Demain dès l'aube…

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Non, non… le but de ce billet n’est pas de vous fournir le texte intégral de Victor Hugo écrit dans les contemplations. Au passage, j’avais découvert ce texte lors d’un spectacle d’Henri Tachan. C’est par ici pour un extrait sonore.

Donc, si le billet ne concerne pas Victor Hugo… de quoi est-il sujet ? Remontons un peu le passé… 2 mois par exemple… C’est la fin de la grève du CPE… Le billet Lille3 (Lille III) est en grève ! avait rempli son office : il avait rendu service. Toutefois, les derniers messages commentaires, comme celui d’Émilie :«ce billet nous a permis(enfin la je parle pour moi mais je dois pas être la seule dans ce cas) de « communiquer » avec les autres étudiants ce qui ne se fait pas forcément a la fac.» ou celui de Lio (merci encore à lui pour son travail sur la fac d’Artois)… me faisait prendre conscience qu’aucun lieu d’échange n’existait dans la plupart des universités françaises. De plus, il me semble bénéfique que les étudiants eux aussi peuvent exposer leur point de vue publiquement sur tel ou tel aspect de l’université.

J’ai profité de mon repos forcé (encore malade diront certains) pour mettre en place les sites. L’un des problème consistait à trouver la solution idoine concernant la création du site. Drupal (Drupal français propose la traduction de l’interface de Drupal en français) nous a convaincu. Chaque membre peut posséder son blog, écrire des « livres » sous la forme de wiki, créer ou participer aux sondages, intervenir dans les forum, t’chatter… et c’est d’une simplicité déconcertante à mettre en place… Grosso-modo, on peut dire que le site de base a été établi en une après-midi… Oui, oui, vous avez bien lu. Une après-midi. Mon petit doigt me dit que bientôt (moins de trois mois) des solutions de blogs révolutionnaires, extrêmement simple à installer et à utiliser devrait voir également le jour (désolé, je n’ai pas le droit d’en parler) mais cela n’a rien à voir avec Drupal.

La première version du premier site fac-off (excusez, nous ne nous sommes pas encore attaqué à cette page d’accueil générique) d’un longue série (on espère) sera en ligne demain même s’il n’est pas finalisé. Nous devrions ajouter dans un proche avenir quelques modules qui devraient être des premières en France concernant les Universités. Déjà, avant la mise en ligne, nous le savons, la diffusion et l’échange de notes de cours risquent de faire grincer des dents. Mais pourquoi d’autres université à l’étranger le mettraient en place et pas en France ? Le débat reste ouvert.

Nous avons choisis de commencer par l’Université de Lille3… Donc, si vous voulez voir à quoi cela ressemble le premier site fac-off, lille3.fac-off vous attend. Je ne connais pas l’heure de la mise en ligne (cela ne dépend pas de nous mais de l’hébergeur), donc, vous pouvez être le premier inscrit. Alors vite, dépêchez-vous pour aller le visiter et surtout n’hésitez pas à faire circuler l’adresse auprès de l’ensemble de vos connaissances 😉
Dans la foulé, les site de Lille1, de Lille2, de l’université d’Artois, du Littoral et de Valenciennes devraient être mise en ligne déjà préparés et n’attendent que la validation de ce site pour être mise en ligne. Rien ne vous empêche de vous pré-inscrire 🙂

Mise à jour 25 juin : le site n’est toujours pas en ligne. Demain, je prends contact avec mon hébergeur pour savoir ce qui cloche.
Mise à jour 26 juin : le site est en ligne.

0 comments for “Demain dès l'aube…

  1. 7 juillet 2006 at 14 h 05 min

    Je propose aussi une version chantée de ce poème de Victor Hugo sur: fannyboitard.free.fr/radi…

  2. Florent Strombo
    14 mai 2012 at 12 h 00 min

    Merci de remettre Victor Hugo au goût du jour. J’en ai profité pour découvrir la version chantée de Fanny Boitard, que j’ai trouvée très touchante.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.