la blogosphere semblable a Secret story

Vous connaissez mon aversion pour les titres comme celui de blogueur influent. Tel Le Prisonnier, Numéro 6, je cherche constamment à m’évader de mon village blogosphèrique. Au passage, je suis surpris que personne à ma connaissance n’ai encore fait le parallèle entre Internet et les aventures de Patrick McGoohan lorsque l’on parle d’identité numérique. Peut-être une histoire de génération ?

En tout cas, Laurent François pose bien la question dans Pourquoi la “Blogosphère”, ça n’existe (presque) pas parce que des pratiques l’exaspèrent… Je le comprends, j’ai les mêmes réticences.

Arrêtons de toujours nous regarder le nombril et arrêtons de croire que nous sommes dans notre village mondial, où Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. J’arrête pas dans les citations ce soir 😉 Pour les plus jeunes, c’est du Jean Yanne. J’adore 🙂

Tout cela pour en arriver à Secret Story… Même si l’émission est « truquée » (voir par exemple les révélations et les images du paparazzi Jean-Michel Elfassis dont j’ai découvert le blog pour l’occasion), cette promiscuité de tout les instants, avec retournements de veste, coup bas, amitiés frelatés, alliances de circonstance et manipulations des uns et des autres (y compris de la production) me fait indéniablement penser à notre petit monde des blogs.

Je pourrais presque mettre un nom de blogueur en face de chacun des habitants de la maison des secrets. Le nombre de bloggers FX serait impressionnant 🙂 Si je pousse le raisonnement un peu plus loin je pourrais étendre cette réflexion au web 2 (j’emploie le terme web 2 à dessein).

Mais, après tout, nous sommes des Hommes… avec leurs qualités et surtout leurs défauts. Blog, web 2, médias sociaux, etc. n’y changeront rien.

J’ai pu lire «les jeunes sont de nos jours élevés à coups de loft story, secret story, etc où l’on rend totalement banale la situation d’exposition de son intimité». C’est vrai. Mais, déjà lorsque je débutait ma vie d’adulte, on critiquait les dessins animés asiatiques genre Goldorak & cie. J’ai été élevé aux premières versions de Nicolas et Pimprenelle, à Saturnin que je regardais en noir et blanc et au Manège enchanté ;-). La question que je me pose actuellement et qui me fait regarder de temps à autres ces émissions de TV réalité (Yann, c’est bientôt Kol Hanta, rassures toi ;-), la question est la suivante : est que la production s’adapte au public ou est ce le public qui s’adapte à l’émission ?

Si je fais abstraction de mon problème de vieux cons, je pencherai pour la première solution : la situation d’exposition de son intimité est devenu banale et le production s’adapte à cette situation. Comme la production, nous devons aussi nous adapter à cette situation ! Les mentalités changent, je n’arrête pas de le répéter depuis le début de l’année (voir ou revoir mes voeux)

Malgré tout, je crois à l’utilisation des réseaux et des médias sociaux : blog, Facebook, Twitter… D’ailleurs, pour les entreprises qui ne comprennent pas l’intérêt des réseaux sociaux, je vous conseille l’interview de mon amie Michelle à la télévision Canadienne comme je l’indiquai dans Twitter cette après-midi.

0 comments for “la blogosphere semblable a Secret story

  1. 21 août 2009 at 7 h 31 min

    ton problème de vieux con est un excellent problème !

    si tu passes vers les Champs un de ces 4, discutons en !

Laisser un commentaire