Gérer sa documentation, son information et ses projets

Malheureusement, trop d’information tue l’information.

Nous vivons dans le monde de la communication et de l’information. Mais, si pour beaucoup d’entre nous l’accès à cette pléthore d’information est un atout, encore faut-il la gérer. D’autant plus, que ce soucis n’ira pas en diminuant.

Alors, pendant que bibliothécaires et documentaliste réfléchissent aux web 2.0, je vais tenter de réduire le débat à ma petite personne l’individu : vous et moi. Nous sommes tous confrontés à un degré plus ou moins important à ce type de problème.

Je vous donne mes solutions et mon point de vue, comme «entrepreneur individuel» (je suis une TPE à moi tout seul) ou particulier, au choix, en échange, j’attends vos préconisations et vos remarques dans les commentaires.

Toutefois, une petite remarque dans ce préambule, je suis sur Macintosh, j’emploie donc les outils qui fonctionnent avec l’ordinateur à la pomme. Mais, je pense que l’on peut trouver des équivalents sur PC ou pour les propriétés propres au mac, elles arrivent sur les pc avec Vista.

L’enjeu de l’information est de taille et je ne pense pas qu’il soit possible de séparer la recherche d’information, la veille, l’action qui en découle et son archivage.

Je ne m’appesantirais pourtant pas sur la « recherche efficace de l’information » dans les sources externes : les moteurs de recherche, les forums, les « agents de surveillance », les listes de diffusion, les fils RSS, etc. De même, je ne dirais rien de la sélection de l’information et de son évaluation. Ce n’est pas l’objet de ces billets.

Revenons donc au traitement de l’information…

Mais déjà, un premier problème se pose. Est ce que je dois garder l’information « physiquement » chez moi (une bibliothèque numérique individuelle) ?, est-ce que je dois laisser l’information en ligne et ne garder que le lien vers elle ? , est-ce que je dois diffuser l’ensemble de mon information sur les différents outils sociaux (je pense à Delicio-us ou Blogmarks par exemple), est-ce que je dois faire un mixte de ces solutions ? Et de là, on peut facilement rebondir sur d’autres question : à qui je confie mes informations (mes collègues, des amis, etc.) ? Quand ai-je besoin de ces informations (au bureau, en déplacement, etc.) ? Où j’archive les données ? Quels types d’informations m’intéressent et pourquoi (l’évaluation de ses besoins) ? Combien de temps dois-je les stocker ? Bref, un vrai travail de documentaliste 😉

3 comments for “Gérer sa documentation, son information et ses projets

Laisser un commentaire