2008 : le pire et le meilleur

Bon, vous direz, il est encore en retard 🙁 Mais, cette fois, j’ai une excuse… Mon ordinateur Ă©tait chez le rĂ©parateur aussi, je n’ai pas pu rĂ©pondre plus tĂŽt Ă  cette invitation d’Émilie qui m’avait relayĂ© la chaĂźne «dire ce qu’en 2008, j’ai apprĂ©ciĂ© et regretté» (une idĂ©e de Franck) en dĂ©but d’annĂ©e. Émilie a mentionnĂ© dans ce qu’elle a apprĂ©ciĂ© : les rencontres avec Eric Delcroix… Ce fut Ă©galement pour moi des moments forts de l’annĂ©e ! Si la question avait Ă©tĂ© qu’elle est pour vous la personne de l’annĂ©e, j’aurai sans hĂ©siter indiquĂ© Emilie Ogez… Elle ira loin cette petite ;-))

Ce que j’ai regrettĂ©

Les regrets, ce n’est pas trop mon genre… Cependant, j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© ne pas avoir de soucis de santĂ©… En effet, les dangers cĂŽtĂ© coeur m’ont obligĂ© Ă  me calmer, Ă  rĂ©duire mes activitĂ©s, Ă  me reposer d’avantage (mĂȘme si certaines personnes ne l’ont pas compris)… Donc, un bien pour un mal. Le temps d’adaptation de «mon ancienne vie» Ă  la nouvelle n’est pas toujours Ă©vident… et l’administratif en a pris un coup ! Je dois encore aujourd’hui rĂ©gler cette contrainte, l’intĂ©grer diffĂ©remment. La face nĂ©gative : la fac oĂč j’ai Ă©tĂ© moins prĂ©sent que les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes (mais je ne pense pas que les Ă©tudiants aient eu Ă  pĂątir de la situation)…

L’Ă©mission d’EnvoyĂ© SpĂ©cial au sujet de Facebook me laisse toujours un goĂ»t amer. Ce n’est pas l’image que je voudrais que l’on donne des outils d’Internet (mĂȘme si des problĂšmes existent). Je maintiens que JĂ©rĂ©mie Drieu aurait mieux fait de sĂ©parer son approche : un EnvoyĂ© SpĂ©cial sur les jeunes et Internet et un EnvoyĂ© SpĂ©cial au sujet de Facebook…

J’aurais prĂ©fĂ©rĂ© ne pas perdre le contenu de mon disque dur en fin d’annĂ©e ! Fin d’annĂ©e sous le signe de la crise… la phrase qui m’a fait le plus bondir cette annĂ©e est liĂ© Ă  cette crise : «nous mettons en place des moyens pour qu’une telle situation ne se reproduise plus jamais…». Je pense que la mĂȘme phrase avait Ă©tĂ© prononcĂ©e au dĂ©but du XXe… On voit le rĂ©sultat. L’homme est stupide et restera stupide (l’appĂąt du gain emporte tout sur son passage).

Et pour clore ce point, mais ce n’est pas typique Ă  2008, les personnes qui se prennent la tĂȘte, qui cherchent Ă  p… plus haut que leur c… et celles qui ont des dents qui rayent un peu trop le parquĂ© 🙁 J’en ai encore rencontrĂ© pas mal cette annĂ©e et cela me dĂ©sole toujours autant ! Un peu de simplicitĂ©, de reconnaissance, d’humanisme ferait le plus grand bien Ă  certains

Ce que j’ai apprĂ©ciĂ©

Je commencerai par la famille, avec l’arrivĂ©e de la plus grande en sixiĂšme… Le passage redoutĂ© c’est dĂ©roulĂ© sans ennuis. Et puis, il y a les effets secondaires de mes ennuis de santĂ© (le bien pour le mal prĂ©cĂ©dent) qui influent Ă  la fois sur ma vie familiale et professionnelle.

Au plan professionnel, je pense que mon annĂ©e comme seul responsable d’annĂ©e du Master Idemm n’Ă©tait pas mauvaise 😉

Par contre, je ne sais pas encore si les dĂ©cisions que j’ai pris pour Ed Productions (et surtout Ed Formations) sont les bonnes. L’avenir me le dira. C’est toujours assez compliquĂ© lorsque l’on est installĂ© de faire abstraction du passĂ© pour se lancer corps et Ăąme dans l’avenir…Ce n’est pas la premiĂšre fois de l’histoire d’Ed productions que je prends des virages, Ă  45 voir 90°… Cette fois, je recentre mes activitĂ©s sur ce que je sais faire et que je peux faire (pour simplifier, j’ai arrĂȘtĂ© le centre de formation qui faisait appel Ă  des formateurs en dĂ©lĂ©gation). Donc, si je continue la partie formation outils (Photoshop, Illustrator, Indesign, crĂ©ation de site…) pour conserver un aperçu terrain de la fracture numĂ©rique, je retourne Ă  l’Ă©criture (les livres Facebook et Flickr Ă©taient les bienvenus dans cette optique), au conseil, Ă  l’expertise…

L’annĂ©e 2008 aura Ă©tĂ© riche en rencontres et retrouvailles : virtuelles, rĂ©elles, etc. L’une des plus significatives Ă  certainement Ă©tĂ© celle d’Émilie. Autres rencontres, celles qui ont donnĂ© naissance Ă  TIC CH’TI, le guide des gourous du nord. MĂȘme si je connais la plupart des personnes prĂ©sentent dans l’ouvrage depuis plusieurs annĂ©es… cela m’a fait plaisir de collaborer sur un mĂȘme projet !

De TIC CH’TI Ă  Blog en Nord, il n’y a qu’un pas que je franchis allĂ©grement. Satisfait, mais peut mieux faire… Presque satisfait par la journĂ©e Idemmatic (nous allons faire mieux Ă  celle de cette annĂ©e), satisfait du Barcamp de Lille de 2008 (mĂȘme si je n’ai pas pu m’investir autant que je l’aurais souhaitĂ©), satisfait des apĂ©ros que nous organisons rĂ©guliĂšrement avec les rĂ©fĂ©renceurs du Nord (le prochain le 13 fĂ©vrier, la Voix du Nord l’a annoncĂ© 😉

Un mot sur mes blogs et notamment celui-ci, les z’ed. Une grande satisfaction, car c’est indĂ©niable avoir 1 500 visiteurs uniques en moyenne chaque jour, cela fait plaisir ! Mais revers de la mĂ©daille, cela m’effraie un peu… C’est une lourde responsabilitĂ© dont je suis conscient ! Cela ne fait pas de moi un homme indispensable, loin de lĂ . D’autres blogs avec beaucoup moins de visiteurs sont certainement sinon plus intĂ©ressants que le mien… Mais, les choses Ă©tant ce qu’elles sont, vous ĂȘtes toujours plus nombreux Ă  me lire ! Je dois ravaler ma modestie et faire avec 🙁 Je pense que c’est d’ailleurs l’un des moteurs qui fait que je m’oriente de plus en plus vers le collaboratif : pouvoir dire nous au lieu de moi !

Il est un peu tard pour que je relaie la chaĂźne pour 2008, mais je rĂ©serve la suite pour 2009 😉

0 comments for “2008 : le pire et le meilleur

  1. 30 janvier 2009 at 12 h 56 min

    sacré bilan Eric
    par contre, arrĂȘtes le cafĂ©… c’est pas bon pour la santĂ© 🙂

Laisser un commentaire