Choisir ou établir un programme de formation

Je viens de vous parler d’une demande de la personne qui doit suivre une formation avec moi dans les prochains jours. Mais j’aimerais revenir quelques peu en arrière, sur la manière dont nous sommes arrivés à cette formation…

Cette stagiaire qui travaille dans le milieu du textile m’a contacté par téléphone pour me demander des renseignements pour une formation à Illustrator et une formation à Photoshop. Bien sûr, nous réalisons ce type de prestations. Mais, en dialoguant un peu avec elle, nous avons peaufiner sa demande… Elle ne cherchait pas à connaître Photoshop, ni Illustrator car elle connaissait déjà ces deux logiciels. Elle recherchait un formation genre perfectionnement afin de régler les problèmes qu’elle pouvait rencontrer avec son imprimeur… Plutôt que de mettre en place une formation Photoshop et Illustrator de 2 à 3 jours chacune, nous avons préféré lui proposer une formation qui semble plus adaptée, issue de notre formation à la chaîne graphique sur 2 jours.

Gentiment, cette personne m’a envoyé ce que proposait certains de mes confrères centres de formations… :

  • Mise à niveau et perfectionnement à Adobe Illustrator pour la réalisation des documents « papier » et pour la préparation des documents à l’impression. + Mise à niveau et perfectionnement à Adobe Photoshop pour la réalisation des documents « papier », pour la préparation des documents à l’impression et pour les réglages de chromie.
  • Initiation à Adobe Acrobat et à Enfocus PitStop pour la création de fichiers PDF. Formation accompagnant l’achat de ces logiciels.

Je ne sais pas qui lui a proposé ces formations… Dans le premier cas, je trouve que l’on est pas loin du vendeur de formation « pré-packeté ». Si je décrypte, depuis chez moi : je lui vends un perf. Photoshop et Illustrator standards auxquels j’ajoute réalisation papier… Je serais un peu moins sévère… C’est quand même un centre qui connaît le domaine car il propose la chromie dans Photoshop et pas dans Illustrator… Éventuellement, si cette personne avait le budget, elle pouvait prendre cette formation. Attention toutefois à ces formations fourre-tout dans de nombreux centres de formation où le formateur pour seule compétence en PAO, en graphisme… a seulement suivi un jour l’une de nos formations (quand je dis nos formations, je parle de formateurs qui continue à produire ou qui ont exercé le métier comme ceux d’ED Productions). Je connais des centres qui pratique cette technique de formation de formateur… Hein, Yann, tu connais aussi ;-))

La seconde formation peut également se justifier mais elle implique l’achat d’un logiciel supplémentaire. Quand on sait, qu’en plus la société utilise des versions précédents les versions CS des produits (trois générations en arrière au moins), je comprends mal l’achat de ce nouveau soft sinon de remettre tout à plat. Ce n’est pas l’objectif de l’entreprise. Dans ce cas, la solution me semble inapproprié… J’espère que ce n’est pas toi Manu qui a proposé cela :-))) Le monde de la formation est petit !

Bref, on le voit le choix d’un programme de formation n’est pas simple.
Autre exemple dans un autre sens… Hier, j’avais un appel d’une personne dans une société qui souhaitait une formation à Acrobat Reader ! Je fais semblant dans un premier temps de ne pas comprendre… Non, non, elle veut se former au Reader d’Acrobat. Je n’ai jamais eu cette demande mais pourquoi pas. Pourtant, elle me dit qu’elle a trouvé une formation sur mon site, même deux formations Acrobat. Je me lance dans de grandes explications. Ce sont des formations pour la version d' »Acrobat complète »…. Une formation découverte et une formation « standard » sont proposées…
Aie aie aie… Que n’avais je pas dit ! Les deux programmes sont identiques sur le papier. En réalité dans l’un certains fonctions son survolées, dans d’autres elles sont étudiées. En plus, il y a même une formation adapté au marketing (je ne me rappelle plus le programme complètement de mémoire, mais il risque d’être également quasiment identique), et pire une formation Acrobat destinée au Prépresse… Comme on le voit, il y a le choix. Mais ma petite Dame d’hier s’énervait au téléphone entre ces problématiques de Reader, de Writer, de découverte, de marketing…
Bref, on se met d’accord que ce qu’elle souhaite. Ce dont elle a besoin, c’est d’une formation de découverte d’Acrobat en vue d’utiliser le reader… Même moi, parfois j’en ai perdu mon latin. Puis naturellement on en vient à discuter de l’endroit où s’effectuera la formation, sous quelle forme. Je lui explique la différence entre intra, inter, sur site, en centre et c’est normal. Je dois trouver une solution plus simple car si les responsable formations ou RH connaissent la différence entre inter, intra, etc., les autres personnes ne connaissent pas ce jargon.
Et je lui explique que nous ne mettons en place que très rarement des inter-entreprises (regroupement de plusieurs entreprises) sur Acrobat… Déjà que je ne suis pas chaud pour les inter-entreprises car les demandes sont trop différentes d’une entreprise à l’autre (je pense qu’elle serait la seule par exemple dans un groupe inter à vouloir se former sur le reader) sur le type de logiciels sur lesquels nous formons. Et je lui explique que nous pouvons former dans sa ville de Normandie, éventuellement sur site. Oui, je sais, nos tarifs sont moins cher sur le site du client que chez nous en centre de formation. Je vous expliquerais un jour pourquoi !
Non, non, Madame préfère absolument la formation intra à Paris ou ailleurs en France qui est moins chère et là je commence à me faire « allumer » car il est anormal que nous ne réalisions pas d’inter sur Acrobat… Résultat, j’ai passé un quart d’heure à lui fournir des explications pour finir par me faire engueuler 🙂 J’ai appris par la suite qu’elle avait déjà appelé en cours d’après midi pour avoir des explications…
En résumé, nul n’est tenu à l’impossible. Je revendique.

Parfois, cette écoute et cette tentative de définition de contenu de formation est compliqué pour nous, centres de formation. Si nous rencontrons ce soucis en PAO ou en prépresse, dans le monde des formations internet ce besoin de définition est encore plus grand.
Très souvent, la solution vient au bout de plusieurs entretiens téléphonique (je ne parle pas là d’audit des futurs stagiaires) au fur et à mesure que le projet que nous soumet le demandeur évolue. C’est le cas notamment lorsque j’entend au téléphone : «Je voudrais une formation pour créer des sites internet». En général, la première question que je pose est :«Quel type de sites voulez-vous créer ?» et là, le blanc… Je suis obligé de commencer à expliquer qu’il est possible de créer des sites au moyens de pages en html, en Php-MySql, de CMS, de blogs… ou de proposer l’une de nos formations qui peuvent aider le client à concevoir un site internet.
Je ne saurais pas vendre une formation Dreamweaver toute simple dans ce cas là, je préfère adapter à nouveau mon offre à la demande.

Ce qui m’énerve un peu dans ces situations, c’est ceux qui répondent en final : «Bonjour, nous vous remercions de toutes les précisions apportées. Toutefois nous avons trouvé un formateur très prés de chez nous, et avons décidez de travailler avec lui pour des raisons pratiques de rapprochement. Encore merci pour le temps que vous avez pu nous consacrer.» Je haïs ma position de commercial dans ce cas là. C’est un peu comme pour les graphiste à qui l’on demande des projet gratuit mais la réalisation est confié à quelqu’un d’autre.
Cette réponse réelle que je viens de recevoir ces derniers jours correspond à environ 3-4 h d’explications aux téléphone en plusieurs fois, la création de programmes de cours spécifiques car c’est une imprimerie qui voulait se diversifier et proposer la création de sites web à ses clients !
Enfin, leur remarque sur la proximité du formateur m’amuse beaucoup puisque j’avais un formateur proche de chez eux… N’est ce pas Aymeric ! Mais que voulez-vous, c’est le métier qui veut cela…

Certaines personnes se sentent également parfois agressées, par nos questions. Mais comment voulez-vous que nous puissions répondre à une demande comme celle-ci :«nous recherchons une formation aux outils de communication en réseaux pour du e-learning». Ca, je ne sais pas faire. Pourtant, je connais le elearning, je connais la communication en réseaux, etc. Mais là, je ne comprends même pas la demande. J’ai demandé à auditer la personne qui avait fait la demande. On m’a répondu, ce n’est pas possible. Nous ne pratiquons pas comme cela chez nous. J’attends toujours le complément d’information pour enfin savoir ce que souhaitait cette personne !

Comme on le voit, la démarche de chercher une formation adaptée de la part du demandeur n’est pas simple. Qui est l’interlocuteur, quel est ce centre que je ne connais pas, qu’est ce qui me prouve qu’ils sont qualifiés, n’essayent-ils pas de me fourguer une formation de pacotille, quel sera le niveau de compétence du formateur… Cela me rappelle une formation que j’avais donné voici quelques années pour le compte d’un centre de formation. Quand je suis arrivé sur le site du client, celui-ci fut surpris par mes compétences et m’avoua qu’il ne pensait pas avoir un formateur « qualifié » pour cette formation. Il pensait avoir un formateur « simple manipulateur du logiciel » 🙂

Mais la réciproque est vrai. Parfois, nous devons trouver ce que recherche concrètement le client, ce que cache la demande exposée par rapport au besoin réel de la formation, comment adapter au mieux la formation, sommes nous capable de répondre à cette demande (j’ai encore refuser une formation à Mind Manager ; je n’avais pas de formateur immédiatement sous la main connaissant ce produit ; car même si je connais un peu Mind Manager et les cartes euristiques, je ne suis pas capable d’assurer la formation aujourd’hui… En septembre, ce devrait être bon ;-)).
Nous aussi, enfin, je parle pour moi, parfois j’ai peur de me tromper. Je n’ai pas la science infuse. Cette solution de site web proposée est-elle effectivement la mieux adaptée ?
De plus, je dois réussir l’alchimie d’un formateur aux stagiaire, un formateur pour une situation donnée. Untel passera certainement mieux que tel autre en fonction du contexte, de son niveau de compétences, des logiciels qu’il connaît… C’est déjà arrivé que nous devions réaliser une journée de « rattrapage » avec un autre formateur, soit parce que le feeling ne passait pas entre formateur et stagiaires (cela m’est déjà arrivé et si c’était pénible pour les stagiaires, ce l’était également pour moi) ou pour une cause d’inadaptation d’une origine diverses… Un exemple, je refuse maintenant d’effectuer des formations dans une grande enseigne de chaîne commerciale. Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde.

Comme quoi côté client (stagiaire), comme côté fournisseur (centre de formation), le choix et la rédaction des programmes des contenus de formation n’est pas une chose simple.

0 comments for “Choisir ou établir un programme de formation

  1. 12 juillet 2006 at 8 h 35 min

    On peut remplacer "formation" dans ton billet par "information" ! pour les documentalistes, c’est la même chose : quelqu’un qui cherche de l’info sur "les outils de communication pour le e-learning" a du mal à comprendre que l’on a besoin de lui faire préciser sa demande avant de commencer une recherche…

  2. 14 juillet 2006 at 13 h 01 min

    Quelques reflexions dans lesquelles on se retrouve tous, sans compter les demandes farfelues qu’on peut recevoir et les hurlements quand on annonce les tarifs.

    J’ai eu récemment un contact qui voulait apprendre à utiliser photoshop pour un usage basique (un peu de retouche, gestion des couleurs, images pour le print, les formats, images pour le web…).

    Je lui fais donc un devis personnalisé sur deux jour, compte tenu du fait qu’il avait déja une certaine culture informatique.
    Ce qu’il avait oublié de me dire, c’est qu’il ne pouvait pas être disponible plus d’une heure à chaque fois, qu’il fallait que je me déplace dans sa société de 19 heures à 20 heures (société au fin fond de la Vendée à 1 heure de route)… Quand je lui ai dit que c’était réalisable mais que je devais lui refaire un devis prenant en compte ces derniers éléments il m’a répondu : ah non pas possible, vous avez fait un devis, vous vous êtes engagé, c’est comme ça..

    Je ne sais plus si je suis resté courtois ou non… 😉

    Aymeric, on n’a pas des métiers faciles ma bonne dame.

  3. 6 février 2007 at 15 h 50 min

    les formateurs parlent aux formateurs

    Depuis pas mal de temps déjà, nous réfléchissons à la création de ce lieu d’échanges.

    Il y eu pour commencer le billet Le métier de formateur qui totalise à ce jour plus de 13 000 lectures ; Les autres articles suite à des réactions en ligne ou non : Les……

Laisser un commentaire