Bien demarrer avec le Mind Mapping

Boostez votre efficacité avec FreeMind

Boostez votre efficacité avec FreeMind

Pierre Mongin et Xavier Delengaigne (éminents « Gourous » du nord 😉 voir Tic Chti et acteurs primordiaux de Mind Mapping pour tous) étaient présents samedi, lors de l’excellent 4 à 6 à Euratechnologies (je ne répéterai jamais assez que le format était très attrayant et j’espère, que Yann renouvellera l’expérience ;-). Rapidement Pierre me présenta leur dernier bébé : Boostez votre efficacité avec FreeMind aux éditions Eyrolles. Ils avaient reçu un exemplaire « auteur » le matin même par la Poste. Après un court conciliabule entre les auteurs, je me retrouvais un livre dédicacé en main. Cinq jours avant qu’il ne soit disponible en librairie qui devait s’appeler certainement Boostez votre créativité avec Freemind à en croire Amazon. Un grand merci à eux…

Dimanche, que croyez vous que j’ai fait, j’ai dévoré ce livre excellent (mes commentaires ne sont pas emprunts d’amitié seulement, je vous prie de me croire) ! Je le conseille à tous les utilisateurs ou futurs utilisateurs de Freemind, mais pas seulement. Je m’explique.

Évidemment, on trouve quatre chapitres sur Freemind, regroupé dans la 1er partie du livre, destinés aux utilisateurs de Freemind. Mais, en introduction à ces quatre chapitres, un « mode d’emploi » du Mind Mapping d’une trentaine de pages, bourré d’astuces, de liens et d’encadrés (comme tout le livre), dans lequel on trouve une typologie des cartes de Mind Mapping (une première ?) ainsi que les limites du Mind Mapping (pour une fois ;-).

Je ne pense pas déflorer leurs secrets en indiquant les différents types de cartes mises en avant dans leur typologie, ce qui me semble une bonne base :

  • carte de capitalisation
  • carte de tri ou carte Post-it
  • carte mémo ou carte check-list
  • carte d’organisation
  • carte portail
  • carte module
  • carte mémoire
  • carte d’information

La seconde partie de l’ouvrage s’intitule Freemind en pratique, 10 cas d’utilisation… Dix cas issus de leur propre activité 🙂 En voici les grands titres :

  • Booster sa créativité avec Freemind
  • Cartographier les missions d’un service : de la carte de missions à la carte d’action
  • L’accueil d’un stagiaire : ça se prépare avec Freemind
  • Dessiner l’architecture d’un site web
  • Gérer un projet de la vie : l’achat d’une voiture
  • Gérer l’activité d’un service informatique
  • En finir avec le casse-tête des marchés publics
  • Rédigez un document de A à Z (le livre a été rédigé dans Freemind 🙂
  • Appliquer la méthode GTD avec Freemind (je ne suis pas adepte du Mind Mapping dans la méthode GTD mais cela existe, je préfère iGDT 😉
  • Présenter une formation avec XMind.

Cette longue partie d’exemples est bien sûr orientée FreeMind, mais est également adaptée aux autres logiciels de Mind Mapping. Cela donne un avant-goût pour la lecture de leur prochain ouvrage, une suite à Organisez vos idées avec le Mind Mapping qui paraîtra le 22 avril 😉

Sont brièvement analysés en fin de livre, les évolutions de FreeMind et des logiciels de MindMapping, quelques autres logiciels ou services de Mind Mapping : MindManager, MIndView, ImindMap….

Bref, je pense que vous l’avez compris… je suis fan. Je recommande la lecture de Boostez votre efficacité avec FreedMind – Bien démarrer avec le Mind Mapping pour tous : utilisateurs ou non, de FreeMind ou/et du Mind Mapping.

Web 2.0 et au-delà

Depuis pas mal de temps, je dois vous mentionner également le livre Web 2.0 et au-delà de David Fayon. Depuis sa sortie, la préface revêt un intérêt encore plus particulier, car elle est signé : Pierre Kosciusko-Morizet, le frère de notre secrétaire d’État à la prospective et au développement de l’économie numérique.

Je reprends la présentation officielle du livre :
En l’espace de 15 ans, les usages d’Internet ont considérablement évolué et le Web a changé nos vies. Des  » champions  » sont apparus, devenus incontournables tant pour le grand public que pour les professionnels Google notamment pour la recherche d’information, Wikipédia, l’encyclopédie coopérative qu’on a le réflexe de consulter comme un dictionnaire avec la certitude de tout trouver ou presque, ou encore des réseaux sociaux comme Facebook. Le Web, désormais  » 2.0 « , est entré dans une phase de maturité : interactions entre les internautes participatifs tantôt consommacteurs tantôt consommauteurs. Une intelligence collective se dessine. Modes d’accès et outils (blogs, wikis, mashups, réseaux sociaux) se multiplient. Avec le modèle économique de  » la longue traîne « , le Web permet de proposer une offre de produits et de services infinis. Bien se positionner sur les moteurs de recherche devient crucial pour exister sur Internet. Et déjà le Web 3.0 ou  » Web sémantique  » pointe son nez ! Il devient indispensable de maîtriser les bouleversements de notre société, donc de tirer partie de la complémentarité entre les mondes physique et virtuel. Ce livre décrit les enjeux, donne les repères et techniques pour être acteur du Web et évoluer vers une nouvelle forme de citoyenneté. Il vous plongera dans toutes les dimensions de cette formidable toile interactive : des univers virtuels (Second Life) au Web 3D. Des codes pertinents en RSS, CSS et XHTML, enfin clairement exposés vous donnent les clés pour développer facilement un site tant de qualité qu’accessible afin d’améliorer votre visibilité dans les moteurs de recherche. Ce livres s’adresse à l’ensemble des internautes et à tous ceux qui souhaitent comprendre ce Web qui révolutionne en profondeur notre société.

Si je n’avais qu’une seule phrase à retenir, ce serait celle-ci : Il devient indispensable de maîtriser les bouleversements de notre société.

0 comments for “Bien demarrer avec le Mind Mapping

  1. 1 avril 2009 at 10 h 06 min

    Merci à l’auteur de « Flickr on s’y retrouve ! » et co-auteur de « Facebook on s’y retrouve ! » pour cette présentation de mon dernier livre « Web 2.0 et au-delà ».

    J’avais une suggestion. Dans un an, nous aurons une véritable demande pour un « Twitter on s’y retrouve ! », l’outil s’enrichit au fil des mois, les usages aussi.

    Bien cordialement,

    df-)

Laisser un commentaire