Facebook : pas si dangereux qu'on le dit ?

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de Facebook…Je me défausse en général de cette activité grâce à l’une des revues de presse où tout est dit 🙂 — Pour rappel, la revue de presse sur Facebook et les réseaux sociaux en version intégrale est disponible sur Facebook, tandis que la version édulcoré (Française) est sur mon univers Netvibes.

Mais, depuis hier soir, suite à une discussion sur le sujet et la découverte de quelques articles, je me demande si Facebook est réellement dangereux comme tendrait à le prouver la vindicte populaire et la mise en avant par les médias des effets pervers de Facebook en faisant fie des soucis déontologiques, comme je le dis souvent en préambule lors des conférences ou animations sur le sujet.

Je ne nie pas les problèmes d’usurpation d’identité (j’ai été l’un des premiers à parler de l’usurpation de l’identité d’Alain Juppé dans Facebook et je suis une autre usurpation en live !)… ni l’acharnement sur le sort de certains (voir le cas Kerviel). Cela pose en effet problème.

Mais où sont les problèmes familiaux : la femme qui se cache dans Facebook pour découvrir les activités louche de son mari ? Où sont les problèmes dans le recrutement ? Nous avons tous des alertes… Facebook est dangereux, les dangers de Facebook… Mais dans la pratique. Je veux du concret 😉 Vous en connaissez beaucoup des couples qui se sont séparés à cause de Facebook ? Des personnes qui n’ont pas été embauchées à cause de Facebook ? etc. Moi, non. J’aurai même tendance à dire l’inverse pour cette dernière question : il a été embauché grâce à Facebook.

Pourtant, comme le reprend Nicolas Bermond : «D’après un récent sondage (Chicago Tribune du 200908); 38% des responsables d’admission (écoles ou grandes écoles) ont une image négative des postulants après avoir visités leurs profils Facebook ou Myspace.» dans son billet school Networking : Facebook esquinte la réputation des Etudiants… le phénomène est évoqué.

Je ne pense pas que ce soit Facebook qui doit être mis en cause mais plutôt l’usage qui en est fait des participants… Nous devons apprendre à maîtriser ou à assumer notre « image ». Les mesures de confidentialité ne sont pas faites pour les autres, idem pour les groupes privés 🙂

D’ailleurs les gouvernants ajoute me semble t-il à la surenchère. Nouvelles technologies : la vie privée en danger ? titre vie publique pour annoncer l’ouverture de la consultation publique «Votre vie privée vous intéresse et vous n’êtes pas les seuls.»

Cette question de la dangerosité de Facebook n’est pas très nouvelle pour moi car dès que nous avions fini notre enquête sur les usages et les attentes de Facebook (je sais, je dois vous fournir la 2e partie), la réponse au sujet des craintes m’avait laissé perplexe.

Voici les résultats que nous avons obtenus concernant la question : Pensez vous que la connaissance de certaines informations contenues dans votre profil Facebook pourrait être préjudiciable auprès de vos amis, votre famille, vos supérieurs, etc.

.

Les utilisateurs qui avaient répondu n’avaient donc visiblement que très peu de craintes concernant le préjudice que pourrait causer la diffusion d’informations dans Facebook.

Ce qui nous avait posé problème était la rubrique autre, c’est-à-dire des personnes qui ne sont pas de la famille, des amis ou des relations professionnelles (qui reste t-il ?). L’une des réponses que l’on pouvait apporter était que ce surdimensionnement était peut-être dû au discours ambiant sur les dangers de Facebook, mais qu’il ne se rattachait en rien à la réalité !

D’ailleurs, si j’en crois l’enquête que je continue de mener à l’aide de Spokeo… les utilisateurs du Web 2.0 sont sages ! Plus adulte qu’on ne pourrait le penser et les dérapages semblent très rares.

Alors, vous comprendrez que si des mésaventures vous sont arrivées… je suis preneur 🙂 Mais du vrai, du concret… Pas de :«On m’a dit que…» Vous pouvez me contacter en privé sur le sujet si cela vous dérange d’exposer votre cas en ligne, en commentaires 🙂 Cela pourra me servir entre autres dans le cadre de la prochaine rencontre Blog en Nord qui sera consacré à l’Identité numérique !

Pour les autres, ceux à qui rien n’est arrivé… Tapez pas… je pose juste la question du danger de Facebook et de la recherche de faits ;– et je vous donne un dérivatif : Comment débusquer les narcissiques sur Facebook? 😉

0 comments for “Facebook : pas si dangereux qu'on le dit ?

  1. 28 septembre 2008 at 13 h 54 min

    Facebook, on s’y retrouve dans Google Books

    Je ne pensais pas vous reparler si tôt de Facebook… mais l’actualité en décide autrement.

    En effet, ce soir, lors de ma balade dominicale sur le web :-), j’ai découvert que le « tutorial » Facebook, on s’y retrouve que nous avons publié le 19 avril

  2. Thierry
    30 octobre 2008 at 8 h 29 min

    Merci pour cette série d’articles qui repositionne bien, à mes yeux, cette problématique de l’identité numérique, de ces vies, privées, personnelles, publiques, professionnelles, anciennes et présentes qui s’entrechoquent sans aucun filtre.
    A ce sujet, je vous livre également ce lien vers Outils Froids qui fait de nous tous des « people« .
    Thierry

  3. 4 décembre 2008 at 15 h 07 min

    Réaction à Facebook sur Envoyé spécial

    Les réactions à la diffusion du reportage de Jérémie Drieu au sujet de Facebook à Envoyé spécial ne c’est pas fait attendre…

    Un groupe Petition Anti-Petasses dans le reportage Facebook a été créé quelques minutes après la fin du reportage, je vous le……

Laisser un commentaire