IPhone, je m'étais dit que je n'en parlerai pas !

Iphone (157 000 000 résultats dans Google), certainement le plus gros buzz ces derniers temps. J’avais prévu de ne pas parler de l’iPhone car le sujet serait couvert par tout le monde.

Et puis voilà qu’Aymeric me demande si je pense à acheter un lors de sa diffusion en France… S’ensuit une discussion sur le bien fondé d’un tel achat…

Puis l’hystérie et la déferlante des billets sur le net m’interpelle…

Les exercices de style de Martin Lessard m’amuse. Et je me suis dit que ce serait intéressant d’aller vérifier ce qu’ils ont réellement écrit :

Mais la lecture de mes fils ne s’arrête pas là (ouf, j’ai fini de rattraper mon retard). Et je m’aperçois que les échanges entre bloggeurs vont bon train. Ainsi, François Nonnenmacher répond aux fonctions qui manquent à l’iPhone d’Éric Dupin.

Puis, c’est au tour de l’iPhone et l’entreprise : qui gagnera, IT ou Apple ? qui me rapproche un peu plus de l’image que je me fais de ce débat pro et anti iPhone. Cette impression est confirmée à la lecture du billet de Jean-Marc : iPhone : révolution ou poudre aux yeux ?

Je retrouve entre le discours des uns et des autres les débats entre utilsateurs Mac et utilsateurs Windows.

Je retrouve aussi le rejet de certains, comme lorsque nous étions rejettés au début du Mac dans les salons informatiques (je ne parle pas d’AppleExpo, la grand messe Macintosh) pour les mêmes raisons invoqués que pour l’iPhone : Le mac est un jouet, le PC un outil…, pourquoi payer si cher pour un ordinateur, etc.

Et d’un autre côté, je connais bien la « folie » des fanatiques d’Apple. Non, pas que j’en sois un… Je jure que si j’ai des ordinateurs Mac, les périphériques ne sont pas marquées à la pomme (hormis une ou deux anciennes imprimantes), que je ne possède pas d’iPod… Non, je me rappelle juste avoir manqué d’être lynché en compagnie du photographe de l’AFP (Agence France Presse) de l’époque, car, l’instant de quelques prises de vues, nous cachions Laurent Ribardière aux yeux de ses admirateurs. Les mêmes que je voyais défiler devant moi sur le stand Icônes ensuite !

Donc en final la seule question se résume dans cette vidéo : « Alors vous êtes plutôt Mac ou PC ? » (découvert sur 64k – Le blog de Soph et Ced.

8 comments for “IPhone, je m'étais dit que je n'en parlerai pas !

  1. 1 juillet 2007 at 2 h 04 min

    Y’a pas à être plutot l’un ou l’autre, c’est une question d’utilité (du budget aussi) je sais que le jour où je voudrais faire du montage vidéo ou du mixage de musique, je prendrai un MAC… Pour faire du dev, vaut mieux un PC sous linux.

    et puis windows, c’est pour les autre…

  2. 1 juillet 2007 at 4 h 09 min

    Je ne pensais pas non plus en parler mais l’engouement un peu fanatique de certains m’a fait sortir de ma réserve.

    Au delà de ce débat pro/anti iPhone, ce qui me dérange c’est qu’on ressort le vieux débat stérile Mac contre PC associant PC et Windows et niant ainsi les autres OS fonctionnant sur l’architecture PC comme Linux.

  3. 1 juillet 2007 at 4 h 12 min

    Faut dire que des linuxiens sur PC… Y’en a pas énormément…

  4. 1 juillet 2007 at 4 h 38 min

    baptiste> A part l’immense majorité, non en effet il n’y en a pas beaucoup. 😉

  5. 1 juillet 2007 at 4 h 43 min

    Enfin, moi j’aime linux… Je n’utilise windows que depuis qu’on m’offre les licenses.

  6. 1 juillet 2007 at 17 h 06 min

    C’est un peu pour les mêmes raisons que j’ai moi aussi mis le billet sur l’iPhone car je n’aime pas le fanatique sous toutes ses formes.

    Le débat PC-Mac qui exclut entre autres Linux (bien que les applications Linux peuvent fonctionner sur Mac) est quelque chose qui m’ennuit. Mais le fait est là… je retrouve dans les débats que je suis du coin de l’oeil le vieux clivage… De façon un peu plus nuancer puisque certains des critiques utilisent eux-même un Mac (d’ancien PCistes 😉 et je ne crois pas que le débat se situe au niveau du système mais bien sur la machine !

    Abstraction faite du prix (je sais c’est important BaPtiste), pour ma part, je crois que l’iPhone (ou ses clones) a de l’avenir… Quand j’avais acheté mon premier Mac, le SE, l’écran était tout petit par rapport aux écrans PC. Cela n’a pas empêché le mac de s’implanter et d’être la seule machine Personal Computer face aux « PC » d’en face… et je ne parle pas d’OS, seulement de machine. À l’époque, le Mac fonctionnait à la souris et possédait un écran noir et blanc… tandis que les PC était encore avec des écrans orange ou vert ! Le même problème de prix se posait. Nous ne disposions que de peu d’applications sur Mac à la différence d’un PC. Difficile à s’imaginer les positions des uns et des autres à l’époque. Je me rappelle aussi que dans la formation que je suivais, on apprenait à se servir d’un PC… et l’on m’a mis un jour devant le Mac. Tout m’a paru naturel. Tout était évident… Je savais me servir du Mac sans formation, pas du PC. Je suis une «brêle» avec un téléphone portable… J’attends de voir, de visu et en main, avec un iPhone.

    Combien de fois ais je entendu dire que les choix du Mac n’était pas les bons. Qu’Apple allait mourir. Combien de fois j’entends encore qu’Apple est une filiale de Microsoft ou que Microsoft a aider Apple à ne pas mourir !

    Simple rappel, n’oublions pas que Apple avait une machine qui s’appelait le Newton. J’ai d’ailleurs été surpris que si peu de personnes parlent du Newton dans le cadre de la sortie de l’iPhone, car il est certainement l’ancêtre de l’iPhone… Quand on connait les possibilités du Newton, on sait ce que peut facilement faire Apple de son iPhone.

    Je pense également que l’iPhone se situe dans une politique globale d’Apple… qui certainement nous échappe pour l’instant en partie, même si j’ai ma petite idée sur ce point 😉 Étais ce si annodin la présentation à l’Apple expo, avant 1990 je pense, où un Macintosh était le répondeur téléphonique du cadre qui revenait à sa maison ? Cela était plutôt prémonitoire de ce que nous préparerait Apple dans les années futures et nous y allons à grand pas.

  7. 1 juillet 2007 at 22 h 18 min

    Mes têtes de turc n’ont à peu près pas écrit à propos du iPhone (sauf peut-être Pisani): et c’est bien pourquoi je les ai choisis! Mon exercice de style devait comporter quelques difficultés 😉 Et pour moi, c’était une façon d’en parler sans en parler 😉

    Votre billet remet un peu de sérieux dans tout celà! merci!

  8. 2 juillet 2007 at 0 h 55 min

    Bravo encore pour « l’exercice de style »… Il m’a beaucoup amusé.

Laisser un commentaire