derniers temps… Si vous êtes habitué à écrire via une machine, cela devient une mission quasi impossible… vous cherchez à copier-coller vos textes, à réorganiser d’un coup de souris vos idées… Donc, oui, notre façon d’écrire change notre manière de mener la réflexion également, mais j’aurais tendance à dire : et alors !

Cela n’a jamais été un drame que Nietzsche termine sa vie en utilisant la machine à écrire au lieu d’écrire à la main… Cela pourtant à changer son style d’écriture !

Ce n’est pas la première fois dans l’humanité que nous changeons de procédé de « rédaction »…

page d'écriture de ma mère

de quelle écriture parle t-on ? celle de ma mère ou de ma fille ?

page d'écriture de ma fille

de quelle écriture manuscrite parle t-on ? celle de ma mère ou de ma fille ?

J’ai connu le passage de la plume au stylo lorsque j’étais à l’école primaire…Certains instituteurs refusaient que nous écrivions au stylo… alors qu’on le faisait tous à la maison et que le summum du bonheur était de posséder un stylo 4 couleurs… Petite question. Qui utilise encore la plume aujourd’hui en dehors des calligraphes ?

De la même manière, j’ai appris à l’école le calcul mental, la règle à calcul… et pas mal d’autres procédés fastidieux en mathématiques… je regarde mes enfants… rien de tout cela.. La calculette, pardon, le smartphone les remplace avantageusement ne serait ce que dans la rapidité pour obtenir le résultat…

Remontons un peu le temps… Le passage de l’écriture Gothique Allemande à l’écriture latine a été décrété par Hitler en 1941. Qui sait encore lire l’écriture Gothique allemande chez les jeunes et les moins jeunes ?

Et puis, si l’on regarde encore plus loin dans le passé… pourquoi avoir cessé de graver les coins de l’écriture cunéiforme Sumérienne, pourquoi avoir cessé de dessiner les hiéroglyphes égyptiens ou les alphabets phéniciens.

Bien sûr l’arrivée du parchemin et du papier ont révolutionné l’écriture… pourquoi le numérique ne la révolutionnerait-il pas à son tour.

L’autre argument souvent mis en avant par ceux qui ne veulent pas la disparition de l’apprentissage de l’écriture cursive manuscrite est la détection de la personnalité au travers de ses écrits, l’émotion qui s’y lit parfois…

Bref que l’écriture manuscrite révèle l’identité de la personne ! Oui, c’est vrai pour nous, adultes (et encore, qui prête attention à la manière dont vous écrivez mis à part les spécialistes du domaine). Mais est-ce encore d’actualité pour les jeunes pour qui lire de l’écriture manuscrite est déjà un acte pénible…(ils « galèrent » à lire l’écriture des enseignants et leur demandent toujours ce qu’ils ont écrit !)

Je pencherai plutôt pour une autre vision… l’émotion, la personnalité transpirera de la manière dont sera structuré le texte saisie numériquement.
Qui n’a jamais écrit un texte sous le coup de la colère à l’ordinateur… faites la comparaison avec un texte écrit dans un moment plus calme… je suis certain que l’emploi des mots, la structuration des phrases… ne sont pas les mêmes. On perçoit l’humeur des personnes dans le tchat… pourquoi pas dans des textes plus longs ?

Le passage à l’écriture numérique permettra d’aller à l’essentiel : le sens du message qu’on écrit, le style qu’on veut lui donner… et fournira à l’homme du temps de réflexion supplémentaire gagné sur le temps de rédaction. Et dans le fond, n’est-ce pas-là, l’élément principal… que l’homme pense ?

Pouvoir se corriger, se reprendre des dizaines de fois pour un résultat toujours propre et lisible, sans rature, ni bavure… que tout le monde puisse lire facilement tous les écrits. Voilà les bienfaits de l’écriture numérique. Les défenseurs de l’écriture manuscrite oublient trop souvent l’usage courant de l’écriture… Que préférez vous en sortant de chez un médecin : tenter de déchiffrer l’ordonnance (et le risque d’erreurs avérées dans les prescriptions à la suite de l’écriture illisible) ou pouvoir lire aisément le nom des médicaments, les dosages…

Alors, oui, je soutiens que la disparition de l’écriture manuscrite ou sa transformation en art plastique est un développement technologique inévitable. On y perdra quelque chose, bien sûr, mais l’homme s’en remettra !

L’écriture est un sujet sensible… plus que celui de la disparition de l’apprentissage de la lecture d’une carte par exemple. Qui aujourd’hui a remarqué que beaucoup de gamins ne savent plus lire une carte… il utilise les fonctions GPS de leur outil nomade… Pire, je connais des ados qui, dans leur ville si on les laisse quelque part, ne savent pas s’orienter sans leur matériel habituel ! Mais, personne ne réagit.. Cela semble normal… L’écriture est un sujet sensible.

La disparition de l’écriture manuscrite au profit d’autres modes d’écriture permettra à n’en pas douter l’apparition d’autres formes d’écriture… la plus évidente semble l’expression collective où plusieurs personnes interviennent directement sur un texte en construction. Mais, cela se fait déjà.

Et même au-delà, réfléchissons aussi à la disparition du clavier… car avec la reconnaissance vocale, il suffit de dicter…

Enfin, il faudra le temps, avec l’école pour dernier bastion comme défenseur de l’écriture à la main, car de nombreux pédagogues, psychologues, neurologues… argueront du fait que l’apprentissage de l’écriture manuscrite est nécessaire. Pour qui ?

Allez, Mesdames, Messieurs, je vous invite plutôt à changer la devise de l’école qui d’apprendre à lire, à compter et à écrire pourrait devenir apprendre à lire texte et image et à compter !

Je vous renvoie en complément de mes propos à l’article de Jean Roch (l’enseignant de CP qui a utilisé le 1er twitter en primaire 😉 et à celui d’Olivier Ertzscheid afin de compléter votre point de vue.

4 comments for “pas d'avenir pour l'écriture manuscrite autre que l'art plastique

  1. 9 juin 2013 at 20 h 12 min

    -Il faut peut -être quand même se poser la question  si on ne veut pas lobotomiser nos chers neurones, étant donné qu’écrire demande plus de travail cognitif que taper .Avoir des citoyens qui ne savent que donner leur numéro de carte bleue, , sont des .citoyens dociles. On ne fait la révolution quand on a des crédits . !

  2. marhem
    9 juin 2013 at 23 h 55 min

     
    Allez,je tantes le défit,mais vite fait… 
    les fruits pour les vitamines… 
    les légumes pour…les oligo-éléments
     

  3. marhem
    10 juin 2013 at 0 h 10 min

    woa!!!!! h
    je suis pas le seul abruti !!!!s

  4. 5 juillet 2013 at 6 h 34 min

    Chacun, bien sûr, a son rapport au papier. Beaucoup en ont besoin. Mais dans le monde du travail, écrit-on encore à la main ? Pour moi, l’écriture est un travail, constant, naturel, inné. J’ai besoin qu’il soit efficace, rapide, puissant. Alors, oui, je suis pour l’introduction de la dactylographie informatisée à l’école primaire et je ne serais pas surpris qu’un jour l’humanité abandonne complètement l’écriture manuscrite pour l’écriture numérique. Comme l’âge de fer a succédé à l’âge de bronze. Comme le livre et le crayon ont succédé à la tablette d’argile et au calame.

Laisser un commentaire